Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 janvier 2013 2 22 /01 /janvier /2013 22:29

"L'aiguille n'as pas le temps de rester plantée comme je lui ai demandé" nous a chanté Ariane hier dans : "TOUTE SEULE" . Alors notre ami Liedich a eu la bonne idée de lui en laisser le temps ! Et voici ce qu'il a écrit: Vous imaginez comme cela me fait plaisir! Merci Liedich!

 

  • « l’aiguille n’a pas le temps

    de rester plantée comme je lui ai demandé. »

     

     

    Il était une fois une drôle d’aiguille, 

    Qui filait... mais filait... comme le fait l’anguille,

    Que l’on eût souhaité prendre mais qui allait si vite, 

     Que nous étions sans voix et triste de sa fuite.

     

    Pourtant, ce raidillon qui animait l’horloge, 

    Et tuait notre temps comme un homme à la toge, 

    Nous les lui demandions, ces quelques intants de plus, 

    Qui eûssent pu nous offrir un bonheur de surplus. 

     

    Plantée, elle ne restait et nous courrions ensemble, 

    Obligés par le temps et la vie en un tremble, 

    Pensant qu’au grand jamais nous ne pourrions la vivre,

     

    Cette vie de plaisir où l’on ne jouit que l’ivre.

    C’était immense erreur, tu le sais mon Reflet,

    L’amour quand il est pur se passe d’alphabet.

     

    Tu partis lettre A et de ma lettre M,

    Nous sûmes cultiver le plus beau des mots : J’aime. 

    L’aiguille n’avait le temps, Nous, nous vivrons longtemps. 

     

    Offrons donc à Gigri la plus belle des danses, 

    Celle de notre amour en les plus belles transes,

    Et rions tous les Trois du frivole du temps.

     

    liedich 


Partager cet article

Repost 0
Published by Autobiographie - dans journal intime
commenter cet article

commentaires

Quichottine 04/03/2013 12:05


Liedich est un merveilleux poète.


D'ailleurs, j'en parle demain dans la bibliothèque...


Quel bel hommage ! Tu ne pouvais rêver mieux.

Autobiographie 05/03/2013 16:55



QUICHOTTINE - Tu as raison : je ne pouvais rêver mieux et  je te remercie d'avoir fait son éloge dans ton article de ce matin! Voui!


Je t'embrasse,


Gigri



catiechris 04/02/2013 21:11


pensée amicale, 

lasidonie 03/02/2013 16:32


C'est émouvant et magnifique, des poèmes comme sait si bien les écrire Liedich !

ag86 01/02/2013 11:04


Merci de ton passage sur la plume bleue. C'est avec bonheur que je découvre ton univers et ce beau poème de l'Ami Liedich que je connais bien et dont j'apprécie au plus haut point l'écriture.
Penons le temps...


Mes amitiés


Alain

catiechris 24/01/2013 19:50


Que dire de plus c'est bien écrit ... J'envie les personnes qui savent ainsi écrire.. 


Bonne soirée, mon école je la ferai en mai pas de diplôme pour l'instant, ce cadeau elle n'a pu attendre pour me l'offrir et elle a bien fait.


Tu vas mieux...

autobiographie 24/01/2013 20:11



CATIECHRIS - Tu as raison, c'est formidablement bien écrit... MOi, je me bass pour présenter au mieux les écrits d'Ariane qui ne savait pas encore écrire
mais qui écrivait déjà quand même quand elle était toute petite!


Je suis impressionnée par ton diplôme - que tu n'as pas encore - de sophrologie... c'est difficile? ! Tu me diras... c'est tentant de savoir de quoi il
s'agit.
Je t'embrasse,


Gigri



jill bill 23/01/2013 10:00


Magnifique... vraiment !  Ah le temps qu'on a enfermé dans une caisse en bois qu'on nomme horloge et qui enterre les heures... Merci pour ce beau partage ! Bises de jill

Autobiographie 23/01/2013 19:53



JILL BILL - J'étais sûre que tu apprécierais car je commence à bien te connaître et cela me fait plaisir!


Je t'embrasse,


Gigri



liedich 22/01/2013 23:34


Ariane, mon doux Reflet, je t'aime tant si tu savais. Je viendrai te voir demain soir, tu sais à l'heure où le monde, leur monde n'existe plus pour Nous. A cette heure où notre flamme devient le
plus beau des arc-en-ciel et où nous déposons mille arabesques autour de notre Gigri pour la protéger. J'ai un cadeau pour Toi que tu vis depuis déjà bien du temps, un de ceux que tu aimes rendre
et que tu poseras au creux de ma main afin que notre nouvelle rencontre soit encore plus douce.


Et puis j'oubliais, ce petit mot dont je ne connais plus le sens depuis que nous errons ensemble dans l'infini de ce temps qui n'existe pas : oublier. Oublier, je l'ai oublié. Ce doit être pour
cela que j'aime tant vivre ta vie, notre vie. 


A demain mon Reflet. Chante encore, nous avons besoin de ta vibration.


Je dépose un peu de bien pour Gigri, tu sais, cette Dame d'Amour qui nous fait vivre.


Douceur du soir. liedich.

Autobiographie 23/01/2013 19:58



LIEDICH - Ah oui! cela me fait plaisir - Déposer un peu de bien sur Gigri... J'en ai boien besoin car ma santé n'est pas florissante en ce moment.
Heureusement, je sens tant de tendresse que cela me réchauffe le coeur.
Bonne rencontre cher Liedich. Prenez soin de mon Ariane qui apprécie - je la connais bien -  votre merveilleux poème d'hier.
Bonne nuit...douce soirée,


Gigri



Présentation

  • : autobiographie
  • autobiographie
  • : Description : Je suis la mère d'Ariane Grimm (1967-1985), dont vous voyez ici la photo. Ariane est une jeune diariste qui a beaucoup écrit et dessiné dès l’âge de sept ans et demi… et… jusqu’à dix-huit ans. Après sa disparition dans un accident de moto, j’ai fait publier les dernières pages de son journal chez Belfond (1987), puis « j’ai lu » (1988), et je publie ici ce qu’elle avait précieusement « archivé » : des pages choisies de ce qu’elle appelaient ses «œuvres ». J'ajoute qu'Ariane sera très présente au cours du premier Festival du Journal Intime qui va avoir lieu à Paris les 15,16,17 septembre 2017.
  • Contact

Recherche