Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 janvier 2011 3 26 /01 /janvier /2011 18:30

Je m'appelle Limine

 

Dès l’âge de 10 ans et même avant, Ariane s’est comportée en archiviste, répertoriant, classant, et commentant ses propres productions. A 12 ans, sur une note rappelant les différentes étapes de sa carrière d’écrivain, elle explique qui est "Limine":  "Une fille qui joue des aventures proches des miennes, de mes problèmes, mais qui réussit à la fin".


LImine-page-1    Je m’appelle Limine. Je suis née dans la France à Paris, dans l’hôpital Leclerc. J’ai quatre ans et demie. Je commence à parler bien. Je grandis. Je vais à l’école Dunine. [...]

    Dans notre école, la préférée de tous est Caroline, une blonde qui est la meilleure de la classe. Tous les garçons l’aiment ainsi que ses deux meilleures amies. Il y a Lydia, une fille petite pour son âge, aux yeux bruns et aux cheveux noirs et une ancienne bonne amie, blonde avec des yeux ronds et bleus. Les 9 autres sont une grosse fille marrante qui s’appelle Frédérique et plein d’autres, sauf moi évidemment. Personne ne m’aime, tant pis.

   Tous les soirs je rentre seule dans la rue du Boulange. Je vais seule dans la boulangerie pour m’acheter un petit pain au chocolat, pendant qu’elles s’achètent des bonbons.

   [...] J’habite quand même assez près de l’école alors je peux les voir. Le lendemain, le même cinéma recommence. Je me mets toujours seule à la queue. Quand je demande quelqu’un pour me mettre avec elle, tout le monde me dit :  « Mais t’es toujours seule. » Quelle réponse ! Ça n’a aucun sens enfin! Je suis malheureuse.

    Les jours passent et c’est bientôt l’anniversaire de Caroline. Quelle fête ce sera. Elle mettra sa petite robe rose ainsi que toutes ses copines (sauf moi). Elles se mettront deux par deux et elles danseront. A chaque fois qu’il faut se mettre deux par deux, mon cœur bat : Avec qui je vais être ? Evidemment personne. [...] (à suivre dans un prochain article. Mais sachez qu'Ariane a bien précisé que Limine réussit à la fin... à se faire aimer...).

 

S'il vous tente de voir la même histoire dessinée par Ariane,  cliquez ici.

  L'histoire s'intitule : est-ce parce que je suis coléreuse?

 

 

Gisèle Grimm, la transcriptrice


 

 

Partager cet article
Repost0
24 janvier 2011 1 24 /01 /janvier /2011 11:21

Autodafé ?

 

Louis-Ferdinand Céline : Antisémite virulent !!!

"Bagatelle pour un massacre"(!)... et... "Voyage au bout de la nuit"....

celine

 

Jean-Jacques Rousseau : Abandonne ses enfants!!!

  "Les Confessions"

jean-jacques-rousseau.1234704148.jpg

 

  Gustave Flaubert : Outrage à la morale publique et religieuse et aux bonnes moeurs!!!

"Madame Bovary"

134539.jpg

 

et cætera.....

 

 

Partager cet article
Repost0
22 janvier 2011 6 22 /01 /janvier /2011 17:38

Censuré!

 

Céline censuré pour ses propos rajeurs, sa hargue, ses invectives, sa violence ?

Zut alors !

 

Propos rajeurs, hargue, investives, violence, fureur... Mais alors, ne va-t-on pas interdire aux chercheurs l’accès aux écrits si bien archivés de la rajeuse Ariane Grimm contre sa mère, son père, sa belle-mère... ?

 

???????????? !!!!!!!!!!!!!!!!!!!

 

A 10 ans, elle écrivait déjà dans ses "Mémoires": 

 

K2-mamanconne.jpg            [...] Maman est conne, méchante, imbécile, sadique, emmerdeuse, rapporteuse, méchante, con, salle, désordre mais surtout sadique elle est emmerdeuse c'est brute c'est emmerdeuse de con je préfère ceux qui me déteste à elle quelle conasse elle m'oblige à mettre une robe con courte si je la met pas elle me bat elle m'oblige à mettre une robe pas belle et puis l'année dernière elle m'a aussi obligée à mettre une robe très courte quelle putasse! J'avais pleuré sangloter elle m'a battu [...]

