Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 août 2009 3 05 /08 /août /2009 15:24
CM1 - Cahier d'histoires - 10 ans -    L'Ange et le Diable
C'était un Ange au paradis qui voltigeait. Une petite fille au paradis s'amusait.
L'ange voulut jouer avec elle, alors ils commencèrent.
L'ange dit: "Je commande. Nous jouons à cache-cache.
- D'accord - Je compte pas. C'est toi,
répliqua l'Ange. Je me cacherai dans tout le paradis. Compte jusqu'à 10.000 000 000, va!"

Et l'Ange s'en alla jouer à autre chose en laissant la fillette - qui s'appelle Véronica - compter.
Après 1 heure, la fillette se dit qu'il fallait renoncer. Quand elle vit l'Ange, il éclata d'un ricanement.
" Ha! ha! ha! C'est bien fait. Je fais des farces. Ça t'apprendra.
Les autres anges étaient stupéfaits. Ils prenaient des airs constipés. L'Ange les regarda et les traita d'affreux cachotiers. Il dit: "Bande de cacheurs, ne prenez pas la défense d'une ordure pareille!  [...?] Vous êtes des singes puants. Vous êtes pourris."
Le Bon Dieu intervint et dit: "Du calme, s'il vous plaît! - Vous le défendez! Mêlez-vous de ce qui vous regarde!
- Hôôôô! les anges s'éloignèrent de lui, dégoûtés. Et le Bon Dieu fut embêté.
Or, au contraire, dans l'enfer, un petit diable était gentil comme on n'aurait pas imaginé: sympa, bavardant avec tout le monde. Les parents du diable se disaient: "C'est horrible! on ne peut pas continuer comme ça. On le renvoie?"
Et, au paradis, le Bon Dieu dit: "Non! Nous sommes obligés de te renvoyer!"
Le diable de l'enfer s'en alla.
Et l'Angle du paradis aussi ! .... Il arriva dans un endroit sombre. La nuit tombait.
Le diable gentil marchait dans la forêt.
Tous les deux refusaient leur caractère. Ils restèrent dans la nature sous la pluie.
L'Ange se blottit dans un coin dans les feuilles. L'autre, le diable, se mit au creux d'un arbre. Il se dit: "Je ne suis pas aimé. Je suis seul! Je veux être gentil: on me chasse. Dans ma laideur, personne ne me veut. Je suis abandonné". Il sanglota.
L'écureuil, la biche et tout le monde le fuit de sa laideur. "Ce n'est pas vrai!!!" Et le calme envahit la forêt tellement les animaux avaient fui de peur. Le diable resta tout seul et il s'endormit et rêva de vieux souvenirs.
Le lendemain - hasard - L'Ange et le diable se rencontrèrent. L'ange dit :"Mais tu es le diable! Tu n'es pas dans l'enfer? Moi, j'en ai mare d'être gentil!!!" Le diable répondit: "Moi, c'est le conraire. J'en ai ral le bol de piquer des gents pour les mettre dans le feu. - Nous pourrions échanger notre lieu mais notre race est différente...
- Oui! Il faut faire quelque chose. Que faire?!!!"
Or, il y avait personne pour faire changer le caractère de chacun.
Que faire encore?...
Puis, un jour, plus personne n'entendit parler de l'Ange et du diable et ils disparurent de l'enfer et du paradis.
FIN
Partager cet article
Repost0
4 août 2009 2 04 /08 /août /2009 11:09
Oui, les deux, bien entendu! Et non pas un site ou un blog! Et pourquoi un blog alors qu'il existe un site www.arianegrimm.net link ? Parce que dans un blog, je peux montrer, raconter, écrire tout ce que je ne pourrais pas introduire dans le site, plus rigoureux dans sa construction et "bâti" pourrait-on dire pour durer dans sa totalité. Le blog, c'est un fourre-tout, on peut y aller pêle-mêle.
"Je mets tout dans mes cahiers de mémoire" écrit Ariane dans son cahier n°13, surnommé "FAUVES" (elle a donné un nom
à chacun d'eux à partir du 10ème cahier, ).
Et moi aussi, je mets tout dans mon blog. Par exemple, que la belle-mère d'Ariane aurait mieux fait de s'occuper de ses oignons quand elle a présenté Ariane à son psychanaliste (Voir le thème : "Ariane Grimm et la psychanalyse" (4 numéros). Je dirais aussi que le cher papa d'Ariane n'a rien compris puisqu'il est très très mécontent que le journal d'Ariane ait été publié et qu'un film sur les cahiers (réalisé par Rolland Allard) ait été réalisé en 1998 pour une théma Arte:  Bonjour petit Copper  link (que l'on peut voir aussi dans le site et sur Dailymotion). Oui, oui, je mettrai tout ... enfin presque!
Rassurez-vous, TOUS LES NOMS ONT ÉTÉ CHANGÉS. Sauf le mien, mais ça, c'est une autre paire de manche... le remords peut-être. Personne n'est parfait.
Il n'est jamais trop tard pour corriger ses erreurs et pour remercier toutes celles et ceux qui m'ont envoyé leur commentaire..

