Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 août 2016 6 20 /08 /août /2016 22:22

A l'ombre des jeunes filles en pleurs... Merveilleux article paru dans le TÉLÉRAMA du 6 au 19 août.

 

Journal, ô mon miroir!

"Fais comme moi: donne un miroir à la vie. Donne une heure à l'enregistrement de tes impressions, à l'examen silencieux de ra conscience...." tel est le précieux conseil qu'une mère donnait à sa fille il y a plus de deux cents ans.

 

    En effet, écrit la journaliste Catherine Crom: "Dès le seconde moitié du XVIIIe, les jeunes filles s'y épanchèrent (dans leur journal) ... sous surveillance. Les cahiers intimes de Claire Pic, de Catherine Pozzi ou de Marie Bashkirtseff révèlent un art subtil du non-dit et de frappants éclats de vérité.

 

... Et de citer une de ces jeunes filles: Claire Pic qui écrit un soir de septembre 1866 :

J'aime ce pauvre journal comme un être vivant et sympathique. Mes peines journalières, petites ou grandes seraient pour la plupart si peu comprises autour de moi. Ces pages blanches m'écoutent patiemment, n'oublient rien, et sont tout à moi, sans aucune personnalité à s'opposer à la mienne....".

 

A un peu plus d'un siècle de distance, en 1982 Ariane Grimm parle elle aussi de son journal:

Quelque chose me fait énormément de peine. Je pense seule, j'écris sur le papier mes pensées seule et je change même d'avis. Sur le papier, je suis vraiment seule...  Dommage que je n'aie pas une meilleure amie pour tout lui confier (il faudrait qu'elle soit à la hauteur!).  Déjà pour partager mes aventures avec les mecs, je n'en trouve pas ; alors pour discuter sérieusement de problèmes si graves, c'est impossible. Enfin si, c'est possible ! Il faudrait que je cherche dans les plus de 17 ans...

http://www.arianegrimm.net/PAGES/pdf/claire-pic-ariane-grimm.pdf

 

il s'agit du cahier Banana que nous avons déjà bu. Ce cahier a été "joué" par les jeunes filles de la Compagnie des Infortunes à Lyon et dans toute la région Rhône-Alpes.

il s'agit du cahier Banana que nous avons déjà bu. Ce cahier a été "joué" par les jeunes filles de la Compagnie des Infortunes à Lyon et dans toute la région Rhône-Alpes.

9 août 2016 2 09 /08 /août /2016 18:28

Qu’est ce que je peux faire ? J’sais pas quoi faire ! Qu’est ce que je peux faire ? J’sais pas quoi faire ! Qu’est ce que je peux faire ? J’sais pas quoi faire !

 

A cette question que psalmodie la jeune Anna Karina dans le film de Jean-Luc Godard (sorti en 1965), Ariane Grimm répond seize ans plus tard (le 5 décembre 1981) en s'adressant à son double: "Line":

 

Choses à faire quand on a rien à faire.

Première chose à faire: ne pas s'en faire.

Ma petite Line, tu t'emmerdes? Tu n'as rien à faire? Tu ne sais pas quoi glandouiller. Tu traînes ta grolle devant la glace ou tu fais la chandelle sur la moquette.

Tu n'aimerais pas t'installer peinard sur ton lit pour lire «OK magazine» ou t'instruire avec « Phosphore » ? Bof! Si ça t'emmerde, lis carrément ton bouquin sérieux ou feuillette une B.D.

[...]

Mais, j'allais oublier! Ce qui occupe le plus ton temps: les devoirs d'école. Il y a un exo de maths à faire, une révision d'allemand, une leçon de latin à revoir. Va voir ton cahier de textes.

Sinon, Line, sors un peu ou regarde la T.V., prends même un bain?!

Allez, Titou! http://www.arianegrimm.net/PAGES/2.7.htm

Question très importante! Ariane y a répondu dans un autre cahier: "BANANA"... en 1982

Question très importante! Ariane y a répondu dans un autre cahier: "BANANA"... en 1982

2 août 2016 2 02 /08 /août /2016 15:50

Oui, très bizarre... Ariane Grimm écrit souvent dans son long journal: "Ma vie est courte" ... ???

 

Cahier n°14 - BANANA - Les dernières lignes de l'Entrée du 11 mai 1982 (15 ans):

[...] Je me sens forte, je me sens intelligente. Je suis intelligente. Et en plus, je suis belle. Mais vraiment. Pas comme Grimm. Oui, j'ai confiance en moi.

Dommage que la vie soit si courte. J'aurais aimé profiter de ces facultés intellectuelles et physiques très longtemps.

Enfin, il ne faut pas penser à ça.

 

Cahier n°13 - FAUVES - Entré du 12 décembre 1981 (14 ans et demi):

Quelque chose me fait très plaisir : C’est J.F., mon psy [...] Il m’a regardé dans les yeux juste avant que je parte et m’a dit : « Tu ne trouves pas que c’est beau la vie ? » et cette question pleine de conviction qui était plutôt une affirmation

     - au début, je lui ai dit : « Elle est trop courte. » car pour moi, j’étais tellement mal que lorsque je serai guérie, je serai un peu vieille. Tant de temps pour avoir le reste de ma vie agréable ! Enfin, lorsque j’y repense, J.F. m’a redonné confiance.