 

(Texte mouillé de larmes. Ce mouvement de colère se prolonge dans les 4 pages qui suivent.)

 

 

 

Censuré  ?????????????!!!!!!!!!!!!!!!!!

photo06.jpg

                            Gigri, la transcriptrice

 

 

 

Partager cet article
Repost0
10 janvier 2011 1 10 /01 /janvier /2011 18:19

Il y a des choses que l'on peut écrire dans un journal intime (Ariane appelait le sien "Mémoires") et celles plus secrètes que l'on place dans un dossier caché au fond d'une armoire.


 

Soucieuse de ne rien oublié,  Ariane a fait les deux : "Mémoires" et "dossier" intitulé :

"Ce qui concerne maman" 

 

Dans ce dossier, on trouve tout!  Par exemple : "Voici une suite de lettres que j'ai écrites dans ma colère":

 

Lettre écrite à la maison et laissée sur la table...

                            1980 (13 ans)

desordre-nerveuse-brutal.jpgJe sais bien que tu es désordre, nerveuse et brutale, mais ce n'est pas une raison pour me mettre mon maillot de bain dans la poubelle.


Je sais bien que tu es désordre mais ce n'est pas une raison pour mettre du boxon dans ma chambre.


Je sais bien que tu n'es pas soigneuse mais ce n'est pas une raison pour détériorer mes livres. J'en compte deux en un mois.


Ariane

 

 

 

                                           Shame on me! Oui! Mea culpa!


 

                     Mais rassurez-vous! Ariane y a aussi laissé des lettres:    

 

Dortmund, le 15 juillet 1985 

(18 ans...)

Lettre annick 15-07-85 Chère Source,

           Voici une petite lettre de félicitations que vous méritez certainement.

          Je dois vous remercier pour ce que vous m'avez apporté de richesses.

         Déjà, la plus belle à mon avis: la curiosité. Quand un être humain ne s'intéresse à rien, il a envie de se suicider. Or, il y a toujours quelque chose qui me passionne. Maintenant, depuis ce voyage en Italie, je suis fascinée par l'architecture. J'ai eu une «période endormie» et il ne fallait que réveiller ce qu'une Source m'avait inculqué.

            [...]

            Voilà, petite Source. Je te récrirai souvent.

                     Ariane

 

 

Gisèle Grimm, la transcriptrice


 

 

Partager cet article
Repost0
27 décembre 2010 1 27 /12 /décembre /2010 18:07

Il ne faudrait pas croire qu'Ariane n'a parlé que d'elle-même dans son journal! Non non! Et ce qu'elle "racontait" n'était pas que factuel! Il y avait du sentiment, de la cogitation et même des choses... qu'on peut écrire dans un journal intime mais JAMAIS dans un blog dans lequel, qu'on ne veuille ou non, on a intérêt à ne pas tout dire!

 

A 12 ans, dans son cahier de mémoire n°8, on peut s’étonner de trouver plusieurs dessins de prostituées et même l’acte sexuel sans détour... Ils figurent pourtant dans son journal et ne représentent même qu’une toute petite partie de ce qu’elle a créé dans ce domaine. Le récit d’un film et la surprenante suggestion d’un éditeur semblent en être la cause :


« Hier, ma mère m’a raconté « Casanova », un film italien qu’elle venait de voir, Fellini je crois» écrit Ariane dans son journal. Or, hasard! un éditeur ami souffla à l’oreille de sa mère qu’avec un tel coup de crayon, il serait intéressant qu’Ariane « ajoute du sexe à ses créations ». Sidérée, la mère d’Ariane rapporta cette étrange suggestion à sa fille... Cela ne tomba pas dans l’oreille d’un sourd...

 

Et en colo, à 12 ans, elle écrivait dans ce même journal :


K8.porno-5J’aime Patrick.
Nous allons dans les ruelles et on achète des souvenirs dans les nombreux magasins qui les bordent.