Gisèle Grimm, la mère d'Ariane
Partager cet article
Repost0
4 août 2009 2 04 /08 /août /2009 11:09
Pourquoi un blog "Ariane Grimm" alors qu'il existe un site : www.arianegrimm.net link? A quoi sert-il ce blog?!!!
... A montrer, à raconter, à écrire tout ce que je ne pourrais pas introduire dans le site, plus rigoureux dans sa construction et "batti" pourrait-on dire pour durer dans sa totalité. Le blog, c'est un fourre-tout.

"Je mets tout dans mes cahiers de mémoire" écrit Ariane dans son cahier n°13, surnommé "FAUVES" (elle a donné un nom, à partir du 10ème cahier, à chacun d'eux).
Eh ben, dans mon blog, moi aussi je mets tout: Par exemple, que la belle-mère d'Ariane aurait mieux fait de s'occuper de ses oignons quand elle a présenté Ariane à son psychanaliste (Voir le thème : "Ariane Grimm et la psychanalyse" (4 numéros). Je dirais aussi que le cher papa d'Ariane n'a rien compris puisqu'il est très très mécontent que le journal d'Ariane ait été publié et qu'un film sur les cahiers (réalisé par Rolland Allard) ait été réalisé en 1998 pour une théma Arte: Bonjour petit Copper link (film que l'on peut voir dans le site et sur Dailymotion). Oui, oui, je mettrai tout ... enfin presque!
Rassurez-vous, TOUS LES NOMS ONT ÉTÉ CHANGÉS. Sauf le mien, mais ça, c'est une autre paire de manche... le remords peut-être. Personne n'est parfait.
C'est pour cela que je remercie chaleureusement toutes celles et ceux qui m'envoient leur commentaire. Ça fait chaud au coeur. Oui, MERCI.


Gisèle Grimm, la mère d'Ariane
Partager cet article
Repost0
2 août 2009 7 02 /08 /août /2009 16:37
Elle est belle la Mado de Liedich! Tant pis. Je n'ai pas résisté: je la lui vole et je l'offre à Ariane qui écrit dans son cahier:

"Ce qui fait tourner mon monde: Les grands 8, le funky, la moto...

Pour l'instant, je suis malade de la bécane. Je suis carrément minable. Même le mec le plus hideux, je le mate à mort, je lui souris rien que pour sa bécane. «Peut-être ai-je une chance?» je me dis toujours. C'est débile. Je me retourne sur toutes les motos, y compris les petites, les bidons. Quand au coin de la rue passe une moto... je m'arrête pour mieux la voir. Dans le bus, j'ai le cœur complètement brisé. J'ai honte en entrant dans le métro. Les murs dans ma chambre maintenant sont recouverts de petites motos... de posters géants... 

[...] Bon Dieu, dans tout Paris, il n'y a pas quelqu'un qui pourrait m'emmener? Je deviens dingue. Il faut faire quelque chose. Je vais finir par en tomber malade..."

C'était en septembre 1982. Son cahier s'appelait "Popcorn", n°16. Elle avait 15 ans et demi quand même !

