Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 mars 2012 5 30 /03 /mars /2012 20:56

Ceux qui suivent les péripéties des archives d'Ariane Grimm savent qu'elles sont désormais confiées aux chercheurs qui rendent visitent à l'Association pour l'Autobiographie dans la Médiatèque d'Ambérieu-en-Bugey, mais on s'en doute, avant le départ de ces précieux "documents", sa mère en avait numérisé une bonne partie. 

Il ne faudrait pas croire que tout n'était qu'harmonie et amour entre Ariane et sa mère. Et d'ailleurs, ce qu'Ariane n'écrivait pas dans son journal, elle le racontait dans une histoire. Voici celle qu'elle raconte à 8 ans (elle la reprendra plus tard - à 15 ans - dans son journal édité "La flambe"): 

une-nuit-recto-1.jpg

                       Une nuit

 

Une nuit, Nathalie décide de lire mais pas de dormir.

   Elle allume sa lampe et lit.

   Sa maman se réveille et se lève, elle dit :

« Ma chère petite Nathalie, ta fessée, tu l’auras.»

Nathalie proteste :

- Oui, mais j’ai pas sommeil

- sommeil, ça va plus ! Non mais ! dit-elle

- oui sommeil ! répond Nathalie.

Sa mère s’avance et la giffle. Elle dit :

- Tu vas voir à allumer sans permission.

La fillette pleure à toutes larmes.

- Tu l’as voulu! Ah ah  méchante ! ».

Elle débranche la prise de courant et

ferme la porte.

   Nathalie hurle.

- non mais ! » dit la maman.

 FIN

 

Oui, mea culpa... Gisèle Grimm, mère d'Ariane

 

 

 


Partager cet article
Repost0
13 mars 2012 2 13 /03 /mars /2012 12:15

suite-lectures-00 Eh oui! Les archives des écrits et dessins d'Ariane Grimm sont parties de chez sa mère pour être désormais mises à la disposition des chercheurs dans la Médiathèque de l'Association pour l'Autobiographie à Ambérieu-en-Bugey.

Pour les curieux qui aimeraient bien connaître les études qui ont déjà été faites sur ce qu'a écrit la chère enfant, en voici la BIBLIOGRAPHIE.

Et pour les plus curieux encore que ses dessins intéressent, il suffit de... CLIQUER.

Et voilà l'image de ces 3 mètres cube d'archives: 15 cartons et  1 grande  et lourde valisette de dessins:

                                       photo-5.JPG

Ariane savait-elle que ses écrits lui survivraient ? Pas de doute! Elle l'avait ÉCRIT:

J'ai beaucoup inventé, imaginé depuis que je suis toute partie - en commençant par dessiner.

et aussi: 

Avant mes cahiers de mémoire, j'ai eu plein de petites feuilles volantes racontant ma vie.


Gisèle Grimm, mère d'Ariane Grimm.


 

Partager cet article
Repost0
25 février 2012 6 25 /02 /février /2012 18:31

Cela fait bien longtemps que je n'ai pas donné signe de vie. Eh oui! J'en parle depuis longtemps: depuis un an environ, je réunis tous les écrits de la jeune Ariane (de 7 à 18 ans) et, mon travail étant terminé, je les ai mis dans de grandes boîtes d'archives pour être déposés très prochainement (dans 15 jours au plus tard!!!) dans la Médiathèque de l'Association pour l'Autobiographie à Ambérieu-en-bugey près de Lyon.
A cette occasion, Philippe Lejeune dont je vous ai souvent parlé (il est le spécialiste de l'Autobiographie et le Fondateur de l'Association pour l'Autobiographie) vient de publier dans la revue "La Faute à Rousseau" un article que vous pouvez lire dans "Les NOUVEAUTÉS du site" d'Ariane (lien):

                                    Le Monde d'Ariane Grimm

L'article est accompagné de cette photo d'Ariane: 

                          A-10ans.jpg

 