Nous allons ensuite dans les bords du Mont.

C’est pas mal.

Je suis avec Patrick.

Nous rentrons au cas.

Nous allons manger sur le bord de la rivière.

 


K8.porno-7Je suis triste car Patrick et moi nous nous aimons et on voudrait se parler et on n’ose pas.

On se regarde souvent.
Emanuelle me console et m’explique qu’il y a encore 4 jours et on fera bien connaissance.

Je me rassure.

 

 

 

 

 

  Pour voir d'autres images... cliquez!

 

Gisèle Grimm, la transcriptrice

 

 

Partager cet article
Repost0
20 décembre 2010 1 20 /12 /décembre /2010 18:39

Ouf!  Pourquoi!?


Parce que l'archivage des écrits et des dessins d'Ariane Grimm (1967-1985) est achevé :


       photo06-1.jpg   photo09-1

 

 

En recevant ces images (13 gros cartons), Philippe Lejeune (Membre de l'Institut Universitaire de France, Chercheur et Fondateur de l'Association pour l'Autobiographie) a réagit: 

 

"[...] Le classement (méticuleux) et le conditionnement (soigneux) des écrits et dessins d'Ariane les transforment en un fonds patrimonial qui inspirera le respect... Ce n'est pas un tas de papiers d'une fillette ou d'une adolescente lambda, objet de l'indiscrétion gênante d'une mère abusive (ce qui m'a parfois été reproché), c'est un fonds culturel dont la valeur est dite par le travail dont il a été l'objet. Ce classement achève le travail de légitimation qui avait été initié par un éditeur (Belfond), une association (l'APA), une chaîne de télévision (Arte). Est-il possible que tous ces gens-là se soient trompés ?"

 

 

Ariane non plus ne s'est pas trompé. Elle a toujours eu conscience de l'importance de ce qu'elle écrivait et dessinait. Petit extrait de l'un de ses romans :

 

Préface :

Ce livre n'est pas comme les autres. Je vais vous dire pourquoi: Dans cette histoire, on parle d'une aventure puis d'une autre: quand Denis a eu des caries, quand il y avait l'inondation, etc. etc. C'est un livre avec des pages numérotées pour que les enfants puissent le lire en classe. Il sera imprimé. J'ai 8 ans, je suis en train de le faire. Ce livre maternel passera comme un livre de lecture en C.E.1 ou C.E.2 ou C.M.1 ou C.P.2.

Ce livre est pour les enfants pleins de vie.

 

 

Gisèle Grimm, la transcriptrice

 

Partager cet article
Repost0
11 décembre 2010 6 11 /12 /décembre /2010 19:08

C'est bien joli de mettre les écrits d'Ariane dans des enveloppes et d'ajouter une cote sur chaque enveloppe comme je l'ai fait pendant des mois : CLIQUEZ!  Mais pour que l'archivage soit complet, il faut mettre le tout dans des boîtes d'archive... Et voilà pourquoi j'ai disparu depuis pas mal de temps :  je suis actuellement noyée sous les cartons mais... plus important encore, c'est la transcription des lettres qu'Ariane a adressé au fil du temps à sa mère appelée tour à tour : Noute, Patapouton ou chère maman.

 

Je n'ai pas résisté à l'envie de vous montrer cette lettre écrite en classe. C'était en 1979. Ariane avait 9 ans:


 

lettre-1979-a-l-ecole-petite.jpgChère Noute,

 

En ce moment, je suis à l'école. On est mardi Matin. Je voudrais m'excuser du mot méchant que j'avais mis dans ton lit. Je m'excuse.

 

Je t'aime.

 

Tu sais, l'inconvénient de papa, c'est que quand par exemple tu écoutes une jolie musique et que lui, il l'aime aussi, il la met plus fort et c'est après désagréable, mais je l'aime beaucoup et énormément quand même (comemme).

 

René a été gentil? (évidemment que oui).

