Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 février 2008 1 25 /02 /février /2008 16:50
Non, non! Ce n'est pas la prochaine mise à jour (que l'on verra la semaine prochaine sur le site 
/ http:// www.arianegrimm.net / ) mais celle du mois d'avril dans laquelle l'histoire intitulée :"Plusieurs documents. n°4" sera présentée à nouveau. Elle a été transcrite par l'étudiante, Melle Céline AGUER, à l'occasion de sa deuxième année de Master. On peut la lire sur le PDF de son travail sur le site.

Mais allez-vous me dire : "Pourquoi la retranscrire à nouveau ?"

- Parce que je vous montrerai les dessins qui illustrent cette histoire: celle d'une évasion rêvée:  Ariane était  en colo avec une petite camarade-amie. Elle y était si malheureuse qu'elle m'écrivit chaque jour de longues lettres douloureuses, si douloureuses qu'elle reparlera souvent de cette colo dans ses cahiers de mémoire.

Toutes ces lettres mériteraient une retranscription complète.  Rassurez-vous: Je ne le ferai pas !
Lisez  simplement la page 2 de la lettre du 8 juillet 1977. Elle avait 10 ans. Trois mois après, dans sa tête, elle rêvait qu'elle s'était évadée et en racontait  l'histoire : "Plusieurs documents n°4" :

"... Je t'aime tellement ma noute. Pense à moi, je t'en supplie. Tu es belle. Je ne vois pas ce que j'écris en ce moment car mes yeux sont enlarmés. Je t'aime ma noute.
Mince! Ma larme a coulé sur le papier et je ne peux plus écrire.
Je t'aime, je ne pense qu'à toi car je t'aime la noute. J'ai besoin de toi, de t'embrasser et de parler avec toi. Je m'ennuie terriblement sans toi. Je t'aime, j'ai besoin de toi.
Je suis malheureuse car mes larmes ont effacé ton mot si gentil. Le courrier prend longtemps à venir. Je pense toujours à toi. Je t'aime tellement ma noute.
J'ai de la lavande pour toi et mon bonheur de t'embrasser. Je t'aime tellement ma noute. Je te veux. Je voudrais t'avoir pour moi seule. J'ai une envie colossale, terrible, immense, gigantesque de te voir, j'ai besoin de toi, je te ferai tout ce que je peux pour toi. Je me tuerai nettement pour toi, je te veux ma noute, j'ai besoin de toi et je m'ennuie [...]"



 
Repost 0
Published by Autobiographie - dans journal intime
commenter cet article
24 février 2008 7 24 /02 /février /2008 18:02
undefinedJe viens de recevoir une invitation pour le vernissage, le 1er mars prochain, de l'exposition "Ecritures (extra) ordinaires" organisée par Le Grand T à Nantes (ex. Maison de la Culture de Loire Atlantique). Les personnes qui regardent le site Ariane Grimm savent que cette expo a commencé en juin 2005, qu'elle a "voyagé" dans toutes les communes de Loire Atlantique, qu'elle durera jusqu'à la fin de cette année et aussi, qu'Ariane y est très présente: on peut y voir des histoires illustrées, lire des lettres, et même tourner une à une les pages de chacun des cahiers de mémoire.

Dans le catalogue de l'expo, on trouve des extraits du "Journal d'Ariane écrit de 10 à 16 ans" . Et je lis ce passage du cahier de mémoire n°15 "Copper", écrit à 15 ans, que j'avais oublié au point qu'il ne fait pas partie des thèmes des cahiers de mémoire sur le site... Et pourtant:

Samedi 7 août (15 ans) : "Quand je pense aux bécanes, c'est toujours à ça que je pense : La flambe. Je me vois déjà frimer à mort à fond la caisse, sans casque, avec mon walkman et mes lunettes glace, bras nus, jean serré, en fonçant comme pas possible. (...)  Je doublerai les mecs qui flambent à mon tour.
(...) La vitesse. C'est ce qui m'a valu cet accident de volé. J'adore les risques, la défonce. En vélo, je vois tout défiler, je freine pas aux virages, je sens ma vitesse, je freine au dernier moment."


...... Dommage que "La flambe", Journal d'une jeune fille, ne soit pas encore rééditée...