 

Cahier n°10 - POMMES - Entrée du 26 octobre 1981:

Vous savez, je ne sais comment écrire… je n’aime pas écrire… j’écris mal… J’ai eu des points de moins à ma rédact pour mon écriture. C’est dégueulasse. Je reste devant la feuille de La Pomme (nom du journal) sans rien écrire. Je perds mon temps, mais même je ne pourrai pas travailler, ma vie est courte… on ne vit pas longtemps… et que suis-je devant l’humanité ? Je suis une parcelle de milliards de l’univers… et c’est bizarre que cette petite chose soit malheureuse.

 

??? Solitude et enfant mal aimé (mal léché par sa mère... comme un "ours mal léché")...!!! http://www.arianegrimm.net/PAGES/2.32-d.html

 

 

 

24 juillet 2016 7 24 /07 /juillet /2016 21:10

   Dèjà, en 1788, une jeune fille tutoie son "papier". Elle est hollandaise, elle s'appelle Magdalena van Schinne (1762-1840) et ne connaît pas le mot "journal" (intime... personnel...???)

 

O mon papier, tu seras désormais l’unique dépositaire de mes idées, de mes sentiments, de mes peines et de mon bonheur. Ici, je pourrai épancher mon âme tout entière […] Toi seul, tu seras mon confident.

 

   Ariane (Grimm) (1967-1985), elle aussi tutoie son "journal", ce "papier" qu'elle appelle "Copper":

 

Juillet 1982 : Ah! Petit Copper, que je suis contente de t'avoir trouvé. Je pourrais fumer, boire, me camer, prendre systématiquement du féca, plus jamais de sport, plus jamais t'écrire, mon chéri, et j'en serais au point du suicide. Je ne me suiciderais pas mais je raterais mes études sans me fendre pour autant. Je deviendrais une pauv'fille.

Mon chéri Copper, je t'écris, et avec mon courage, je sors d'une torpeur gigantesque. Je fais face, j'affronte. C'est atroce. Je me bats. J'ai mon cœur brisé. Faudrait que j'éclate en sanglots, mon petit Copper, car depuis le cauchemar de Richard, il s'est rien passé. J'ai découvert moralement sur toi toutes mes pensées, mais physiquement, je n'ai pas lancé le cri du désespoir, j'ai pas chialé pendant une heure pour me vider. Je sens que j'en ai très envie.

                      

"C'est meilleur que ce à quoi je goute moralement tous les jours"... écrit Ariane dans son "papier" (Copper)

"C'est meilleur que ce à quoi je goute moralement tous les jours"... écrit Ariane dans son "papier" (Copper)

13 juillet 2016 3 13 /07 /juillet /2016 16:24

Ariane écrit sa vie dans son journal pour se rassurer quand elle se retrouve seule à la fin du range! Et cela lui donne bien du talent!

 

Mercredi 6 juin

Aujourd’hui, je me fais deux nattes. L’après-midi, au lieu d’aller à la bibliothèque, je commence un nouveau roman policier. Maman part travailler alors j’ai la paix.

Ariane

(Moyenne journée - maman râle)

 

[Pour les curieux seulement: cliquer sur le lien]

12 juillet 2016 2 12 /07 /juillet /2016 13:27

Formidable émission ce matin sur France Inter dans:

ÇA VA PAS LA TÊTE!

"Comment ne pas être paralysé par l'angoisse et l'anxiété dans notre vie quotidienne?"

.....

Angoisse et anxiété qu'a bien connues Ariane (Grimm) dans son journal à 15 ans:

 

Samedi 23 octobre 1982

Je chiale de douleur, complètement anéantie. Je hais tout le monde, je cours d'échec en déception. Je plonge. Je me sens mourir. Qu'est-ce que cette vie de merde? Où est la beauté de la vie? J'ai la tête qui baigne de larmes...

[...]

Je ne me suis jamais sentie aussi mal de ma vie. J'ai chaud. Je n'arrête pas de chialer, de baver. Je veux réveiller papa pour qu'il m'aide. Je ne peux plus résister. Si je sautais par la fenêtre? Dans quelques minutes, plus jamais on entendrait parler de moi. Je n'existerais plus. Tout ça pour rien. Je serais mieux mais je n'aurais profité de rien. Pourquoi je suis née? Pourquoi la vie? Je me suis jamais sentie dans cet état. Je vais trop mal, il faut m'aider. Ça fait au moins plusieurs années que je n'ai pas chialé comme ça... Je ne peux pas sortir de cette douleur seule. Je déteste aussi trop les autres.

 

Si Ariane fut dépressive et solitaire, elle fut sauvée "en écrivant sa vie". Et elle a bien fait puisqu'on parle encore d'elle aujourd'hui, la preuve: (cliquez ici!)