 

Je t'aime, tu es belle,

 

Ariane

 

Gisèle Grimm, la transcriptrice

Partager cet article
Repost0
7 novembre 2010 7 07 /11 /novembre /2010 13:51

Ecrire sa vie... voilà bien ce qu’Ariane a fait quand elle écrivait ses cahiers de mémoire.

 

Ecrire sa vie... c’est vivre bien au-delà de la mort. C’est « laisser quelque chose de soi » qui intéressera ses enfants, ses petits et arrières-petits-enfants, peut-être aussi les curieux et les chercheurs. Encore faut-il que tous ces gens-là puissent puissent retrouver ce que nous aurons écrit !

C’est  à cela qu’a pensé Philippe Lejeune en créant l’Association pour l’Autobiographie :  LIEN. Et c’est pour cela que ces jours-ci, 25 ans après sa mort, on parle encore d’Ariane.  La preuve : Voici le mail puis les images que je viens de recevoir lors des manifestations « Ecrire sa vie » qui se déroulent du 20 au 24 octobre à Ambérieu:

 

« Madame, votre contact m'a été donné par l'APA. Je suis directeur artistique de la Compagnie des Infortunes. [...]

[...] Une première expérience commencera lors des prochaines journées Écrire sa Vie. J'ai proposé à la Mairie d'Ambérieu pour cette  collaboration encore "débutante" d'encadrer un groupe de volontaires (comédiens amateurs ou toute personne curieuse) qui voudraient bien se risquer à rendre compte des écrits autobiographiques par les moyens du théâtre. Nous avons appelé cette expérience  le Petit Laboratoire de l'Autobiographie.

[...] les inscriptions à ce petit laboratoire  de recherche sont constituées exclusivement de jeunes filles (âge du collège). Je me suis penché sur les journaux de jeunes filles de l'APA et j'ai alors pris connaissance du Journal d'Ariane Grimm. Rencontre saisissante. [...]

Je souhaiterais utiliser des extraits du journal Banana pour cette recherche de théâtre avec les jeunes filles inscrites à notre Petit Laboratoire des Infortunes. [...]

 Maud Chapoutier, comédienne de la compagnie se joindra  au petit groupe des toutes jeunes comédiennes-diaristes (elles ont à peu près l'âge de la période Banana) [...]

Nous serons extrêmement soucieux et respectueux du contenu du journal [...] Une présentation publique aura lieu à l'issue des 5 séances de l'atelier (dimanche 24 octobre) ; cette présentation est évidemment gratuite et s'adresse au public des manifestations de Écrire sa vie. [...]

Par le présent  mél, je sollicite donc de votre part  l'autorisation pour un usage public du journal d'Ariane Grimmdans le cadre que je viens de décrire, celui du Petit Laboratoire de l'Autobiographie, conduit par la Compagnie des Infortunes à Ambérieu en Bugey. [...]

Soyez assurée...

Pierre KUENTZ

dir. artistique de la Compagnie des Infortunes

     www.lesinfortunes.com

 

Et voici les images des jeunes filles interprêtant ce qu'elles ressentent à la lecture du journal BANANA qu'Ariane écrivait à quinze ans (en 1982) :

 

P1000447.jpg    [...] Quelque chose me fait énormément de peine. Je pense seule, j'écris sur le papier mes pensées seule et je change même d'avis! Sur le papier, je suis vraiment seule... Dommage que je n'aie pas une meilleure amie pour tout lui confier (il faudrait qu'elle soit à la hauteur!).

    Bon, bye, mon petit Banana. Je me sens un petit peu plus soulagée. Je me sens mieux que si j'avais fait mon devoir de maths à rendre pour demain matin! Je suis crevée! Hé! Hé! Je voudrais rester avec toi Banana. Bon, salut. I love you.

 

P1000452.jpg[...] J'ai terminé le "Journal" d'Anne Frank. C'est franchement chouette comme histoire.

