Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 janvier 2023 3 25 /01 /janvier /2023 14:04
En ce moment, du 26 au 29 janvier, a lieu le Festival International de la Bande Dessinée d’Angoulême
Je vous en avais déjà partie en 2022. Et je constate sans joie qu'une fois  de plus la jeune Ariane Grimm n'y participera pas!  (C'est le  créateur de "l'Arabe du futur" : Riad Sattouf qui cette année remporte le Grand Prix de Festival de la bande dessinée. )

 

Et ce soir, je me demande quel prix elle (Ariane) aurait eu si elle avait pu présenter ses œuvres?
Au hasard, en voici quelques-unes:

 

    Line contre Chapeau Vert (Lien)

 

Limine Cowboy N°3 "Le Lac Oubaou" (parole et musique) (lien)

 

Sur la dernière page d'une bande dessinée, Ariane nous invite à regarder la prochaine: (lien)

 

Et pour les amies-amis-nautes qui ne connaissent pas encore Ariane Grimm, voici sa photo:

 

 

Partager cet article
Repost0
16 janvier 2023 1 16 /01 /janvier /2023 15:10
Mon quartier...
Comme Brigitte Ecureuil Bleu l'a fait pour sa région, je le fais pour mon quartier: Entre autres, Les Arènes de Lutèce, situées tout près de la Cathédrale Notre-Dame de Paris et du Quartier Latin.
 Les Arènes de Lutèce
(Lieu de construction: Lutèce (Gaule lyonnaise - construite entre la fin du 1er siècle et le début du IIème siècle - Dimension externe: 100,24 x 100,64 m - Dimension de l'Arène 51,80 x 44,40 m)
Aujourd'hui, les joueurs de boule qu'on aperçoit ci-dessous ont remplacé les Chrétiens qui, au temps des Romains, se faisaient dévorer par des lions:

 

Situées au cœur de Paris, on y voit la Tour de la fac de Science à droite et des maisons alentour dont la mienne (avant-dernière à gauche):

 

Du côté Nord des Arènes, vers le Jardin des Plantes, on peut s'y promener agréablement:  
Encore un autre aspect des Arènes:

 

Attention! Il est interdit de s'y promener avec un chien mais quelques audacieux font de l'escalade sur les murs des Arènes... (bien sûr, ce ne sont pas les gorges du Verdon!)
Ariane-Annick y grimpait souvent:
A suivre...

 

CURIEUSES-CURIEUX D'ARIANE? CLIQUEZ CI-DESSOUS:
Partager cet article
Repost0
11 janvier 2023 3 11 /01 /janvier /2023 18:47
Dire et faire l'amour

 

Ce n'est pas seulement dans un livre comme celui ci... qui montre ce que ma maman a écrit à mon cher papa quand elle était enceinte de moi en février 1929:
"Mon amour, Je viens de terminer mon déjeuner et je reste là la tête dans mes mains, fermant les yeux pensant à toi, te désirant follement, et je suis seule."
 
C'est aussi Ariane (Annick) qui crie son amour à son petit ami:

 

J’ai envie de toi,  je rêve tout le temps de toi, je pense à toi, je chante pour toi, Je veux être sur toi, je veux être dans toi, je veux être avec toi.

 

CURIEUX! Si vous voulez entendre Ariane chanter et lire ce qu'elle chantait: CLIQUEZ ICI:

