Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 novembre 2009 3 11 /11 /novembre /2009 18:26
Ariane, comme beaucoup de jeunes, était gourmande. Elle adorait les patisseries. Il est donc bien naturel qu'elle en aie collé des images dans son journal. Voici la page de son cahier de mémoire n°15, "Copper", dans laquelle, en pleine dépression nerveuse à l'idée de quitter à la rentrée sa mauvaise mère - appelée sèchement Grimm ou Source, selon son humeur - pour aller vivre définitivement chez son cher papa (lien), elle reprend goût à la vie grâce à ces délicieuses patisseries. (Aout 1982 - 15 ans):

C'est meilleur que ce à quoi je goûte moralement tous les jours



............

Gisèle Grimm, la transcriptrice


Partager cet article

Repost 0
Published by Autobiographie - dans journal intime
commenter cet article

commentaires

jill bill 06/01/2013 13:56


En ce jour de galette des rois je dépose mon mot ici !!! Sourire... ah le sucré dans nos vie c'est comme un pouce pour le petit enfant, ça rassure... Bon dim Gigri, bises de jill

Autobiographie 07/01/2013 23:31



JILL - Ah! la "merveilleuse" qui plonge dans les écrits de ma chère enfant! Que cela me fait plaisir!


Je t'embrasse chaleureusement chère Jill


Gigri



Mélo 03/01/2010 20:54


Merci beaucoup, meilleurs voeux de santé et de bonheur à vous :)


Autobiographie 04/01/2010 19:15



Merci Mélo, voilà qui me fait plaisir!
Tous mes voeux pour tout!
Gigri



Mélodie 03/01/2010 20:43


Ah la gourmandise.. pour ma part je ne pense pas que ce soit un péché...


Autobiographie 03/01/2010 20:51



MÉLODIE, non non, ce n'est pas un défaut ! au contraire! mais attention quand même!
Je vous souhaite une très bonne année avec plein de réussites aux examens et de très bonnes notes.
Gigri



chris spé 15/11/2009 18:25



elle a le sens de la formule la gamine!



Autobiographie 15/11/2009 19:11



Je crois que si on regarde les journaux de ceux et celles qui ont tenu un grand journal pendant plusieurs années, "la formule" devient quelque chose d'évident... il
semble en tout cas.
Je t'embrasse tendrement,
Gigri



Lmvie 12/11/2009 20:51


Mais j'aurais dit la même chose, à un moment donné ça "gonfle"...

C'était aisni entre vous deux, comme entre des milliers  de mères et de filles tu sais, tu aurais voulu quoi... un rapport magnifique, parfait, lisse...cala n'exista pas !!!!!!!!!!alors ne
regrette rien,non ne regrette pas ma Gigri...


Je t'embrasse


Je vois que mon copain "poète" est là aussi ...


Autobiographie 13/11/2009 17:07



Oui, les rapports entre mère et fille, je les ai recherché dans les revues et les bouquins depuis... bien avant son accident, si tu veux que je te le dise.
Oui, Notre poète est là et cela me fait très très chaud au coeur. J'ai l'impression que c'est le grand frère d'Ariane et qu'il la protège!
Je t'embrasse Belle,
Gigri



liedich 12/11/2009 19:14


Bonjour Reflet,
alors tu aimes les gateaux. Et tu les compares, les opposes à Source.
Dis, tu n'oublierais pas quelque chose là ? Dis, tu n'oublierais que le sucre, douceur, n'a de blanc que le sentiment de  cet être si proche qui t'a donné la vie ? Et qUI te semble rester
rêche alors que le petit carré que tu aimes n'est pas que doux, lui non plus. Etre et ne pas être. Paraître blanc et être noir. Donner son opposé mais peut être pour se mieux laisser apprécier.
Hair parce que l'on aime. Que tout cela est habituel, souhaitable et que tu ne le comprends pas encore vraiment ;
Mais je ne peux en vouloir à mon reflet alors je la renvoie encore à Khalil GIBRAN et à sa page sur les enfants.
Pour la peine, ce soir, tu mangeras du sucre devant moi.... oh me dis tu, chouette ! Mais je te préviens, il sera roux. OOOOOOOOOOhhhh, t'entends je me dire ! Tu verras cela est pareil. Oui, tout
pareil.
Tiens, nous allons faire quelque chose tous les deux. Nous allons faire un très trè-s doux baiser et le confier au vent. Nous lui demanderons de le déposer sur sa joue. Elle ne saura pas que c'est
Toi, Elle le sentira c'est tout.
Un peu comme si Elle mangeait un peu de sucre foncé tout en l'aimant comme tu l'aimes Toi.
Tu es prête ?
Oui, comme  cela.
Pour la peine, ce soir, je vais t'offrir un rêve. Nous en parlerons la prochaine fois.
Vas y : souffle.... puis endors Toi mon Reflet.
A tout de suite dans tes songes. 