Mais ce ne sont pas les photos d'Ariane qui manquent dans ce blog !  D'ailleurs, on peut y lire ce qu'elle écrit dans son journal, on peut y voir des photos de ses dessins et... ceci pour les curieux... on y apprend que son journal a été publié sous le titre "La flambe" chez Belfond en 1987, et réédité en 1988 dans "j'ai lu", qu'un film sur ses cahiers intitulé "Bonjour petit Copper" est passé sur Arte en 1998 (on peut le voir sur son site (Lien), ou sur Internet), et enfin, que l'Exposition de son Journal (lien) sur panneaux mobile circule en France depuis 1997...   Comme le dit si joliment Philippe Lejeune :

"non, Ariane n’est pas morte, elle n’en finit plus de bavarder, de s’exprimer, de se mettre en scène, de s’interroger, de mûrir…"

 

C'est pour toutes ces raisons que je n'ai rien écrit depuis début janvier et que je n'ai pu vous rendre visite! Je vous en demande bien pardon.  

Gisèle Grimm, mère d'Ariane


Partager cet article
Repost0
6 janvier 2012 5 06 /01 /janvier /2012 21:29

Bibliographie....

Victor Hugo ? Les misérables !

Gustave Flaubert ? Madame Bovary !

Louis-Ferdinand Céline ? Le voyage au bout de la nuit ! 

Jean-Jacques Rousseau ? Tiens tiens.... Il écrit sur lui-même:

"Je forme une entreprise qui n’eut jamais d’exemple et dont l’exécution n’aura point d’imitateur. Je veux montrer à mes semblables un homme dans toute la vérité de la nature ; et cet homme ce sera moi..."

Ariane Grimm ?  Pour être sûre que, plus tard, on parlera d'elle, à 10 ans, elle fait son

auto-bibliographie (LIEN)

 En 1974, j'ai fait un livre qui s'appelle La Colère, avec un petit garçon appelé Denis. En 75, Vanie, une petite fille et en 75-76 il y a Vanie et Denis frère et soeur, une très grande histoire (LIEN).

 

 En 77, Une vie habituelle, avec eux aussi, que je suis en train de faire. (Tout ça c'est de Vanie et Denis), ensuite la collection la Tour, avec un livre fait en 76, de Panache, et en 76-77 des bandes dessinées avecMopette le chat (je n'ai pas fini) et quand j'aurai fini, je ferai Des poissons particuliers. Voilà. Mais je fais encore plein de livres, mais ceux-là sont principal...

   K1-carriere-copie-1.jpg

  Cahier de mémoire n°1 (10 ans): "Ce que c'est emmerdant l'école!..."

 

Gisèle Grimm, la transcriptrice et la mère d'Ariane Grimm

  

 

 

Partager cet article
Repost0
25 décembre 2011 7 25 /12 /décembre /2011 18:52


La lettre au Père Noël fait partie des "Œuvres" de l'enfance. Au même titre que la lettre de désespoir écrite en colo... ou celle écrite en classe: "La maîtresse est méchante". L'enfant peut écrire quand ça lui chante! Pas besoin de date ! La preuve : 

 

 

Père Noël,

J’ai oublié que je voulais pour Noël une petite cloche et un tout petit parapluie jaune mais cela ne fait rien. Vous me l’apporterez le prochain Noël.

Ariane (Annick) 

pere-noel-parapluie.jpg

 

A suivre... Pour une autre lettre au Père Noël

 

 

Gisèle Grimm, la transcriptrice et mère d'Ariane

 


Partager cet article
Repost0
17 décembre 2011 6 17 /12 /décembre /2011 17:40

Mes œuvres! Parfaitement!