 

 

Gisèle Grimm (trop bête pour savoir mettre des "liens")

Partager cet article
Repost0
1 août 2009 6 01 /08 /août /2009 16:02
Je suis perplexe!
Pour la prochaine mise à jour du site /www.arianegrimm.net/, je me pose une question pour "LES NOUVEAUTÉS DU SITE":
- Soit intégrer dans "L'AUTOBIOGRAPHIE"  LES 35 BANDES DESSINÉES DES AVENTURES DE LIMINE qu'Ariane a dessinées et souvent enregistrées. Pour ceux qui ne connaissent pas encore LIMINE, je précise qu'il s'agit du double qu'elle s'est forgé vers 10 ans: une cow-girl, version féministe de Lucky Luke montant une jument qui s’appelle «Black Beauty»  ("et qui réussi à la fin") et qu'Ariane a dessiné sans fin jusqu'à l'âge de 12 ans/13 ans.
"Tu ne peux pas savoir comme j'aime ma Limine", écrit-elle à sa mère.
- soit intégrer dans "LES CAHIERS DE MÉMOIRE" la transcription intégrale du cahier de mémoire n°15 "COPPER", écrit pendant l'été 1982, à 15 ans, et dont vous avez déjà eu par-ci par-là un aperçu.
J'hésite!
Ariane n'écrit-elle pas que "COPPER" est le plus beau de ses cahiers? Elle en écrira pourtant deux autres: POPCORN et VANILLA, mais je suis bien de son avis: C'est le plus chouette. (Voir 
ci-contre la page 1).
Comme la nuit porte conseil, je déciderai demain.
Tchao
Gisèle Grimm, la transcriptrice.

Partager cet article
Repost0
30 juillet 2009 4 30 /07 /juillet /2009 17:59
A 15 ans, Ariane Grimm quitte le nid maternelle ("Grimm") pour aller vivre chez son père ("Richard"). En pleine dépression nerveuse, elle a eu quelques jours plus tôt un accident de vélo dont elle écrit qu'"il pouvait très bien être évité" et que sa véritable intention était de se donner la mort. Puis elle écrit dans son journal - intitulé "Copper":

Dimanche 8 août 1982

        La vraie raison de mon déses est que je me casse chez Richard et que Grimm me hante, je crois.

        Vraiment, ce journal est formidable. Ce travail terrible à faire seule. C'est dingue. Et je suis fière d'y arriver à peu près. C'est tellement difficile. Quand je relis Copper, je suis étonnée de trouver des analyses, des choses aussi exactes. Je suis terriblement intelligente: pouvoir trouver tout ça à 15 ans.

        Finalement, je préfère cette vie de patachon, pleine de hauts et de bas (souvent très bas!) et comprendre tout ça plutôt qu'une vie peinard, sans problème, sans se poser de questions. Mais mon cerveau dans une autre peau sera toujours aussi malheureux. [...]  Pourquoi être comme ça?

Lundi 9 août 1982

       Je me sens faible. Mon trou s'est rouvert. Il faudrait que j'aille voir un médecin. Je ne peux à nouveau pas me baigner. C'est vraiment emmerdant, je n'arrête pas de me cogner, m'érafler, me faire très mal. J'ai eu des points de suture, des croûtes arrachées, des plaies purulentes, je suis pleine de cicatrices et de bleus. C'est la première fois que je suis aussi massacrée par moi-même.

      C'est de l'autodestruction involontaire ou non... Physique et... morale...

MOTO
Une obsédée de ça.

On sait qu'Ariane a trouvé la mort en moto à 18 ans.


Gisèle Grimm, blog le Remords
Partager cet article
Repost0
22 juillet 2009 3 22 /07 /juillet /2009 17:42
Aucun évènement très marquant aujourd'hui. Alors, histoire de ne pas laisser passer la journée en se tournant les pouces, je vous présente (cela peut être utile) la bonne idée qu'avait eue Ariane Grimm le 31 mai 1980, à 13 ans: Elle s'était envoyé trois lettres sur une fiche à petits carreaux à ouvrir dans l'avenir: respectivement le 31 mai 1981,1982 et 1985.
Voici celle qu 'elle envoie à l' Ariane de 1982:

"Cocotte, j' ai l' impression de parler à une étrangère. Tu as 15 ans, Moi 13. Tu es belle ? Je t' aime. Vas tu chez papa l' année prochaine ? Tu passes en seconde? [...]"

(Oui! L'Ariane 1982 est bien allée chez son père!!!)

 

Gisèle Grimm (Voir le site: www.arianegrimm.net)

Partager cet article
Repost0
20 juillet 2009 1 20 /07 /juillet /2009 18:14
Le 20 juillet 1969, Ariane n'avait que 2 ans mais elle s'émerveilla quand on lui dit qu'on pouvait visiter la Lune. Elle imagina qu'elle aussi pourrait y faire un tour, comme celui qu'elle faisait avec sa mère quand elles allaient visiter la Ménagerie du Jardin des Plantes. Alors, très vite, comme tous les enfants, elle se mit à dessiner... à gribouiller plutôt. Et voici un de ses dessins... un peu abstrait, c'est vrai, mais dont elle prétendit quand elle fut plus grande, c'est-à-dire à 5 ans, qu'il représentait l'arrivée sur la Lune.

