Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
9 mars 2015 1 09 /03 /mars /2015 14:07

Il y a des enfants qui dessinent et qui chantent! En fait, tous les enfants dessinent, chantent et JOUENT!  Ariane Grimm ne s'en est pas privé:  on peut voir ses "œuvres" et l'écouter chanter aujourd'hui sur Internet:

 

1. une bande dessinée:  

"Les camarades de la cabane sous les caméras en avant!"

 

2. des chansons (Mélomane s'abstenir!), elle en a fait l'enregistrement avec un petit magnéto... elle avait 10 ans!). Entre autres, une des chansons qui se termine par:

"Je suis seule, seule, seule, je suis seule et sans amies".

 

 

 

 

Bande dessinée sur le tournage d'un film: le metteur en scène dirige les comédiens!

Bande dessinée sur le tournage d'un film: le metteur en scène dirige les comédiens!

Repost 0
Published by Autobiographie
commenter cet article
3 mars 2015 2 03 /03 /mars /2015 18:51

"Le droit français" ne prévoit pas d'interdiction suffisamment claire, contraignante et précise des châtiments corporels ", voilà ce qu'estime le Conseil de l'Europe, cité par Le Monde d'aujourd'hui!

Au sujet des fessées, Ariane Grimm n'y va pas par quatre chemins !  A 7 ans et demi, en racontant dans  une histoire "inventée" (?) ses malheurs à l'école,  elle envisage même la FESSÉE DECULOTTÉE !!!  

"Vanie, toute rouge, arriva à l'école. Les enfants s'étaient réunis pour l'attaquer. Pendant le rang, elle fut toute seule et les autres enfants se moquaient d'elle. Vanie dit gentiment à Sylvie: "Tu veux te mettre avec moi?" - Non! tu es assez conne comme ça!"

A la récréation, les petites filles firent une ronde en se moquant de Vanie: "Ho! la minable! Ho! la minable!"

La maîtresse leur donna une fessée déculottée et une bonne punition, et Vanie fut l'amie préférée."

 

Repost 0
Published by Autobiographie
commenter cet article
25 février 2015 3 25 /02 /février /2015 18:59

Il y a des petites filles qui prennent un cahier, y mettent la date, écrivent (et dessinent), et cachent ce cahier. C'est un journal intime...

Les enfants arrivèrent à l'école, puis la cloche sonna.

La maîtresse dit: - deux par deux !

Nous montons en silence.

Mon cœur battait. Avec qui je suis ?

- Avec moi-même.

Je fus rejetée par les autres filles quand je demanda : « tu te mets avec moi ? ». Haussement d'épaule...

La maîtresse : - Avec qui es-tu, toi ?

- Personne.

La maîtresse : - Va à la queue.

 

Extrait d'une histoire écrite par Ariane Grimm, intitulé LIMINE, la fille qui raconte ses malheurs (10 ans)

Extrait d'une histoire écrite par Ariane Grimm, intitulé LIMINE, la fille qui raconte ses malheurs (10 ans)

Repost 0
Published by ariane grimm - dans autobiographie
commenter cet article
11 février 2015 3 11 /02 /février /2015 13:18

Très bonne émission hier soir sur Ant.2: SOUFFRE-DOULEURS, ILS SE MANIFESTENT.

"Film coup-de-joing" sur une vérité: 1,2 million d'élèves souffrent de harcèlement et 22% n'en parlent à personne.

Ariane en a parlé: elle a mis en forme le récit des "persécutions" subies, à mi-chemin du récit illustré et de la bande dessinée, les paroles venant dans des bulles. 

[1] La récréation. Est-ce parce que je suis coléreuse ? Personne ne joue (avec) moi. Je pleure. On console. On oublie. Après je dis : S'il te plaît. Petite fille: Elle demande qu'à jouer, celle-ci . Ariane: S'il te plaît, est-ce que je peux jouer ". Autre petite fille: Non .

[2] Pour monter ou descendre des escaliers, je demande si on se met avec moi. Ils répondent tous "non": et tous mes ennemis viennent pour m'embêter. Quand enfin je m'amuse, ils font un autre jeu inintéressant pour m'embêter. Là où on jouait, toute seule je sautais. En classe, ils me font rire pour que je sois punie. Ils me donnent des bonbons, des boîtes de bonbons: c'est une autre punition. Mais ils sont assez gentils avec moi. Je me cache dans ma capuche quand je pleure, mais ils ne regardent pas, ils font comme si j'existais pas. Un petit garçon appelé Bruno dit que son père a dit que (je) suis une vraie conne et tout est comme ça.

