Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 novembre 2022 7 27 /11 /novembre /2022 18:28
LIRE ET ÉCOUTER ARIANE
Je vous ai souvent parlé de l'Association pour l'Autobiographie (l'APA), grâce à laquelle j'ai pu sauvegarder tout ce qu'Ariane avait écrit et dessiné de 7 à 18 ans, âge de sa mort en moto.
Or, Mardi prochain, 29 novembre, sera célébré les trente ans de l'existence de l'APA (1992-2022) au Musée de la Poste, 34 boulevard de Vaugirard, 75015, à 18 heures.

Celles-ceux qui le peuvent et qui habitent Paris, allez-y !

 

Au cours de cette rencontre, une lecture de quelques textes, (extraits des 4000 dépôts qu'a reçus l'APA) sera faite par deux comédiens... dont des textes qu'Ariane a écrits dans ses "cahiers de mémoires"  :
 
Cahier de Mémoires n°9, octobre 1980, (Ariane a 13 ans)
Mon rêve ou plutôt mes rêves
Ce que j’aimerais être,
Ce que je voudrais être :
Ce qui n’a peut-être jamais existé, ce qui n’existe peut-être pas, ce qui n’existera peut-être jamais.
J’aimerais être…
Je ne sais comment dire.
Quelqu’un de très fort moralement, très très fort, et puis qui déconne bien, avec beaucoup d’humour, qui parle… je veux dire qui dit des choses justes quand il faut… quelqu’un de très beau.
 
CURIEUSES-CURIEUX : SI VOUS DÉSIREZ EN SAVOIR PLUS SUR LES CAHIERS DE MÉMOIRES D'ARIANE, cliquez ci-dessous:
Partager cet article
Repost0
13 novembre 2022 7 13 /11 /novembre /2022 18:33
ÊTRE TRANQUILLE QUAND ON ÉCRIT
ÉCRIRE, C'EST VIVRE (Marcel Proust)
(Ariane, journal 15 ans) : Papa est juste à côté de moi et je ne supporte pas les gens qui tournent autour de moi quand j'écris mon cahier. Je suis dans un état de solitude, de prise de conscience, de concentration, et je ne veux personne à mes côtés.
 Jeudi 22 juillet 1982 : J'ai beaucoup de conflits avec mon père. Voici: On veut toujours emmener Chloée (La chienne) avec Florian (mon petit frère) sur le hors-bord pour éviter qu'elle reste seule, attachée devant la maison toute la journée.
Transcription: Et Hubert (je ne peux plus dire papa) nous a proposé un deal: «Je veux bien emmener la chienne dans le bateau, mais vous nettoyez tous ses vieux poils le soir! » Alors OK. Mais moi, je trouve ridicule de nettoyer pour rien puisque le lendemain, le carnage recommence. J'explique ça... «Ton vinaigre, tu le gardes pour les autres, mais pas pour moi! Tu te tais, petite conne. Tu te gardes tes réflexions désagréables. Tu gardes ton vinaigre pour toi. Je n'en veux pas! Ni Mathias! » J'étais complètement abasourdie. j'ai bien le droit de m'exprimer quand même!  (...)
...
A part ça, je suis toujours aussi désespérée. J'ai compris pourquoi: Il faudrait un calme absolu pour pouvoir écrire tout ça, car quand j'écris, c'est une véritable thérapie. Je pleure, je pense, je souris (je ris pas), je m'occupe de moi. C'est un terrible travail.
DUR DUR POUR PAUVRE ARIANE!!!
    Ouf! A la fin du cahier, elle écrit: "Ah! Petit Copper (nom du cahier), que je suis contente de t'avoir trouvé. Je pourrais fumer, boire, me camer, prendre systématiquement du féca, plus jamais de sport, plus jamais t'écrire, mon chéri, et j'en serais au point du suicide. Je ne me suiciderais pas mais je raterais mes études sans me fendre pour autant. Je deviendrais une pauv'fille.
Transcription, suite: Mon chéri Copper, je t'écris, et avec mon courage, je sors d'une torpeur gigantesque. Je fais face, j'affronte. C'est atroce. Je me bats. J'ai mon cœur brisé. Faudrait que j'éclate en sanglots, mon petit Copper, car depuis le cauchemar que je vis de mon père, il s'est rien passé. J'ai découvert moralement sur toi toutes mes pensées, mais physiquement, je n'ai pas lancé le cri du désespoir, j'ai pas chialé pendant une heure pour me vider. Je sens que j'en ai très envie.
Curieuses-Curieux, pour savoir ce qu'est un journal personnel,  cliquez ci-dessous:
Partager cet article
Repost0
4 novembre 2022 5 04 /11 /novembre /2022 16:46
PETIT BULLETIN DE LA MÉTÉOROLOGIE