Partager cet article
Repost0
4 janvier 2023 3 04 /01 /janvier /2023 17:29
RÊVER
Ariane ne s'en est pas privée... Au point que je me demande si certains des rêves qu'elle raconte ne seraient pas la vision prémonitoire de ce qui s'est passé!
???
Pour répondre à cette remarque, voici un rêve tel qu'elle l'a raconté et illustré dans son journal. Elle était en classe de neige. Elle avait 10 ans, elle était très malheureuse et elle écrivait à sa mère:
 Mes rêves - 77-78 (...) Pour maman et moi :
"J’ai rêvé que dans une voiture de neige des filles soient écrasées mortes comme des alpinistes sautés d’une montagne et puis les autres et moi paralysées par le froid et puis les camions pompiers firent PIN PON très très fort (presque cauchemar)"
(Et cela s'est passé en effet ainsi: Quand la moto a percuté le mur, Ariane a été projetée très haut sous l'effet du choc et elle est retombée en s'écrasant par terre! Les pompiers sont arrivés (PIN PON très très fort). Ensuite, elle a été placée dans la chambre froide du cimetière... tout proche. )
CURIEUX: Sachez que Philippe Lejeune - membre de l'Institut universitaire de France - s'est intéressé aux rêves qu'Ariane n'a cessé de raconter. Pour lire ce qu'il a écrit à ce sujet, cliquez ci-dessous
Partager cet article
Repost0
30 décembre 2022 5 30 /12 /décembre /2022 21:17
Raconter sa vie
En faire un roman
Ariane (Annick Grimm) a raconté sa vie comme s'il s'agissait d'un roman qu'elle a composé à 7 ans...  et jusqu'à 10 ans, dans la "Collection" des Vanie et Denis (sept livrets illustrés):
Soucieuse qu'on sache qu'elle en est bien l'autrice, Ariane écrit dans son journal (à 10 ans): 

"En 1974 (7 ans), j'ai fait un livre qui s'appelle "La colère", avec un petit garçon appelé Denis. En 75, "Vanie", une petite fille, et en 75 -76, il y a "Vanie et Denis" frère et sœur, une très grande histoire. En 77, "Une vie habituelle", avec eux aussi, que je suis en train de faire."

 

Elle tient à ce qu'on sache qu'elle a écrit ce roman en 1974 à l'âge de 7 ans, et qu'elle a l'intention d'en écrire la suite:
Le papier scotch a été collé par Ariane elle-même en même temps qu'elle faisait la liste de ses oeuvres (et de celles qu'elle prévoyait de créer plus tard).

 

Puis elle explique dans son journal les raisons pour lesquelles elle a créé Vanie et Denis:
"Si j’ai créé Vanie et Denis, ce n’était pas pour rien. J’avais 7 et 8 ans quand j’ai créé les aventures de ces deux enfants. Et Vanie aussi avait 7 et 8 ans." (Cahier de mémoire n°8 - 12 ans)

 

Très fière de ses écrits, elle signale dans la 4ème de couverture de la "collection" ce qui a déjà paru:

 

Voici les images des couvertures de ces VANIE ET DENIS:
1. la colère
2. histoire de Vanie
3. Vanie et Denis:
Voir l'image tout en haut.
4. Plusieurs documents:
Pour les CURIEUX, voir ci-dessous:
 
Et enfin, CURIEUX, si vous voulez lire et choisir une des histoires de VANIE ET DENIS cliquez ci-dessous:
Partager cet article
Repost0
24 décembre 2022 6 24 /12 /décembre /2022 20:35
C'est Noël !

 

Alors je vais relire quelques lettres, histoire de m'amuser !

 

Samedi 14 février 1975 (7 ans et demi) - Chère lutins, chère père noël, je vous écris pour une commande pour Gisèle, ma maman et moi. (...)

 

Père Noël, j’ai oublié que je voulais pour Noël une petite cloche et un tout petit parapluie jaune... mais cela ne fait rien. Vous me l’apporterez le prochain Noël. (8 ans)

 