Dessin représentant l'escalier, Ariane est au bout du groupe et pense (bulle) : Ils sont pas très chouette, ces enfants !!

 

 

 

 

'"La récréation", c'est le titre qu'Ariane donne à ce dessin illustré. Triste récréation en effet!

'"La récréation", c'est le titre qu'Ariane donne à ce dessin illustré. Triste récréation en effet!

Repost 0
Published by Autobiographie - dans les enfants
commenter cet article
9 février 2015 1 09 /02 /février /2015 10:47

Le Journal d'Ariane: "Un monologue passionné qui se révèlera tragiquement prémonitoire" écrit un critique lors de sa publication (en 1987 (Belfond), puis en 1988 (J'ai Lu) sous le titre LA FLAMBE.)

Et dans son journal, à 14 ans, elle écrit (non publié):

    Je reste devant mon journal sans rien écrire (faux! La preuve!). Je perds mon temps, mais même je ne pourrai pas travailler, ma vie est courte… on ne vit pas longtemps… et que suis-je devant l’humanité ? Je suis une parcelle de milliards de l’univers… et c’est bizarre que cette petite chose soit malheureuse.

    Ça se traduit comment ? Je suis démoralisée, culpabilisée, froissée, frustrée, blessée, bouleversée… J’aimerais qu’une fille mignonne blonde reste avec moi tout le temps – que nous partions au bahut ensemble, rêver ensemble, monter en cours ensemble, et la suite…

   J’aurais vraiment besoin de ça, qu’elle s’occupe de moi seulement, qu’elle dise pas bonjour aux autres…

 

Mettre de la gaîté dans son journal! C'est ce que fait Ariane...

Mettre de la gaîté dans son journal! C'est ce que fait Ariane...

Repost 0
Published by Autobiographie - dans journal intime
commenter cet article
25 janvier 2015 7 25 /01 /janvier /2015 15:03

Faudrait pas croire que le chômage, les humiliations, le manque de considération... ça n'existe que depuis que les JEÛNES de la Banlieue s'agitent et manifestent bruyamment leur colère !!!!!

.... NON NON.....

Je suis née avant la guerre et voici comment j'exprimais déjà ma colère sur mon blog : 

G.G., Posté le jeudi 14 août 2008 12:21

  • Je suis fille d'ouvrier. Je suis une "travailleuse" au sens où Arlette Laguiller emploie ce mot.

  • J'ai connu la faim, le froid, j'ai ignoré pendant mes 20 premières années "L'eau chaude" pour me laver. D'ailleurs, se laver plus d'une fois par semaine, ce n'était pas envisageable dans mon milieu.

  • Pourtant, je suis française. Je suis de Paris.

  • Et aujourd’hui, en 2008, je mange enfin à ma faim. J'ai chaud l'hiver. Je ne travaille plus 48 heures par semaine pour l’équivalent de 150 Euros par mois. J'ajoute qu'à cette époque « bénie », mes camarades "travailleuses" couchaient avec leur patron pour pouvoir s'offrir une paire de bas.

  • Cela ne se passait ni en Afrique, ni ailleurs qu'en France, mais à Paris (bis). Je ne suis pas une vieille femme impotente: Non! Je fais de l'escalade, je cours, je me suis mise à Internet (grâce à mon premier métier : sténo-dactylo... au salaire, je le répète de 150 Euros par mois... 48 heures par semaine).

  • Alors, aujourd’hui, Messieurs-dames, le monde est merveilleux, comparé à ce qu'il était il y a seulement 50 ans.

  • S’il vous plaît, arrêtez de parler de « CE MONDE POURRI »!

  • Par pudeur pour ceux qui ont connu le froid, la faim, l'humiliation, la vraie misère.

Gisèle Grimm

 

 

 

 

EN ARRIÈRE PLAN, LA MAISON OÙ J'AI VÉÇU DE 1929 À 1955: 13ème arrondissement de Paris

EN ARRIÈRE PLAN, LA MAISON OÙ J'AI VÉÇU DE 1929 À 1955: 13ème arrondissement de Paris

Repost 0
Published by Autobiographie
commenter cet article
18 janvier 2015 7 18 /01 /janvier /2015 17:42

"Je vous ai apporté des crayons" chantait Jacques Brel...