 

Ariane est en 5ème. Elle a 12 ans. Pendant 10 jours, du 10 au 19 décembre 1979, elle observe  et note trois fois par jour la température, mais oublie parfois le soir! Les tubes de mercure sont alignés sur une sorte de portée musicale qui prévoit une échelle de 2 à 20.

 

 
Sans doute Ariane s'intéresse-t-elle à la météo pour compenser les colères de sa chère maman à qui elle écrivait:

 

La chère maman, prise de remords sans doute, n'a pu s'empêcher de grouper toutes les créations de sa chère enfant que des étudiants ont... étudiés :        (https://www.arianegrimm.net/PAGES/pdf-memoire_2016_cadet_noemie_boulle_dsaa_dp.pdf)

 

Et pour les curieux-curieuses, naviguez dans le site-répertoire d'Ariane Grimm (Annick):
Partager cet article
Repost0
2 octobre 2022 7 02 /10 /octobre /2022 16:56
 Personne ne m'aime... Suite !!!
Il n'y a pas que la musique qui console Ariane-Annick de n'être aimée de personne ! Dans son long journal:
à 12 ans, elle s'était créé un double: "Line" un personnage qui s'adressait à elle dans son journal : Annick, merci tu m'as créée. tu es ma mère. Mais même, pas tout à fait une mère car une mère c'est (? illisible). Je t'appartiens, tu m'aimes. Je suis ton reflet, ton image, ton idéale. Line    
Mais Qui est Line?
Voici comment Annick-Ariane la présente dans son journal:
Curieux et admirateurs d'Annick-Ariane... Si vous désirez lire une des histoires illustrées de Line que la jeune diariste a écrites et illustrées, CLIQUEZ CI-DESSOUS:
Partager cet article
Repost0
21 août 2022 7 21 /08 /août /2022 16:00
Ariane Grimm et son journal
Je vous ai souvent parlé de l'Association pour l'Autobiographie: L’APA
Qu'est-ce cela ? me direz-vous. C'est une association de personnes intéressées par la démarche autobiographique... dit plus simplement: - de personnes intéressées de parler d'elles-mêmes dans  UN JOURNAL INTIME    (voici celui d'Ariane:)
Whouah!.. J'entends les hurlements et les rires sarcastiques de ceux-celles qui méprisent ce genre de trucs !
Mais attention! Ce peut-être aussi un  Récit rétrospectif en prose qu’une personne réelle fait de sa propre existence, lorsqu’elle met l’accent sur sa vie individuelle, en particulier sur l’histoire de sa personnalité. (Exemple: Ariane raconte sa vie dans: Vanie et Denis:)
Afin de retrouver facilement les journaux et les récits qui sont confiés à l'APA, et les commenter, ces journaux et ces récits sont mis en boîtes:
Cet été (juillet, août), pour célébrer les trente ans de l’APA, plusieurs initiatives ont été prises : la réalisation d’un film par Martine Bousquet, l’édition d’un beau livre: Chère APA, 30 ans de collecte autobiographique, et enfin la confection d’une exposition de panneaux sur kakemonos, présentant quelques-uns des trésors détenus par l’association:
Voici à titre d’exemple le dernier panneau présentant le magnifique journal d’enfance et d’adolescence d’Ariane Grimm:
 
Pour tout savoir sur l'APA, cliquer sur le lien ci-dessous:
Partager cet article
Repost0
11 août 2022 4 11 /08 /août /2022 15:50
ANNIVERSAIRE

 