Puisque les petits enfants refusent de lui donner la main pour monter l'escalier (LIEN)Ariane, a eu l'idée pour se consoler, à 11 ans, de créer "LE JOURNAL DU MATIN", 10 numéros d’une vingtaine de pages chacun. Quand on veut parler de soi et se faire mousser, rien ne vaut un journal! (LIEN)

C'est ainsi qu'Ariane-(Annick) nous annonce : 

Dans le prochain numéro: les œuvres d'Annick, l'enfant PRODIGE : 

                                     Image-4-copie-1.png

 

Et bien sûr, dans le numéro suivant,  elle nous en donne la liste en précisant l'âge auquel ses "œuvres" ont été écrites: 

Mes œuvres :

...J’ai fait plein de livres et je décide d’être écrivain,

...reporter, journaliste et détective.

...Vers 4, 5, 6, 7 ans : J’ai fait des histoires dessinées diverses ...

...8 ans : carnet de potions que je continue ...11 ans

...9 ans/10 ans : Histoires : Vanie et Denis, La colère,...... ...Histoire de la Coquechef.

...10/11 ans : Histoire de Limine, carnets. (lien)

...Je lis beaucoup.

          Image-2-copie-1.pngImage-3.png

 

Gisèle Grimm, transcriptrice et mère d'Ariane

 

 

Partager cet article
Repost0
10 décembre 2011 6 10 /12 /décembre /2011 15:45

Petite Anthologie... 

Vous le savez, Ariane a commencé son journal à 10 ans. Elle l' appelait mes "cahiers de Mémoire"... 17 cahiers... jusqu'à 16 ans et demi. J'ai entrepris de les transcrire un à un: voilà pourquoi  je suis si souvent absente! Voici plusieurs extraits du cahier de mémoire n°2, 10 ans:

Vociférations: 

Maman est conne, méchante, imbécile, sadique, emmerdeuse, rapporteuse, méchante, con, sale, désordre mais surtout sadique, elle est emmerdeuse cette brute, cette emmerdeuse de con, je préfère ceux qui me déteste à elle, quelle connasse, elle m'oblige à mettre une robe con courte, si je la mets pas, elle me bat, elle m' oblige à mettre une robe pas belle, et puis l'année dernière elle m'a aussi obligé à mettre une robe très courte, quelle putasse! J'avais pleuré sangloté, elle m'a battue, quelle  nerveuse, quelle sadique !   (LIENS) 

La colo:

 Je vais dire ce que je pense de cette colonie : elle est bien mais je n’aime pas. Maman me manque, ça me plaît pas. Ça me rappelle la Colmiane (je m’en souviendrai !) quelle horreur. J’espère que dans le reste d’école que j’ai à faire, je n’aurai pas de colonie parce que « rale bol ». Vivement que j’embrasse ma chaude noute, je l’aime tant, vite que je rentre car, vite maman. Je suis pas contente.

Autobiographie:

On a comme plante: une plante pendante avec des petites feuilles

Elle pousse vite. Les feuilles se présentent d’abord en cocon, puis qui se dessèche et devient feuille vert foncé. En novembre, elle fait 1m.50 de long. Elle est épaisse.  Maman a pris une de ses branches pour la faire repousser, alors l’autre fait 70 cm. Elle n’est pas épaisse mais les plantes de maman pendantes aiment s’accrocher. En janvier elle fait 1 m.55 et l’autre 71 cm. 

Jeux:

         jeu de l'oie. (droite)

    

 

Gisèle Grimm, mère et transcriptrice


 

 


Partager cet article
Repost0
2 décembre 2011 5 02 /12 /décembre /2011 14:43

 

    Eh bien, voilà! J'ai décidé de faire une petite anthologie de ce qu'Ariane Grimm a écrit et dessiné depuis son plus jeune âge... jusqu'au dernier Soir. Non! non! Pas de tristesse! "Elle a vécu en accéléré... au moins jusqu'à 50 ans!" disent ceux qui ont parcouru ses écrits. Alors que pourrait-on ajouter? Elle a parlé de tout : de l'école, du chômage, de l'argent, de l'amour, de sa mère... (Aille... j'en prends  pour mon grade!), des garçons, des professeurs, de la solitude, de la "méchanceté des humains", de la haine, de Dieu, du plaisir, de la mort, de la Vie..............