Autobiographie 12/11/2009 20:00



Oui, j'ai bien senti quelque chose de très doux sur ma joue tout à l'heure, comme si un petit courant d'air parfumé traversait la pièce! Et puis, comme moi aussi
j'adore le sucre, je me suis laissé aller à en manger, à en croquer... Délicieux sous la dent!  Comme c'est agréable tout à coup cette soirée qui commence! J'irai m'endormir vers minuit en
pensant à tout cela, à ce que ton reflet, Ariane, a écrit en te berçant.
Bonne nuit à tous les deux.
Gigri



Lmvie 12/11/2009 18:21


Le vide oui c'es tle sentiment de ne pas être aimé, ou mal...mais nous l'avons tous sans exception...

Tu ne "trahis" pas, tu as fait comme tu pouvais car elle ne devait pas être facile non plus...une ado n'est pas simple et ta fille était rebelle, comme toi.

Alors les deux faisaient des étincelles...

Ma Gisèle arrête de t'accuser de tout, tu n'es pas "responsable" de tout


Je t'embrasse



Autobiographie 12/11/2009 19:49



Belle, c'est EXACTEMENT ça! Elle me disais sans cesse : "Je veux aller chez mon père!" Je refusais bien sûr... jusqu'au lendemain du jour où j'avais eu beaucoup de
succès et très fatiguée par ses agressions verbales, je lui ai dit ce que tu sais!  Mais n'empêche que ça me fait encore très mal de lui avoir dit ça!
Je t'embrasse,
Gigri



Nettoue 12/11/2009 17:21


Qui aime bien, chatie bien c'est connu ma chère Gigri. la petite t'aimais c'est évident
Je t'embrasse
Nettoue


Autobiographie 12/11/2009 19:51



Oui, tu as sûrement raison mais n'empêche que tout ça n'est pas simple et cela me hante beaucoup!
Je t'embrasse,
Gigri



Lmvie 12/11/2009 14:05


La nourriture "emplit" un vide, et quand elle est sucrée elle provoque une sensation de "douceur"...



Je t'embrasse


Autobiographie 12/11/2009 16:38



Le vide, c'est le sentiment de ne compter pour personne (y compris moi puisque je lui avais dit: "Eh bien, vas-y chez ton père!" trahison suprême.)
Je t'embrasse,
Gigri



florence 12/11/2009 12:47


En matière de compensation, oui, on peut manger pour se consoler d'un souci...
Gros bisous, ma belle...


Autobiographie 12/11/2009 16:39



Exactement! Un souci et une angoisse!
Je t'embrasse chère Florence,
Gigri



Présentation

  • : autobiographie
  • autobiographie
  • : Description : Je suis la mère d'Ariane Grimm (1967-1985), dont vous voyez ici la photo. Ariane est une jeune diariste qui a beaucoup écrit et dessiné dès l’âge de sept ans et demi… et… jusqu’à dix-huit ans. Après sa disparition dans un accident de moto, j’ai fait publier les dernières pages de son journal chez Belfond (1987), puis « j’ai lu » (1988), et je publie ici ce qu’elle avait précieusement « archivé » : des pages choisies de ce qu’elle appelaient ses «œuvres ». J'ajoute qu'Ariane sera très présente au cours du premier Festival du Journal Intime qui va avoir lieu à Paris les 15,16,17 septembre 2017.
  • Contact

Recherche