Oui, Anniversaire de la mort d'Ariane le 11 août 1985 et telle qu'Ariane l'a racontée... dans son journal:
Vendredi 30 juillet 1982
         Cette date est mémorable. Elle représente la journée la plus atroce que j'ai vécue dans ma vie. J'aimerais oublier à tout jamais l'abominable accident que j'ai eu en bécane ce midi.
(En fait, l'accident s'est passé en 1985 en moto!)
         Quel souvenir amer!
         Quelle souffrance physique et même morale. J'ai l'impression de vivre une autre vie, je suis infirme. Je me sens faible, vulnérable, anéantie. Plus jamais je recommencerai mes exploits en meule. C'est fini de flamber à toute blinde sur la côte d'Azur! Mon engin est complètement morflé aussi. Moi, je suis traumatisée, je vis dans un cauchemar, je tremble à tout instant.
         Mais enfin que je vous raconte les circonstances terribles de mon massacre:
         Je roulais à vélo (plus haut, on peut croire qu'il s'agit d'une moto. Eh non! Heureusement d'ailleurs pour une fois) et puis je me disais: « Putain! quelle vitesse. Si j'avais une bécane, vous vous imaginez la flambe! Tiens, il n'y a pas de voiture, profitons-en pour tourner d'un seul coup sans freiner! »
         Et VLAM! Une caisse me saccage, me renverse sur la chaussée. Je suis traînée sur le trottoir sous les regards de tous les passants. C'est atroce. Je sens que j'ai un truc cassé tellement j'ai mal. C'est intolérable. Je râle de douleur. Une auréole gigantesque tache mon fut’ blanc. Le conducteur m'aide à le virer. Atroce! Je ne peux même plus regarder! Je tremble, je sanglote, je vois tout en blanc. Je m'allonge. Les secours sont appelés et j'attends, j'attends...
         Papa arrive. Un réconfort. Je suffoque. Que l'attente est longue! J'ai atrocement mal, je transpire, je grelotte, je tremble. Tous les gens sont figés sur moi, regardent ma blessure. Je suis morte de honte...
         Car quelques instants avant, je frimais à mort en fonçant parmi les gens   les mêmes, qui me revoient en sang agonisant sur le trottoir. Mon vélo est complètement tordu, enfoncé, et ce qui l'a enfoncé, c'est ma jambe, en particulier un point. C'est là que j'ai eu ma perforation. C'est seulement par un point que toute la bécane est morflée. Oui, je sais pas trop quoi m'a enfoncée, m'a perforée   peut être la pédale   mais j'ai un énorme trou d'un centimètre de diamètre, profond, profond, rouge, d'où sortent des mares de sang. C'est abominable, j'ai un gros cratère dans la jambe. C'est la première fois que je vois un trou, un immense trou dans la peau. C'est hallucinant. Jusqu'où va t il? Les bords sont rentrés, ce trou est béant, gigantesque et profond. C'est absolument infect.
  •      Vous savez, dans ma frayeur, c'était pas le sang qui m'a fait peur mais le trou béant. Et puis tous ces gens qui me mataient comme une bête curieuse, y compris un mec avec qui je pouvais sortir! Me voir, ensanglantée, misérable, par terre, à cause d'un vélo… quelle humiliation! Ensuite se faire embarquer par les pompiers!
         Voilà pour les douleurs morales. Et puis physiquement, c'est pratiquement intolérable. Je sens des tumeurs partout. Je vois des nouvelles blessures à chaque endroit. Je suis parsemée de sang...
         Dans l'ambulance... c'est interminable. Je ne tombe pas dans les pommes du tout. Je souffre terriblement. Tous mes muscles sont endoloris. Que cette douleur est intense et vive! A l'hôpital, enfin! on m'emmène pour des radios et ouf! j'ai rien de cassé! Papa est là.
         Je suis pas très consciente de ce qui se passe. J'ai juste peur pour les points de suture du trou béant. Enfin, on m'installe et on fait l'anesthésie. Je sens rien mais je sais qu'un gars me transperce la peau avec une aiguille...
         Je saute quelques détails de seringues enfoncées pendant quelques minutes pour vaccinations.
         Car le pire c'est que je suis complètement endolorie. J'ai des douleurs partout, et même à l'arrêt.
         On me ramène, morte de souffrance. Je m'allonge et je peux pas me relever.
     Si Source (GRIMM, MA MÈRE) m'avait vue agonisant sur le trottoir avec mon trou béant, comme un puits pissant le sang, inondant la surface de mes jambes...