 Comme je t’aime, c’est ma souffrance (Lettre écrite en colo - 11 ans)
Le 11 avril 1978 - Ma nounoute, Je t’aime, je t’aime à la folie, je ne pense qu’à toi et au ski. Dans la vitesse, je n’ai pas peur parce que je suis assurée. Sinon je skierais à une allure lente et j’aime bien qu’on me regarde. Je serais parfaitement heureuse si tu étais là. Je rêve de toi, je pleure, je suis triste parce que tu me manques. Ma nounoute, j’ai besoin de toi. Je voudrais me jeter dans tes bras, t’embrasser des milliards de fois. Comme je t’aime ma noute, c’est ma souffrance. Comme je t’aime. Je m’amuse beaucoup à l’hôtel. Je  rêve tout le temps de toi. Je t’aime terriblement. Ta poune qui t’adore

 

 Pour les vraiment curieux, voici encore des lettres dans le site :

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
17 décembre 2022 6 17 /12 /décembre /2022 21:34
LES PROFS SONT-ILS BONS ?
Ariane s'était posée des questions à elle-même dans son journal: et bien sûr, à 14 ans, certains concernait les professeurs:
Sa réponse: "Je peux me permettre de dire qu'il y a de "bons" profs, comme des "nuls". Comme les élèves d'ailleurs. Pour les bons profs, ils font un max pour nous s'intéresser au cours. Les nuls font leur boulot sans chercher à nous faire comprendre le sujet. Ils s'en fichent, c'est pas leur problème!
Alors que penser de ce prof dont Ariane parle dans son journal (14 ans 12):
  j'ai un conflit important avec la prof de français. Elle m'engueule et je ne supporte pas. Elle m’engueule injustement par-dessus le marché. Son visage dur, crispé et insistant me fait mal au cœur. Elle me fait peur. Cette prof est absolument abominable lorsqu'elle est en colère. Ses crises me contrarient énormément. Peut être parce qu'elle s’en prenait aux autres et pas à moi, et puis j'y suis passée. Mais je suis surtout mal à l'aise quand son visage monstrueux, excédé et effrayant me vise. Si j'avais été petite, j'aurais pleuré, j'aurais été très impressionnée.

 

Dur dur de relire ce qu'écrit Ariane dans son journa!
Partager cet article
Repost0
9 décembre 2022 5 09 /12 /décembre /2022 17:50
L'ÉDUCATION SEXUELLE :
L'éducation sexuelle d'ANNE FRANK ? Sur deux pages de son journal intime, la jeune Anne a consigné ses émois d’adolescente: Blagues salaces, réflexions sur la sexualité... Des chercheurs viennent d’en déchiffrer le contenu, soigneusement dissimulé sous du papier kraft:
 
ARIANE GRIMM, elle aussi, vous le savez, a tenu un journal de 10 ans à 16 ans, composé de 17 cahiers qu'elle appelait ses "CAHIERS DE MÉMOIRE". Elle m'en avait interdit la lecture mais elle m'en parlait sans cesse et m'en montrait les premières pages décorées. Elle en avait même établi la liste:
Ariane, comme Anne Frank, ne s'est jamais embarrassée des convenances. Par exemple, dans le cahier n°12, intitulé POMME :
c
cahier de mémoire pomme
(Une tarte aux pommes à la personne qui rapportera ce cahier perdu à son propriétaire. C'est moi (photo d'Ariane)
Ariane écrivait dans les premières pages du cahier:
   J’ai envie de partir avec ma chambre vachement loin… de piller les magasins, de voler des habits (étant invisible), et puis aller me venger de certains. Mais vraiment, j’en ai marre de souffrir, j’en ai marre de mes phantasmes : monstres, personnes hideuses. Ce sont des pensées qui me trottent dans la tête, qui sortent dans mes rêves, qui me font horriblement mal, que j’essaie de chasser de mon esprit.
   Vous savez, je ne sais comment écrire… je n’aime pas écrire… j’écris mal… J’ai eu des points de moins à ma rédact pour mon écriture. C’est dégueulasse. Je reste devant la feuille de la Pomme sans rien écrire. Je perds mon temps, mais même je ne pourrai pas travailler, ma vie est courte… on ne vit pas longtemps… et que suis-je devant l’humanité ? Je suis une parcelle de milliards de l’univers… et c’est bizarre que cette petite chose soit malheureuse.
  Ça se traduit comment ? Je suis démoralisée, culpabilisée, froissée, frustrée, blessée, bouleversée… J’aimerais qu’une fille mignonne blonde reste avec moi tout le temps – que nous partions au bahut ensemble, rêver ensemble, monter en cours ensemble, et la suite…
       J’aurais vraiment besoin de ça, qu’elle s’occupe de moi seulement, qu’elle dise pas bonjour aux autres… Lili chienne je regardais ses photos sur le mur. Elle est mignonne. Voui, voui… j’écris ce qui me passe par la tête.  (...) 
... Attention! Ce n'est pas sous du papier kraft , mais moi aussi, j'ai soigneusement dissimulé "ce qui n'appartenait qu'à Ariane et que je ne voulais pas livrer au regard de ceux qui regarderaient le cahier."
 