Ariane, comme tous les enfants, avait beaucoup de crayons et forcément, elle s'en servait pour s'amuser. La personne qu'elle aimait beaucoup dessiner, c'était sa mère! Mais attention, il était dangereux de montrer les dessins à qui que ce soit ! Alors c'était dans son journal intime qu'elle faisait quelques gentils dessins de sa chère maman. Heureusement, aujourd'hui, avec Internet, on peut les voir (LOL !!!!!): 

 

 

 

BEN OUI! JE DESSINE! Ma mère est grande! Moi, je suis petite! J'ai 9 ans et demi. Ariane
BEN OUI! JE DESSINE! Ma mère est grande! Moi, je suis petite! J'ai 9 ans et demi. Ariane

BEN OUI! JE DESSINE! Ma mère est grande! Moi, je suis petite! J'ai 9 ans et demi. Ariane

Repost 0
Published by Autobiographie
commenter cet article
14 janvier 2015 3 14 /01 /janvier /2015 16:54

Ce matin sur France-Inter: Service public: "Les enfants nuisent-ils à la santé de leurs parents?". En effet, des parents ont pu se libérer de leurs crises de nerfs en face d'enfants turbulents...

Une enfant, Ariane Grimm, a pu, quant à elle, se libérer en écrivant une lettre à sa mère au bord de la crise de nerfs. Attention: C'était avant le 11 janvier 2015:

Lettre écrite le 19-5-1978 (11 ans):

Chère Gisèle,

Serait-il difficile pour toi de le croire, mais nous sommes bien en 1978 (le jour où j'écris cette lettre). Je te l'écris pour te dire qu'aujourd'hui nous sommes un jour où je ne vais pas à l'école car je n'ai pas envie. Tu as bien voulu ne pas me laisser y aller mais en échange, tu piques ta crise habituelle. ...

 

"Terriblement personnel" écrit Ariane!

"Terriblement personnel" écrit Ariane!

Voir les commentaires

Repost 0
Published by Autobiographie
commenter cet article
11 janvier 2015 7 11 /01 /janvier /2015 12:00

Oui, tous à la manif comme je faisais déjà en 1936 de la République à la Nation sur les épaules de mon cher papa. D'ailleurs voici ma photo à l'époque (ci-dessous). Je ne vous montrerai pas ma photo d'aujourd'hui! car vous pourriez me dire: "Eh! Aujourd'hui, prends un bâton, à défaut d'une épaule, ça pourra d'aider à marcher d'un bon pas!"

JE SUIS CHARLIE

Sur les épaules de mon père, je faisais déjà "république Nation". JE SUIS CHARLIE

Sur les épaules de mon père, je faisais déjà "république Nation". JE SUIS CHARLIE

Repost 0
Published by Autobiographie
commenter cet article
24 décembre 2014 3 24 /12 /décembre /2014 18:00

Molière et Ariane Grimm

C'est un peu bizarre qu'après avoir eu le bonheur de voir (re) "Le misanthrope" du grand Molière, me soit venue l'idée de rapprocher celui-ci avec ce qu'a écrit la petite Ariane: FOL (bis)

 

Dans son Misanthrope, Molière fait dire à Alceste:

"[...] parfois, il me prend des mouvements soudains, De fuir, dans un désert, l’approche des humains."

 

Dans son pastiche de "Panache, l'Ecureuil", Ariane fait dire à un autre petit écureuil détesté pour les autres:

"Puisque personne ne m’aime dans cette forê†, je m’en vais à tout jamais."

 

Et dans son journal, en octobre 1982, Ariane écrivait:

"Je hais les humains. Ils sont méchants, minables. [...] Je vous hais, humains. Vous êtes ignobles, moches, fermés. Je ne trouve pas de satisfaction avec vous. [...] Mais merdeux d'humains, méchants, moches et désagréables, je vous emmerde. Minables qui ne comprenez rien! Vous êtes une marmaille infecte sans cœur. Jamais je me laisserai abattre. Je suis la plus forte."

 

 

 

 

Ariane écrit avec rage! Faut que sa mère, femme acariâtre, lui en fait voir de toutes les couleurs...

Ariane écrit avec rage! Faut que sa mère, femme acariâtre, lui en fait voir de toutes les couleurs...

Repost 0
Published by Autobiographie
commenter cet article

Présentation

  • : autobiographie
  • autobiographie
  • : Je suis la mère d'Ariane Grimm (1967-1985) dont vous voyez ici la photo. Ariane est une petite-grande fille qui a commencé à écrire son journal ("mes mémoires" disait-elle) à partir de 7 ans et demi et jusqu'à 18 ans... Je travaille sur la publication en ligne de son journal, de ses écrits, de ses "mémoires", ainsi qu'elle appelait son journal. Ecrire et dessiner l'amusait beaucoup... et bien plus que ce qu'elle faisait à l'école!
  • Contact

Recherche