 

Amies-amis-nautes, si vous désirez savoir qui était Ariane Grimm? Cliquez sur l'image ci-dessous:
Partager cet article
Repost0
23 juillet 2022 6 23 /07 /juillet /2022 15:43
AU FEU, LES POMPIERS!
Au feu ! Ce cri d'alarme, on l'entend depuis le début du printemps!

 

 
Amies-amis-nautes, Vous le savez, j'écris chaque semaine un petit article sur l'ACTUALITÉ et ce qu'écrivait Ariane-enfant sur le même sujet dans son journal. 

 

 
Peu terrifiant, mais bien réel, voici ce qu'elle a écrit en son temps sur le feu à la ferme... :
Samedi 1er septembre 1979 - Cet après-midi, à la Vigne, je me baigne dans la piscine. Il fait beau… C’est agréable.

 

 

   ... Tandis que Mathias (son petit demi-frère) me conduisait le tracteur vers le verger, je vis une grosse fumée noire et grise dirigée vers la grange de Madame Lacroix. Et je vis aussi le fils préféré de Madame Lacroix, surnommé « Loulou », courir comme un forcené vers notre portail. J’entendis aussi des cris. Je sautai du tracteur en marche pieds nus et je vis la fumée en immense quantité.

 

 
   Je courus prendre avec Eric le tuyau d’arrosage et on le déroula jusqu’à la grange de Madame Lacroix où la paille fumait.
   Je constata que le tuyau n’était pas assez long. Il en fallait à tout prix un autre. Madame Lacroix en avait acheté un par chance et nous le fixâmes avec vitesse et arrosâmes les flammes. La fumée était impressionnante et elle piquait, brûlait les poumons.

 

 

   Papa tenait le tuyau et Odile et moi, avec Madame Lacroix et d’autres encore, saisirent des seaux et bassins qu’on déversait sur les flammes brûlantes (elles le sont toujours !). Papa hurla : « Il faut prévenir les pompiers ! Si par hasard le grand tas de paille est pris avec celui-là, on est foutu ! »
   Marina resta sans réflexe et resta avec Papy, ahurie devant ce spectacle grandiose pendant que je me crevais à porter des seaux d’eau. Marina restait toujours bêtement. Papa la secoua. Elle s’écria : « Mais où y-a-t-il le téléphone ? » « Ho ! (que vous êtes conne : (il le pensait surement). Madame Lacroix l’a, et nous aussi ! » Enfin, ma chose était faite.

 

 

   Heureusement, à force d’être arrosé, le feu perdit sa voluteté et s’éteignit peu à peu. Loulou sortait la paille enflammée avec sa fourche et on l’arrosait sur les parties fumantes.
   Le feu était éteint, mais malheureusement, on avait appelé les pompiers ! Enfin, il valait mieux qu’ils viennent pour rien que le contraire.
 

 

   D’abord, il y eut des camions-pompiers avec des vraies échelles, j’en compte deux, puis il y eut des citernes d’eau, une estafette de police, un camion matériel, un autre camion-pompier. Eric poursuivit son récit : « Et encore d’autres voitures ! » En effet, et je pensais que c’était des reporters, journalistes,… mais pas du tout ! Des curieux paysans arrivaient en troupe, certains en voiture, en vélo…
   Je constata qu’il n’y avait que des hommes… Je leur hurla : « Le feu est éteint ! ».

 

 

 

   Les pompiers restèrent un moment pour bavarder et Madame Lacroix ouvrit des bouteilles de rouge pour fêter notre gloire contre le feud. Les camions partirent et il ne restait que des cendres à la place de la bonne paille sèche…

 

Pour les curieux, voici quelques pages du Journal d'Ariane intitulé La Flambe, Jour intime d'une jeune fille, publié en 1987 chez BELFOND:
Partager cet article
Repost0
14 mai 2022 6 14 /05 /mai /2022 12:59
Un espion démasqué répond à Ariane:
[Première photo d'un TROU NOIR publiée par un consortium scientifique international]
UN TROU NOIR... est un corps si dense que son champ gravitationnel ramène tout à lui, y compris la lumière qui ne peut s’échapper....   
 