... A suivre bien évidemment ... 
Partager cet article
Repost0
4 décembre 2022 7 04 /12 /décembre /2022 14:18
MA PREMIÈRE (ET MA DERNIÈRE) TROTINETTE
Pas très modeste... Je n'hésite pas à vous montrer ma participation à l'article que nous avait proposé mon amie BRIGITTE du blog UNE BONNE NOUVELLE PAR JOUR-ECUREUIL-BLEU, (qui commente joliment chacun de mes petits articles) : 
"Pour ce 151ème Café Thé, je vous ai proposé de nous parler d'un moyen de locomotion qui vous a marqué(e) : cela peut être votre première voiture ou votre premier vélo, une trottinette ou un bateau." (Voici ma participation:)

 

"Ma première (et ma dernière) trottinette:
"J'avais 15 ans environ. Je n'étais pas très douée pour le sport et, en classe, pour la gymnastique, j'avais toujours des mauvaises notes. Cela fâchait mes parents. Moi, ça m'était égal car je me vengeais sur les MATHÉMATIQUES, matière noble dans laquelle j'avais en permanence des 17/18 sur 20. Par exemple, on pouvait me poser des problèmes du genre:
Prenez l'année Et multipliez par le chiffre qui fait penser à un cheval ou une ville Ou bien prenez le mois Et multipliez par le chiffre qui fait rêver ou permet de bricoler Ou, bien, prenez directement le numéro d'une route mythique Et vous trouverez l'âge du capitaine... La solution n'était pas évidente, mais moi, en 10 secondes, je la trouvais. Et hop! j'avais mon 18 !
Pour la gymnastique, c'était une autre paire de manche! J'étais nulle pour la course... à croire que je clopinais. Quand je lançais un ballon, il me revenait dans la figure... Le sauter à la perche? Au départ, bing, la perche  m'échappait des mains... Quant à l'escalade, je n'arrivais même pas à grimper le petit mur de 0m,80 de l'école!... Et pourtant, un journal avait mentionné mes performances dans ce domaine qui, à l'époque, s'appelait LA VARAPPE":
Hélas, personne ne vit l'article, mais à l'école, mes camarades se moquaient de moi en me voyant faire le zouave et toutes-tous se tenaient les côtes! Quant au prof de gym, il me chassait carrément du cours!
OUF ! La directrice de l'école savait, elle, combien j'étais bonne élève en MATHÉMATIQUES et, sans rapport certes mais pour m'encourager, elle conseilla à mes parents de m'offrir une trottinette en leur disant que la barre d'appui m'assurerait un bon équilibre.
Alors mes parents, pour que je sois enfin plus agile, décidèrent en effet de m'offrir une trottinette:
Et il arriva ce qui devait arriver:
Avec cette trottinette qui n'était pas électrique, croyez-moi, mais qui assurait mon équilibre, je me suis mise à rouler à toute vitesse dans les rues de mon quartier et, pour m'amuser:
- je me précipitais entre le guichet automatique de la banque du coin au moment où un quidam appuyait sur les boutons devant l'écran... et aussitôt, les billets s'envolaient;
- je m'approchais au plus près de l'établi du marchand de légumes, avec de rapides allers-retours... ce qui faisait fuir les clients;  
- je frôlais les vieilles dames qui, apeurées, tombaient pas terre... et les enfants riaient;
- .....
Oui, je l'avoue: Enquiquiner tout le monde, cela me mettait en joie... Jusqu'au jour où la Police, alertée par la population du quartier, est venue constater les dégâts (il y eut, je crois, un ou deux  blessés et même, mais je n'en suis pas sûre, un mort). Alors, ils (les flics) me confisquèrent ma première (et dernière) trottinette, et ils me dénoncèrent auprès du Procureur de la République. Bref, de fil en aiguille, je fus conduite en CORRECTIONNELLE, puis, aux ASSISES qui se tenaient à l'époque tout près de chez moi (c'est sans intérêt), au Palais de Justice, 10 Bd du Palais, et de là,
on me conduisit en prison.
Maintenant, seule dans ma cellule, je chante en pensant à Qui vous savez:
Au Ciel, Au Ciel, Au Ciel, j'irai la voir un jour

