Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 avril 2021 2 13 /04 /avril /2021 16:22
LE PREMIER BAISER!... COMMENT CELA SE PASSAIT-IL AVANT LA PANDÉMIE DU COVID-19?

 

William Bouguereau (1825-1905) ne se posait pas la question. Il en faisait un charmant tableau tout simplement.
 
Et pour Ariane Grimm qui a eu la chance de ne pas rencontrer le méchant virus ??? Voici ce qu'elle a écrit toute tremblante de plaisir dans son journal pour nous raconter comment la chose s'est passée: [à 14 ans et demi], 
 
Lundi 15 février : [MOT COLLÉ AU CAHIER]  Je viens d'embrasser sur la bouche Laurent. Je suis dans le métro et je suis tellement excitée que j'écris. Je ne peux plus tenir. C'est la première fois que j'écris mes mémoires entre deux stations ainsi. Je suis morte. Je n'en peux plus. J'ai envie de tout casser, de frimer, de mordre, de me suicider, en même temps, de me rouler avec lui dans le sable.
Oh! Merde, j'en peux plus. Je ne peux plus rien faire. J'ai surtout peur de passer pour une conne. Que faire? Je ne peux plus rien faire. Si j'allais le chercher? Oh non! c'est hors de question. Il faudrait seulement attendre... Je n'en peux plus.
Laurent, je t'aime. Je voudrais tout casser. Je ne pourrai pas attendre. Que faire? Suicide? Je ne peux pas me calmer.
Ci-contre: [taches de larmes sur le cahier] je suis calmée mais je peux exploser.... ce sont des larmes qui ont réussi à s'échapper. Je pense à lui. Si j'allais le chercher?
Eh oui. J’ai été le chercher.
Je suis sortie 2 fois avec lui !Je n’arrive pas à  lui rouler une pelle correctement. Il a dû se dire: "Quelle folle. Elle est mignonne mais elle n'a aucune expérience." J'ai peur de ce qu'il va penser!
7 h. 30 : Je suis seule. Quelle histoire d'amour! Demain, je risque d'être très gênée. Que faire? Quelle attitude prendre? J'aimerais qu'il soit là.
J'ai l'impression que mon cœur bout. A force d'avoir des impulsions dans l'oppression, j'ai accumulé un gros caillot qui me fait mal. C'est incroyable. C'est peut-être purement psychologique mais j'aimerais que mon coeur change de côté tellement j'ai mal à gauche.

 

Comme le ferait Brigitte- Ecureuil Bleu, je vous invite à nous raconter votre premier baiser - pour la fin avril... ou vite si cela vous fait plaisir. Et, pour les curieux, voici quelques pages du journal d'Ariane:
Partager cet article
Repost0
2 avril 2021 5 02 /04 /avril /2021 17:49
Ariane savait très bien consoler sa chère (et détestée) maman qui, grande coquette, se lamentait  de voir son "beau" (?) visage se détériorer d'année en année avec l'âge qui avançait sournoisement (déjà à l'époque!):
 
Chère maman, (1975... (Ariane avait 8 ans)
Je t’aime.
Je t’écris au crayon car je n’ai pas pris de stylo.
Je te vois te regarder désespérée (dézespérée) devant la glace voyant tes grosses plaques rouges.
Ne t’inquiète pas, les grands malheurs se guérissent toujours.
Un jour, mamie avait perdu son porte-monnaie dans les prés... après une semaine elle l’a retrouvé, je te l’ai dit neuf mille fois.
Et ton dos, tu as eu très peur mais il s’est guéri!
Je sais... [je c’est...] je sais, ils vont de plus en plus mal, mais ton dos, ça s’est passé comme ça ! Mais je ne comprends plus ! Enfin!
Je pense beaucoup à toi. Tu es si belle quand tu souris. De te voir de loin, on a envie de t’embrasser, de t’aimer, etc..., etc... etc... etc.
 Belle maman, je t’aime.
Tu prends beaucoup de soin à tout faire quand tu me rends des services.
Je t’aime.
Ariane

 

Partager cet article
Repost0
2 avril 2021 5 02 /04 /avril /2021 14:47
Fermeture des établissements scolaires!!!
Les parents en première ligne... Oui! Vraie galère pour de nombreux parents qui doivent jongler entre le travail et la gestion quotidienne des petits.  Ça, c'est aujourd’hui !
 
Et hier? Cela se passait comment? Le papa d’Ariane avait trouvé la solution! Il la soumettait à la chère maman qui travaillait souvent la nuit, et encore plus souvent à n'importe quelle heure de la journée [Intermittente du spectacle]:
« Je ne vois pas pourquoi tu ne pourrais pas utiliser les services des jeunes filles de l’institut catholique à 5 et non 6 frs. La différence de toutes manières sera à ton avantage l’école publique étant GRATUITE LAÏQUE ET OBLIGATOIRE."
 
Et voici ce qu'Ariane écrivait dans son journal à ce sujet :
Mercredi 6 juin 1978 - Maman part travailler. Alors j’ai la paix.