Et Ariane? qu'avait-elle écrit dans son journal à ce sujet, ou plutôt... sur ce qui se passe dans l'univers? [elle avait 15 ans]:
Parfois, je me pose des questions gigantesques:
Pour lire la transcription de ce texte, cliquer sur la page ci-dessous:
Partager cet article
Repost0
30 avril 2022 6 30 /04 /avril /2022 14:00
SCIENCE & MÉDECINE
[Le Monde daté Mercredi 27 avril 2022]

Tentatives de suicide

Une jeunesse toujours plus en souffrance

Les dernière données montrent que l'augmentation des gestes suicidaires se poursuit en 2022 chez les mineures, principalement chez les jeunes filles. [...]  C'est un cri d'alarme que lancent les professionnels de l'enfance... (!!!
 
Et qu'en dit et surtout qu'en pense Ariane Grimm?
Dans son cahier n° 13, Fauves [14 ans et demi], voici qu'elle écrit:
- Mardi 29 décembre 1981 - Hum. Franchement, je m’emmerde sur terre. Au début, jamais je n’aurais pensé à me suicider, mais là, l’idée m’a effleurée plusieurs fois. Maintenant, jamais je n’en serai capable. D’ailleurs, ce serait trop bête. Mais je m’emmerde quand même.
J’aimerais avoir 2 paires de chaussures : bottes bleues et escarpins dorés à hauts talons.  Ariane-Annick
Partager cet article
Repost0
3 avril 2022 7 03 /04 /avril /2022 14:24
Les rêves sont-ils prémonitoires???

 

 Ariane rêvait beaucoup et racontait ses rêves dans son journal. Je me suis souvent demandé si ses rêves n'étaient pas prémonitoires? Voici le rêve qu'elle écrit à 15 ans dans son cahier "BANANA" [des insectes dans l'œil...] 
  J'étais [aussi] dans un drôle d'endroit où je m'achetais tout le temps des bonbons ... Et je m'aperçus que j'avais des insectes dans l'œil. Un ignoble scarabée y était. Et des petites pattes de bête.
   J'étais dans tous mes états. Alors, je me disais: « Il y a de quoi se rendre dément. Ce qu'il faut faire, c'est ne pas s'énerver, ne pas fabuler... Je vais enlever par étapes ces particules.» Surtout, je m'empêchais d'imaginer quoi que ce soit car si j'avais paniqué, c'était atroce. Mais au début, je ne savais pas trop ce que c'était, je n'osais pas toucher. Quelle horreur. Je laissais les ordures dans mon œil. [...]

 

Un autre rêve dans le même journal: [blottie des heures dans un coin] :
  J'ai besoin qu'on me flèche mon trajet, qu'on me tire les rênes. Je me sens petite, je suis petite. J'ai besoin de quelqu'un pour m'aider à surmonter et à prendre exemple. Je sais pas quoi faire. Je me sens encombrante. Je voudrais pas tout à fait disparaître mais devenir de la taille d'un dé à coudre et me blottir des heures dans un coin, pendant très longtemps, complètement cachée, recouverte de tout...
[Savait-elle qu'un jour, elle serait blottie dans un coin, pendant très longtemps (l'Eternité...?), complètement cachée, recouverte de tout !?

Gisèle Grimm, sa mère

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : autobiographie
  • : Description : Je suis la mère d'Ariane Grimm (1967-1985), dont vous voyez ici la photo. Ariane est une jeune diariste qui a beaucoup écrit et dessiné dès l’âge de sept ans et demi… et jusqu’à dix-huit ans. Après sa disparition dans un accident de moto, j’ai fait publier les dernières pages de son journal chez Belfond (1987), puis « j’ai lu » (1988), et je publie ici ce qu’elle avait précieusement « archivé » et qu’elle appelait ses «œuvres": des pages de son journal que je présente en liaison avec l'actualité, ses histoires inventées ou... qui se sont réellement passées, ses bandes dessinées, ses conseils donnés dans un "livre de potions"... Vous trouverez aussi toutes les actualités concernant cette petite fille "écrivaine" et dessinatrice.
  • Contact

Recherche