    Je me sens misérable avec Banana à côté.Une chose me chagrine vraiment pour elle. Si je comprends bien, l'ignoble Gestapo l'a arrêtée en août 44 et elle est morte en mars 45. C'est-à-dire qu'elle est restée six mois et plus dans un camp de concentration, sachant son journal resté à l'annexe sous les yeux de tous, et ces deux ans, cloîtrée, n'ont servi à rien, elle, cette pauvre Anne pleine d'espoir ! Qu'a t-elle pu penser ?

 

 

P1000455.jpg[...] Toutes ces filles qui m’ont fait rêver !

         Et là devant moi, se tient une splendeur.        

         Ce que je suis chouette ! Mon physique est mon premier atout. Avant de pouvoir m’affirmer moralement, je me prends au sérieux comme une reine. D’ailleurs même la photo qui est sur la couverture de Banana est moche par rapport à en ce moment.

         Je crois que je regrette surtout qu’Eric ne m’ait pas vue ainsi. [...]

 

 

[...] J'ai besoin qu'on me flèche mon trajet, qu'on me tire les rênes. Je me sens petite, je suis petite. J'ai besoin de quelqu'un pour m'aider à tout surmonter et à prendre exemple. Je sais pas quoi faire. Je me sens encombrante. Je voudrais pas tout à fait disparaître mais devenir de la taille d'un dé à coudre et me blottir des heures dans un coin, pendant très longtemps, complètement cachée, recouverte de tout...

 

 

Si vous désirez lire quelques pages du journal d'Ariane, voici  le lien : cliquez!

 

 

 

Gisèle Grimm, la transcriptrice

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
24 octobre 2010 7 24 /10 /octobre /2010 13:04

"Ecrire sa vie"... fait partie des animations autour de l'écriture de soi proposées par la ville d'Ambérieu-en-Bugey en collaboration avec l'Association pour l'Autobiographie.

 

Une de ces animations a eu lieu vendredi 22 octobre - avant-hier  - avec la projection du film "Bonjour petit Copper" animée par Philippe Lejeune et destinée aux élèves de 1ère à "L'espace 1500" à Ambérieu.  "Bonjour petit Copper" C'est le film-documentaire réalisé et diffusé en 1998 dans une théma-Arte sur le journal intime et en particulier sur le journal d'Ariane Grimm. Il dure 26 minutes: Vous pouvez le voir sur le site d'Ariane (LIEN)

 

En tant qu'archiviste des écrits d'Ariane Grimm, je me devais d'y assister! Et je n'ai pas été déçue!

 

"C'est une mégalomane!" a lancé d'emblée un jeune garçon de 16 ans!

- Mais n'est-ce pas de soi qu'on parle dans un journal? lui a répondu une très jeune fille.

 

Une discussion animée s'en est suivie... jusqu'à ce qu'intervienne une dame enthousiaste qui nous dise son émerveillement d'avoir lu et entendu les propos d'une petite fille  et jeune fille qui, dès l'âge de 7 ans et demi, écrivait comme si elle avait 30, 40, 50 ans... "Elle a vécu en accéléré", nous dit cette dame (Je jubilais!). A 18 ans, au moment de sa mort, Ariane avait véçu 60 années!

 

Le-3eme-journal.png

 

J'ai sept ans 1/2. Je vous raconte ma vie qui va être très aventurée. Je n'étais pas encore née quand déjà maman travaillait. En 1972  je n'avais que 5 ans. J'allais dans l'école de la monte brûlée. Je mangeais à la cantine et j'avais des habitudes quand on mangeait des yaourts les soeurs n'avaient pas le temps de les sucrer, alors je prenais du sucre. Je m'amusais devant les autres, mais je ne mangeais qu'avec la crème. Puis un jour je changea d'école et puis rien.


1975. J'ai 8 ans. Je recommence. Dans la classe certains vilains enfants me firent du mal. Alors je me vengea contre les autres, les gentils (gentilles), ainsi vient la misère de partout.


Le dimanche 25 mai (la fête ce n'est qu'un jour stupide, je repars dans l'éternité) bête

[ flèche pointée vers la phrase précédente ].


1er août 75.

dimanche? décembre 75. Maintenant [ça] va très bien à l'école. J'ai changé de classe. CE2. Mais notre maîtresse nous bat. C'est bientôt Noël. Maman .........