 

Les temps changent! Et vous, comment faites vous si vous avez des enfants et/ou des petits enfants dont vous vous occupez sans doute, n'est-ce pas?  Attention! Prévoyez une attestation si vous habitez loin, chers grands-parents.

 

Partager cet article
Repost0
31 mars 2021 3 31 /03 /mars /2021 13:16
Écrire son journal avec des images?
C'est ce qu'a fait Ariane Grimm:

 

CAHIER DE MÉMOIRE N° 16: "Pop Corn" - Mardi 7 septembre 1982 (quinze ans):
Ce qui fait tourner mon monde: Le funky... Les grands 8... Les mecs... La moto... L'argent.
 
CAHIER DE MÉMOIRE N° 10: "Fraise" - 4  novembre 1980 (Treize ans et demi)
"Ce que j'aime ou pas - point de vue nourriture..."
Les fraises figurent du côté "ce que je déteste"; mais il s'agit uniquement du point de vue "nourriture".

 

 

N'hésitez pas à dire si Ariane dit franchement ce qu'elle pense ou si elle aurait intérêt à mentir en ce qui concerne ce qu'elle appelle... "SON MONDE" !
Partager cet article
Repost0
21 mars 2021 7 21 /03 /mars /2021 15:19
Le débat sur la fin de vie transcende les clivages au Parlement. Il va avoir lieu le 8 avril au Parlement.
Pour défendre la légalisation de la loi sur l’euthanasie médicalement assistée se dresse un front parlementaire d’élus de tous bords, de la France insoumise (LFI) jusqu’au parti Les Républicains (LR).
 

 

Le débat en vaut la peine! Pourquoi? Dans le  "chapitre" sur "14-18" d'un livre célèbre et magistralement talentueux (le voyage au bout de la nuit), l'auteur (Louis-Ferdinand Céline) écrit :
"Moi, je savais bien comment on meurt. J'ai appris. Ça fait énormément souffrir."

 

Certes, il y a la tentation du suicide qui ne conduit pas au suicide: 
Ariane Grimm : Cahier de mémoires n°14, «Banana», 24 avril 1982 - S'il vous plaît, aidez-moi. Appelez la police, appelez Line. Je voudrais disparaître. Je sens comme si mon cœur était brisé. Je suis morte de honte. Pourquoi tout ça? Non, je ne dois pas pleurer. Grimm peut arriver. Je vais mourir. Je sens que je dégueule. J'ai froid, j'ai froid. Je transpire. J'ai mal à la tête. J'ai un bidule dans la gorge. Je sens mon cœur en morceaux. Aidez-moi.
Je vais aller me suicider. Je vais monter au 6ème et je vais sauter... Et putain de merde! Je devais téléphoner à Thérésa !

 

Ariane a même décrit dans un rêve ce que serait sa propre mort:
Cahier n° 17 (Vanilla) 13 mai 1983 - 15 ans:
J'ai fait un atroce cauchemar cette nuit. C'était abominable. J'ai rêvé que papa était mort.
J'étais dans ce moment-là au paroxysme du malheur, dans un état de douleur effroyable. Je ne me souviens plus exactement des circonstances précises, mais seulement de mon état.
En fait, quel soulagement quand on se réveille. C'était tout de même un rêve abominable. Quand je repense à mon désespoir! Mais ce mot n'est pas assez fort. Avoir éprouvé des sentiments aussi violents, poussés à ce point de démence, c'est hallucinant. Ça me fait peur moi-même. Quand même, c'est atroce de se sentir si mal. Ce rêve m'a bouleversée! Après coup, ce rêve n'est plus qu'un ignoble souvenir; j'en suis malade quand j'y repense. Ce qui est dingue, c'est que je ne pouvais être plus souffrante...
 

 

Quand on lit tout ce qu'Ariane et sûrement d'autres jeunes et même des "grandes personnes" ont écrit sur le sujet, quelle serait votre attitude si vous participiez à la proposition de loi sur l'euthanasie qui doit être discutée le 8 avril à l'Assemblée ? Moi, Gisèle, je dirai: oui, il fut promulguée cette loi car mourir dans la souffrance, c'est trop cruel.
Partager cet article
Repost0
13 mars 2021 6 13 /03 /mars /2021 20:32
LA COLÈRE
 
Si les gens sont si méchants, c'est peut-être seulement parce qu'ils souffrent, écrit  Louis-Ferdinand Destouches, dit Céline, dans son Voyage au bout de la nuit.
 Et peut-être sont-ils méchants parce qu'ils expriment leur colère... comme le fit Ariane quand elle battait sa petite fille chien et qu'elle s'en repentait tristement dans son journal:

 

 

Vendredi 3 septembre 1982 (cahier n°15 "Copper") 15 ans:
   Je vais parler maintenant de Lili, ma petite fille chien, car j'avais dit à Port-Grimaud (en vacances) que je n'arrêtais pas de la battre. Oui, j'ai fait la pire des choses, c'est-à-dire... comme Richard (mon père) n'arrêtait pas de m'engueuler, je la battais à mon tour pour exprimer ma colère. Et puis après, j'avais le cœur gros. Je m'en voulais horriblement et j'allais la caresser, mais elle comprenait pas, Lili... Elle croit juste que c'est comme ça, elle ne connaît pas l'excuse, ma fifille. Mais je fais comme cette Grimm (ma mère). Elle me gronde, je vais pleurer et elle revient vers moi à quatre pattes.