 

Gisèle Grimm, mère d'Ariane Grimm (1967-1985) - En savoir plus cliquer ci-dessous: 
Partager cet article
Repost0
27 novembre 2022 7 27 /11 /novembre /2022 18:28
LIRE ET ÉCOUTER ARIANE
Je vous ai souvent parlé de l'Association pour l'Autobiographie (l'APA), grâce à laquelle j'ai pu sauvegarder tout ce qu'Ariane avait écrit et dessiné de 7 à 18 ans, âge de sa mort en moto.
Or, Mardi prochain, 29 novembre, sera célébré les trente ans de l'existence de l'APA (1992-2022) au Musée de la Poste, 34 boulevard de Vaugirard, 75015, à 18 heures.

Celles-ceux qui le peuvent et qui habitent Paris, allez-y !

 

Au cours de cette rencontre, une lecture de quelques textes, (extraits des 4000 dépôts qu'a reçus l'APA) sera faite par deux comédiens... dont des textes qu'Ariane a écrits dans ses "cahiers de mémoires"  :
 
Cahier de Mémoires n°9, octobre 1980, (Ariane a 13 ans)
Mon rêve ou plutôt mes rêves
Ce que j’aimerais être,
Ce que je voudrais être :
Ce qui n’a peut-être jamais existé, ce qui n’existe peut-être pas, ce qui n’existera peut-être jamais.
J’aimerais être…
Je ne sais comment dire.
Quelqu’un de très fort moralement, très très fort, et puis qui déconne bien, avec beaucoup d’humour, qui parle… je veux dire qui dit des choses justes quand il faut… quelqu’un de très beau.
 
CURIEUSES-CURIEUX : SI VOUS DÉSIREZ EN SAVOIR PLUS SUR LES CAHIERS DE MÉMOIRES D'ARIANE, cliquez ci-dessous:
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : autobiographie
  • : Description : Je suis la mère d'Ariane Grimm (1967-1985), dont vous voyez ici la photo. Ariane est une jeune diariste qui a beaucoup écrit et dessiné dès l’âge de sept ans et demi… et jusqu’à dix-huit ans. Après sa disparition dans un accident de moto, j’ai fait publier les dernières pages de son journal chez Belfond (1987), puis « j’ai lu » (1988), et je publie ici ce qu’elle avait précieusement « archivé » et qu’elle appelait ses «œuvres": des pages de son journal que je présente en liaison avec l'actualité, ses histoires inventées ou... qui se sont réellement passées, ses bandes dessinées, ses conseils donnés dans un "livre de potions"... Vous trouverez aussi toutes les actualités concernant cette petite fille "écrivaine" et dessinatrice.
  • Contact

Recherche