Repost 0
Published by Autobiographie - dans journal intime
commenter cet article
18 février 2008 1 18 /02 /février /2008 16:13
undefinedAriane était fascinée par la mort. Nul doute qu'elle aurait aimé être la maraine d'une petite fille juive disparue "sans sépulture". Ces deux mots  "sans sépulture" l'aurait intriguée car elle n'imaginait pas qu'on puisse être privée de sépulture (même si elle en avait compris le sens et la cause). 

Voici ce qu'elle dictait à un de ses baby-sitters avant qu'elle sache écrire (et que vous pouvez lire sur l'image ci-contre):
" je t’aime tellement que quand je me sépare de toi, des fois je pleure dans mon lit la nuit. Tu verras quand tu seras morte, je te mettrai plein de petits cadeaux. J’embrasserai ton beau squelette que je n’ai pas vu encore et que je vais voir dans si longtemps. "
Mais plutôt que sa maraine, elle serait devenue son amie "en chair et en os". En chair et en os...?

Si vous connaissez Ariane à travers le site consacré à son journal, vous savez que faute d'avoir une amie, elle s'en était inventée plusieurs qui n'existaient pas, et dont l'une: son amie, son double, s'appelait "Line" qui était  "sortie de mon imagination" écrit-elle avec tristesse dans son journal: le cahier de mémoire n° 14 "Banana" . Vous le trouvez,  je vous le rappelle, dans :        /   http://www.arianegrimm.net   /










Repost 0
Published by Autobiographie - dans journal intime
commenter cet article
17 février 2008 7 17 /02 /février /2008 17:45
"L'Elysée est déterminé à mener à bien "sans fléchir" le projet de parrainage d'enfants victimes des camps nazis par des élèves de CM2 car "transmettre la Shoah est essentiel", estime Emmanuelle Mignon, la directrice de cabinet de ..." (Le monde)

Discussions intéressantes. Chacun s'exprime.

J'ai entendu ce matin à la radio que ce parrainage équivalait à demander à des enfants de CM2  de s'intéresser à des "enfants sans sépulture". Et je me suis demandé comment aurait réagi Ariane Grimm à l'époque - en CM2 justement - où elle dessinait ces deux enfants terrifiés devant le dragon (c'est-à-dire la mort)?

L'imagination des enfants est infinie: Ariane en aurait fait un dessin et sans doute une histoire. Elle n'aurait pas été triste, j'en suis sûre. Elle se serait senti amie avec l'enfant assassiné, l'aurait aimé, peut-être l'aurait-elle ajouté aux deux "héros", Vanie et Denis, qu'elle a inventés et dont elle raconte les histoires. Comme Anne Frank dont elle parle dans son cahier de mémoire n° 14 "Banana" et pour laquelle elle s'est profondément prise de compassion. (Cf . "LES CAHIERS DE MÉMOIRE" du site)

Enfant sans sépulture ?  Cela  m'impressionne quand même! Sans le hasard, Ariane aurait été sans sépulture. Il a suffi du coup de fil d'une amie. 

Un jour, peut-être,  je raconterai : aujourd'hui ce serait vraiment trop triste et puis "ce n'est pas dans ma mentalité de rapporter" aurait dit un jeune enfant.
Repost 0
Published by Autobiographie - dans journal intime
commenter cet article
15 février 2008 5 15 /02 /février /2008 18:14
Je perds la tête.
C'est triste!

Pour le site Ariane Grimm que je mets régulièrement à jour, j'ajoute des BD, des histoires écrites par Ariane, je trouve de nouveaux thèmes pour ses cahiers de mémoire. Pour cela,  je scanne à tour de bras, je transcris,  j'essaie de disposer le tout le plus joliment possible.

Hélas! Je viens de m'apercevoir que je suis très bordélique et sans tête :

A trois ou quatre mois d'intervalle, je recommence la même transcription... pas tout à fait de la même façon...  et sans m'en souvenir!