 

 

Gisèle Grimm, l'archiviste

 


 


 

 

 

Partager cet article
Repost0
14 octobre 2010 4 14 /10 /octobre /2010 20:57

 

Ariane s'était créé un double: Limine!   "Limine? Qu'est-ce que c'est ? C'est un Lucky Luke féminin. J'ai créé Limine parce que j'avais envie que les femmes entrent un peu dans le monde des cow-boys." (Lien) 

 

Une des histoires de cette fabuleuse cow-girl s'intitule :

              Limine aime les animaux

 

 

La preuve : En vacances avec son père, Ariane revient de Grèce vers la France dans un grand bateau. Hélas, sa chienne CHLÉO (Lili) sera dans uneCAGE !!!

 

 

« 20 aout 1981 -  (Ariane a 14 ans)

      Nous allons dîner pour la dernière fois en Grèce puis…Mais voilà que les officiers sont très sévères. CHLÉO (la chienne) n’a pas le droit de monter dans la cabine. Il se passe toute une scène où ELLE est forcée à aller au chenil. Je fais semblant de ne pas pouvoir la faire rentrer dans la cage. Le mec ne s’attendrit pas. Il nous permet de balader la chienne sur le pont mais surtout pas dans la cabine. La pauvre chienne est complètement tourneboulée. Elle tremble…

 

    ... Jamais je ne me suis fait autant de souci… Je me suis levée vers 8h30, ne pouvant plus dormir. Là, vite, je vais chercher Chloé  (...)  vite à ma Lili chienne ! Mais malheur, la cage semble vide, je fouille toutes les autres, non! CHLÉO n’est pas là. Affolée, je questionne deux officiers : «Vous devez surveiller votre chien ! Il s’est sauvé cette nuit ».  Je courre, je vole à travers les cursives, questionne des gens… Je pleure presque. Nous avons eu un arrêt. Je n’ai pas le droit de monter chercher CHLÉO … Je me désespère. Elle est peut-être tombée dans la mer. Pendant ce temps, les 3 autres dorment, moi je sue à chercher la fille. Peut-être que quelqu’un l’a prise, lui a fait du mal, la pauvre…

 

      Après quelques interrogatoires, j’apprends que CHLÉO a erré vers 8h du matin prés des piscines. On en déduit qu’elle doit être dans le garage (dans la soute). J’y vais, me faufilant à travers les voitures (j’ai beaucoup de mal à retrouver la voiture) mais que vois-je devant la voiture de papa ? une petite boule noire toute meurtrie ! C’est Lili qui se précipite vers moi, elle me lèche, fait des bonds en l’air, saute, couine… Quant à moi, je la couvre de baisers et de caresses. Je suis sidérée que Chloé ait pu revenir jusqu’à la voiture. Le chenil se trouve caché tout en haut et la voiture est à un certain étage du sous-sol. Parmi les milliers de voitures, elle a retrouvé la voiture ! Je suis fière et me dis que son flair n’est quand même pas aussi médiocre.

 

    J'arrive au moment où papa et les autres se réveillent (tranquillement!!!).

 

 

Gisèle Grimm, la transcriptrtice

 

 

 

 

 

 

 


 


 


 



Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : autobiographie
  • : Description : Je suis la mère d'Ariane Grimm (1967-1985), dont vous voyez ici la photo. Ariane est une jeune diariste qui a beaucoup écrit et dessiné dès l’âge de sept ans et demi… et jusqu’à dix-huit ans. Après sa disparition dans un accident de moto, j’ai fait publier les dernières pages de son journal chez Belfond (1987), puis « j’ai lu » (1988), et je publie ici ce qu’elle avait précieusement « archivé » et qu’elle appelait ses «œuvres": des pages de son journal que je présente en liaison avec l'actualité, ses histoires inventées ou... qui se sont réellement passées, ses bandes dessinées, ses conseils donnés dans un "livre de potions"... Vous trouverez aussi toutes les actualités concernant cette petite fille "écrivaine" et dessinatrice.
  • Contact

Recherche