Gisèle Grimm, la promeneuse du Jardin des Plantes


Partager cet article
Repost0
18 juillet 2009 6 18 /07 /juillet /2009 18:34
Ce matin, j'ai eu le plaisir de lire de jolies choses dans chacune des voitures dans lesquelles je suis entrée dans le métro parisien.  Il y avait même quelques lignes d'un poème d'Aimé Césaire!
ROCK EN SEINE s'appelle cette manifestation : RATP: AIMER LA VILLE.
Intéressée et amusée, j'ai recopié l'un des poèmes affichés... dont je n'ai (ô pardon) pas relevé le nom de l'auteur !!! Peut-être se reconnaîtra-t-il?
Le clocher retentit
Sur la fin d'une autre nuit
J'ai les yeux qui me tirent
La montagne qui m'aspire

Alors pourquoi ne pas vous faire lire le poème qu'Ariane Grimm a écrit dans l'agenda professionnel de sa mère, à 10 ans? C'était en 1977. Le voici:
Dans la nuit,
Le chien abandonné
se met dans le fleuris
Il est très affamé
Il s'endort
Ne ferme qu'un oeil
Rêve de l'or
Couché dans les feuilles
Le lendemain
N'ayant rien à manger
Il a faim... Y'a rien à croquer
FIN


Gisèle Grimm, l'heureuse mère d'Ariane

Partager cet article
Repost0
16 juillet 2009 4 16 /07 /juillet /2009 15:36
J'ai déjà dit ce que je pensais de la psychanalyse : le plus grand mal. Appartenant à la classe des "travailleurs" (ceux qui n'ont que leur travail pour vivre - sens que donne Arlette Laguiller à ce mot), ni ma famille, ni moi-même n'avons pensé à recourir à leurs bons soins, faute de temps, faute d'argent et sans doute aussi parce que trop occupés (le travail, les courses, les  enfants, l'intendance sans "aide ménagère") pour nous pencher sur notre nombril. Provoque! Je sais.
Malheureusement, à l'instigation de sa belle-mère (2ème épouse de son père), Ariane Grimm a suivi à l'âge de 15 ans (!!!!) une "THÉRAPIE" (!) avec un psychanalyste, prénommé J.F. dans le journal - que j'ai souvent cité à ce sujet.
Voici un autre  extrait du Cahier n°14 "BANANA", à propos de ce J.F. qui "lui a fait connaître une gêne à cause du silence", alors qu'elle aimerait "qu'il lui parle, lui parle, lui parle"... :

  Je suis face au conflit, j'essaie de faire face... Qu' il me dise ce que je dois faire. Je suis un petit oiseau face aux échecs de la vie. J'ai besoin qu'on me flèche mon trajet, qu'on me tire les rênes. Je me sens petite, je suis petite. J'ai besoin de quelqu'un pour m'aider à tout surmonter et à prendre exemple. Je sais pas quoi faire. Je me sens encombrante. Je voudrais pas tout à fait disparaître mais devenir de la taille d'un dé à coudre et me blottir des heures dans un coin, pendant très longtemps, complètement cachée, recouverte de tout...

Gisèle Grimm




Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : autobiographie
  • : Description : Je suis la mère d'Ariane Grimm (1967-1985), dont vous voyez ici la photo. Ariane est une jeune diariste qui a beaucoup écrit et dessiné dès l’âge de sept ans et demi… et jusqu’à dix-huit ans. Après sa disparition dans un accident de moto, j’ai fait publier les dernières pages de son journal chez Belfond (1987), puis « j’ai lu » (1988), et je publie ici ce qu’elle avait précieusement « archivé » et qu’elle appelait ses «œuvres": des pages de son journal que je présente en liaison avec l'actualité, ses histoires inventées ou... qui se sont réellement passées, ses bandes dessinées, ses conseils donnés dans un "livre de potions"... Vous trouverez aussi toutes les actualités concernant cette petite fille "écrivaine" et dessinatrice.
  • Contact

Recherche