Pour ceux que cela intéresse, voici le début de l'histoire de la BD "Limine cowboy n°3 Black Beauty"  (Black Beauty , c'est le nom de la jument noire dont vous voyez le dessin ici à gauche : elle boit du coca cola avec une paille) :

Texte écrit il y a quatre mois :
Première BD de la série des « limine cowboy » qui deviendra très vite « Limine cowgirl », Limine, qui vient de faire dans le désert une trotte à pied de 20 km avant d’arriver à Cactus City où l’attaquent d’affreux gangsters - heureusement vite maîtrisés - réalise très vite qu’il lui faudrait un cheval « bien dressé, beau et rapide ».

Voici le texte écrit il y a 3 semaines (il fait partie de la nouvelle mise à jour  du 4 février) :
Dans ce petit livre qui raconte comment Limine fait la connaissance de sa jument noire Black Beauty, Ariane ne s’est pas préoccupé de la présentation de ses dessins : emportée par son inspiration, elle en a dessiné certains dans le sens de la hauteur et d’autres, dans celui de la largeur.

Comme vous pouvez le constater, cela n'a aucun rapport et je l'avais complètement oublié!!! 

Oui, je perds la tête...
Repost 0
Published by Autobiographie - dans journal intime
commenter cet article
13 février 2008 3 13 /02 /février /2008 20:49
livre-belfond-v.jpgJe viens de dégoter un site sur les documentaires qui me fait flipper depuis 2 jours : 

        /   http://www.film-documentaire.fr/film.php?id=6338   /

On y présente le film « Bonjour petit Copper », diffusé sur Arte dans le cadre d’une soirée Théma en 1998 et dans lequel une caméra numérique « lit » en voix off des fragments des cahiers de mémoire d’Ariane Grimm. A priori, de quoi être dans la joie:  On parle du film et d'Ariane Grimm, chouette!

Et voilà ce que je lis : « Depuis son enfance jusqu'à l'âge de 18 ans, Annick a tenu un journal intime remarquable par la rage de son monologue et par sa créativité débridée (dessins, collages). Ces cahiers, auxquels elle donne un nom, "Pop corn", "Vanilla" ou "Copper", révèlent une adolescente en rupture totale avec sa mère, l'école, le monde. »

En rupture totale avec sa mère ? "Rupture" ? dites-vous. Passion oui, messieurs et mesdames qui me traitent d’ignobles quand ils lisent dans le livre que j’ai fait publier : « La flambe, journal intime d’une jeune fille » (Belfond en 1987,  puis J'ai lu, en 1988)... ce qu’Ariane a écrit à propos de moi dans ses cahiers de mémoire. Mais attention! lisez aussi dans le même livre ses dernières lettres, celles qu'elle m'a écrites un et deux mois avant l’accident de moto qui causa sa mort en 1985.

Et dites-moi, Anne Frank, a-t-elle été tendre pour sa chère maman quand elle écrit dans son journal ?

Chère Kitty,
« Ce matin, en feuilletant mon Journal, j’ai parcouru quelques lettres parlant de « Mère » et j’ai été effrayée des mots cuisants dont je me suis servie à son propos. »

Je reviendrai demain sur le texte d’Anne Franck et sur le thème de la « rupture totale avec sa mère » car cela me tracasse terriblement.

A demain,

Gisèle Grimm


Repost 0
Published by Autobiographie - dans journal intime
commenter cet article
8 février 2008 5 08 /02 /février /2008 23:05
limine-et-black-beauty.pngAffreux !!! Dans la nuit du 7 février, il y a eu un grand incendie dans mon immeuble (dans la cour intérieure: 2 motos ont brûlé). A 4 heures du matin, je vois (et j'entends) de gigantesques flammes devant et contre la fenêtre de ma chambre. J'ai cru que je rêvais : impossible de réaliser, de croire à ce que je voyais. Il m'a fallu plus d'une minute avant que je réagisse et appelle les pompiers.

Depuis cette nuit blanche, je suis toute désorganisée et flapie : assurances, devis, réparations (à faire)....

Pourquoi vous raconter tout cela ?

Parce que, depuis, je n’ai pas écrit, pas travaillé, et même pas annoncé les « Nouveautés du site Ariane Grimm » dont je vous ai souvent parlé.
                              Re :  /  http://www.arianegrimm.net  /

Alors voici ces Nouveautés (avec la photo de Limine et de Black Beauty en haut à droite) :

Mise à jour du 06 février 2008:
- Transcription de Mlle Aguer Céline réalisée dans le cadre de sa 2ème année de Master de Lettres (PDF Janvier 2008).
 