 

Vous pourrez lire ci-dessous si cela vous intéresse, l'histoire: LA COLÈRE, qu'Ariane a  écrite à 7 ans et demi. Elle savait qu'elle avait peu de temps devant elle, elle a donc commencé à raconter ses histoires et sa vie très jeune.

 

Partager cet article
Repost0
5 mars 2021 5 05 /03 /mars /2021 15:35
SOLITUDE
A QUI JE PARLE?
 
A qui je parle? se demande Ariane dans son journal le mardi 24 février 1981 (Elle a treize ans):
J'ai envie de pleurer. Vers qui me reporter? Vers vous, et d'ailleurs à qui je parle? A la personne qui trouve mon cahier de mémoire, à moi plus tard, à vous, mes enfants et petits enfants, à qui? Je ne vais pas parler à la 2ème personne, à mon cahier, ce n'est qu'un carton, du papier.
A mes héros, Line et Limine, que j'ai inventées pour me rassurer? A qui? Car la personne à qui je vais parler, c'est vous ma "mère". Je n'aime pas ce mot. Je le déteste. Je dis mère, vous comprenez.
 
 
On me refuse, à l'école. J'aime toujours cette peste de Catherine à l'école et je suis sûre que c'est son indifférence qui m'attire vers elle.
Partager cet article
Repost0
25 février 2021 4 25 /02 /février /2021 17:54
Que Croire ? et Qui croire ?
 
Voici deux lettres écrites qu'Ariane Grimm a écrites à plus d'un mois d'intervalle... avec autant de violence l'une que l'autre.   Elle avait 12 ans :

 

L'AMOUR

 

 

LA HAINE

 
Exposition de petits objets et de livrets fabriqués par Ariane et prêtés par sa mère,  
 
Sa mère méritait-elle autant de haine?
Partager cet article
Repost0
15 février 2021 1 15 /02 /février /2021 19:17
Débats houleux sur l'instruction en famille
Restreindre ou non l'instruction en famille ? Autrement dit: L'instruction primaire est-elle obligatoire ? ou est-ce le père ou la mère qui enseignerait le SAVOIR à leur cher(e) enfant .... ???
 
Quoi? ? Mettre en faillite la loi du 28 mars 1882 de JULES FERRY ou se confiner à la maison avec papa-maman?
 
Ariane Grimm qui, on le sait, détestait l'école avait sa petite idée sur la question et sans doute aurait-elle participé aux débats puisque chaque jour ou presque elle clamait sa haine de cette merveilleuse Institution qui lui a permis d'écrire si bien ! Voici ce qu'elle aurait dit à l'Assemblée Nationale:
 
Le 7 octobre (Vendredi) 1977 (10 ans) -
Ce que c'est emmerdant l'école. Il est 10 h 05. J'en ai marre d'être à l'école. Je m'ennuie. Je perds des années entières à apprendre ce que je sais. Si je pouvais prendre des cours particuliers! Ce que c'est con l'école. Gâcher plein de temps pour rien. Quand on est grande personne, on travaille, alors pourquoi pas nous laisser jouer? Mais l'école apprend à se solidariser. Ce que c'est emmerdant.

 

 
Si vous désirez participer aux débats, n'hésitez pas à donner votre avis !
Partager cet article
Repost0
2 février 2021 2 02 /02 /février /2021 19:08
Vivent les vacances !
 
Vacances scolaires: Deux ou trois semaines ? se demandait notre Président car le Virus varie de plus en plus et la question se pose : Ouvrir ou non les écoles? Ou: Confiner encore et toujours, ce qui enfermerait tristement les enfants et les priverait d'école !
 
Priver d'école les enfants ? Ariane ne demandait que cela ! Elle détestait l'école. "Ce que c'est emmerdant l'école" :

 

 
Elle n'est  pas le seul enfant à ne pas aimer l'école! Pourtant, c'est bien à l'école qu'elle a appris à écrire si bien et à raconter sa vie et ses histoires dont on parle encore aujourd'hui :

 

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : autobiographie
  • : Description : Je suis la mère d'Ariane Grimm (1967-1985), dont vous voyez ici la photo. Ariane est une jeune diariste qui a beaucoup écrit et dessiné dès l’âge de sept ans et demi… et jusqu’à dix-huit ans. Après sa disparition dans un accident de moto, j’ai fait publier les dernières pages de son journal chez Belfond (1987), puis « j’ai lu » (1988), et je publie ici ce qu’elle avait précieusement « archivé » et qu’elle appelait ses «œuvres": des pages de son journal que je présente en liaison avec l'actualité, ses histoires inventées ou... qui se sont réellement passées, ses bandes dessinées, ses conseils donnés dans un "livre de potions"... Vous trouverez aussi toutes les actualités concernant cette petite fille "écrivaine" et dessinatrice.
  • Contact

Recherche