ECRIRE SA VIE - Du pacte au patrimoine autobiographique de PHILIPPE LEJEUNE

ECRIRE SA VIE - Du pacte au patrimoine autobiographique de PHILIPPE LEJEUNE

24 mai 2016 2 24 /05 /mai /2016 12:15

Zut! En descendant samedi dernier vider mes ordures (hé hé!), je suis tombée dans mon escalier (le 21 mai).

Pas vraiment tombée... mais... en m'accrochant violemment à deux bras à la rampe d'escalier, j'ai failli retomber de l'autre côté dans le vide... et... pour ne pas tomber dans le vide... j'ai bloqué mon corps... qui s'est écrasé contre la rampe... et je me suis écrasée la rate!

Très étourdie pendant trois minutes, j'ai quand même réussi à vider mes ordures, et après avoir remonté mon escalier... je suis rentrée chez moi et me suis écroulée sur mon lit.

Cela fait 3 jours de cela... Tout çela pour dire à ceux qui m'ont suivi depuis des années (mille mercis!), que je ne suis pas sûre d'avoir le bonheur de pouvoir parler encore et toujours de ma chère enfant... Ariane Grimm, heureusement présente dans son site et dont les curieux peuvent entendre la voix en cliquant sur:

 

2 mai 2016 1 02 /05 /mai /2016 10:20

Solitude????.... Pas vraiment! Il suffit de se fabriquer des amis! Ce qu'a fait Ariane:

Dimanche 4 janvier (1981) -

[...] Pourquoi suis-je si inquiète quand je n’ai pas d’amies ? J’en rêve la nuit, j’y pense sans arrêt, c’est dément, mais voilà, on y arrive :

J’invente des héros, des filles de mon âge en groupe – il y en a une qui est un peu supérieure des autres. C’est mon reflet...

Pour voir la liste des amis, cliquer sur le lien:

(Et n'oubliez pas de cliquer sur les images pour les voir en GRAND!)

 

22 avril 2016 5 22 /04 /avril /2016 12:04

     Ce matin, j'ai traversé le Jardin des Plantes et je me suis arrêtée devant la statue du grand naturaliste Lamarck. Au verso de la statue, il y a un petit bas-relief le représentant avec sa fille. La jeune fille dit à son père : "La postérité vous admirera. Elle vous vengera mon père." Cette phrase nous avait beaucoup impressionnée quand, dans sa petite enfance, Ariane et moi parcourions le Jardin des Plantes.
    Vous l'avouerai-je? Je n'arrive pas à oublier les mauvais traitements que les petits enfants ont infligé à Ariane... ainsi qu'en témoigne le dessin ci-dessous que l'on peut voir dans la site d'Ariane: "Est-ce parce que je suis coléreuse. Personne ne joue avec moi. Je pleure..."

     Et je me suis souvent demandé ce que sont devenus ces enfants - méchants.....? Ils ont maintenant une bonne quarantaine d'années. Ont-ils réussi leur vie? Que font-ils? Se souviennent-ils de leur indifférence envers la petite Ariane qui pleurait et suppliait que l'on monte l'escalier avec celle en lui prenant la main : "deux par deux" disait la maîtresse.
   Alors, avec une certaine jubilation, en voyant l'intérêt que suscite ce qu'a écrit Ariane (cahiers de mémoire, BD, petits contes et même chansons... à écouter prochainement dans le site), j'ai eu envie d'écrire : "La posterité t'admirera. Elle te vengera ma fille".

Gisèle-Gigri

 

A mi-chemin entre la BD et du récit illustré, Ariane dit que personne ne veut monter l'escalier avec elle!

A mi-chemin entre la BD et du récit illustré, Ariane dit que personne ne veut monter l'escalier avec elle!

15 avril 2016 5 15 /04 /avril /2016 18:14

28 février (1982)

        Je suis allée avec Grimm, ma mère, à la piscine. Ça m'a bien détendue, et puis quel bien‑être en sortant! On se sent mou, enveloppé. Je me rends compte que Grimm s'est bien conservée. A son âge, elle n'a pas beaucoup de rides, une énergie terrible et un corps très musclé. Elle est très calée à ce sujet. Je trouve que c'est vraiment formidable de rester dans cet état de santé. Elle ne fume pas, ne boit pas et fait du sport. Je la félicite et je suivrai son exemple plus tard...

[Tant mieux! pense Mme Grimm... 34 ans plus tard!]

 

 

Madame Grimm avait effacé son âge en relisant le journal! Zujourd'hui, elle n'a plus honte de dire son âge!

Madame Grimm avait effacé son âge en relisant le journal! Zujourd'hui, elle n'a plus honte de dire son âge!

Présentation

  • : LE BLOG D'ARIANE GRIMM
  • LE BLOG D'ARIANE GRIMM
  • : Je suis la mère d'Ariane (1967-1985) dont vous voyez ici la photo. Je travaille sur la publication en ligne de son journal, de ses écrits, de ses mémoires.
  • Contact

Recherche

Pages