Mise à jour du 05 février 2008:
- Ariane parle de ses cahiers de mémoire dans ses lettres.
 

Mise à jour du 04 février 2008:

- Une nouvelle aventure de Limine : BD n°1 "Black Beauty".


Ouf ! Je me réveille enfin !
Repost 0
Published by Autobiographie - dans journal intime
commenter cet article
6 février 2008 3 06 /02 /février /2008 00:13
le-manuscrit---transcrire.jpgHourra!
L'article de la jeune étudiante est depuis cet après-midi sur le site Ariane Grimm.

Evidemment, la photo ci-contre ne vous donne qu'une très pâle idée de  son travail, mais vous saurez tout, tout, en regardant "Les Nouveautés du site" dans    (je répète, cela vous évite de chercher : 
       /   http://www.arianegrimm.net   /

Vous allez me dire :" Mais c'est qui cette Ariane Grimm? Vous en parlez comme s'il s'agissait  d'un écrivain très important! C'est Qui, enfin?!"

Alors là! si cela vous intéresse de savoir qui est Ariane Grimm et surtout pourquoi des universitaires s'intéressent à ce qu'elle a écrit et enfin, pourquoi elle a écrit,
Céline Aguer, la jeune étudiante, vous l'explique dans son travail sur PDF.

Et moi, la mère ... Fouarde d'Ariane (lisez son journal), j'en suis très contente. Cela apaise mes repords : c'est pour cela que je travaille déjà à la prochaine mise à jour du mois de mars. Je vous en ai déjà parlé : "récits de rêves" dans les cahiers de mémoire : du
boulot, croyez-moi : Ariane a beaucoup rêvé et même commenté ses rêves.
Repost 0
Published by Autobiographie - dans journal intime
commenter cet article
3 février 2008 7 03 /02 /février /2008 15:03
Image-1-copie-3.pngNon! Je suis une belle menteuse! Il ne s'agit pas d'une BD mais, exceptionnellement, de deux photos:

A gauche : la mère d'Ariane Grimm (en 2007) escaladant un mur dans un lieu public à Paris (totalement défendu!!!),

A droite, Ariane Grimm à 15 ans (en 1982), riant aux éclats et montrant du doigt le ridicule des fesses de la grimpeuse.

On m'a reproché d'être trop sérieuse.
J'espère que la réunion de ces deux photos suscitera un sourire.

Bon dimanche.

Repost 0
Published by Autobiographie - dans journal intime
commenter cet article
2 février 2008 6 02 /02 /février /2008 21:46
cahier-9-carla-bruni.jpg    Le mercredi 2 janvier 1980, Ariane et Carla jouaient ensemble à Val d'Isère. Carla était jolie et avait "deux yeux bleus qui se découpaient devant de petits cheveux blonds." Sa sœur  Valérie avait 15 ans.

    Le soir, Ariane et Carla sont allées faire un tour dans les coulisses du Club Med et, comme toutes les petites filles, elles ont piqué des paillettes. (!)

     Le journal d'Ariane s'intitule (par Ariane elle-même) "Cahier de mémoire n°9 - Le bleu".
 

Le 2 février 2008, j'écrivais :
 
"Carla Bruni a épousé aujourd'hui le Président de la République. Espérons qu'elle continuera à chanter.
Et sa sœur : Valeria Bruni Tedechi à faire du beau cinéma."
                                    - Je ne renie rien (29 octobre 2010)

 

- Gisèle Grimm, la transcriptrice
Repost 0
Published by Autobiographie - dans journal intime
commenter cet article

Présentation

  • : autobiographie
  • autobiographie
  • : Je suis la mère d'Ariane Grimm (1967-1985) dont vous voyez ici la photo. Ariane est une petite-grande fille qui a commencé à écrire son journal ("mes mémoires" disait-elle) à partir de 7 ans et demi et jusqu'à 18 ans... Je travaille sur la publication en ligne de son journal, de ses écrits, de ses "mémoires", ainsi qu'elle appelait son journal. Ecrire et dessiner l'amusait beaucoup... et bien plus que ce qu'elle faisait à l'école!
  • Contact

Recherche