 J'ai sept ans 1/2. Je vous raconte ma vie qui va être très aventurée. Je n'étais pas encore née quand déjà maman travaillait. En 1972 je n'avais que 5 ans. J'allais dans l'école de la monte brûlée. Je mangeais à la cantine et j'avais des habitudes. Quand on mangeait des yaourts, les soeurs n'avaient pas le temps de les sucrer, alors je prenais du sucre. Je m'amusais devant les autres, mais je ne mangeais qu'avec la crème. Puis un jour je changea d'école et puis rien.

1975. J'ai 8 ans. Je recommence. Dans la classe certains vilains enfants me firent du mal. Alors je me vengea contre les autres, les gentils (gentilles), ainsi vient la misère de partout. 

J6.jpg

 

A suivre... très vite!

 

Gisèle Grimm, mère et transcriptrice 



 

Partager cet article
Repost0
8 novembre 2011 2 08 /11 /novembre /2011 17:00

A qui est-ce qu’on s’adresse quand on écrit  son « journal intime » ? 

A soi-même ? : « Allez, courage Ariane ! »  A un lecteur imaginaire ? : « Chère Kitty », écrivait Anne Frank. Au journal lui-même ? : « Cher journal, que je suis contente de t’avoir trouvé ! » (Lien)

Et dans un blog, devant son ordinateur, à qui et de qui parle-t-on quand on écrit un article ? Certes, on peut râler contre Sarko... contre DSK.. contre des décisions « stupides et injustes » prises pour enrayer une partie de la dette... Mais attention ! Il vaut mieux être prudent... Charlie-Hebdo vient d’en faire la cruelle expérience !

Eh bien, figurez-vous qu'Ariane Grimm, elle aussi, se méfiait quand elle jetait rageusement ses coups de colère contre sa chère maman dans son journal. Elle s’y prenait même en deux temps : 

13 février 1980 (13 ans)  - Voici la vérité sur ma mère, mais je vais parler à la 2ème personne : Comment te trouves-tu? 

- Belle, moche, moyenne, grande, gracieuse, petite, ratatinée? [...] 

Prudente, sur la page de gauche du journal, elle ajoutait :

Voici ce que j’ose écrire de ma gentille mère lorsque je suis en colère: (flèche vers la page de droite) 

Excuse-moi ma Noute. En ce moment, je ne le pense pas du tout.

 (Lien) 

    

                 K9-jose-ecrire.jpg

 

Gisèle Grimm, la transcriptrice


Partager cet article
Repost0
16 octobre 2011 7 16 /10 /octobre /2011 12:57

Tant pis ! Vous saurez tout : Ce matin  je suis allée voter dans l’école d’Ariane Grimm !

Oui! L’école primaire dans laquelle se trouve « L’Escalier »...

 

Emotion! Il s’était passé des choses terribles dans cet escalier quand Ariane avait 8 ans! Elle en avait même faire un sketch: 

 

[1] La récréation.

                   j-colereuse1

Est-ce parce que je suis coléreuse ? Personne ne joue (avec) moi. Je pleure. On console. On oublie. Après je dis: : "S'il te plaît. Petite fille: Elle demande qu'à jouer, celle-ci . Ariane: S'il te plaît, est-ce que je peux jouer ". Autre petite fille:  Non.

 

[2] Dessin représentant l'escalier, Ariane est au bout du groupe et pense (bulle): Ils sont pas très chouette, ces enfants!!

                                j-colereuse2.jpg

Pour monter ou descendre des escaliers, je demande si on se met avec moi. Ils répondent tous "non" et tous mes ennemis viennent pour m'embêter. Quand enfin je m'amuse, ils font un autre jeu inintéressant pour m'embêter. Là où on jouait, toute seule je sautais. En classe, ils me font rire pour que je sois punie. Ils me donnent des bonbons, des boîtes de bonbons: c'est une autre punition. Mais ils sont assez gentils avec moi. Je me cache dans ma capuche quand je pleure, mais ils ne regardent pas, ils font comme si j'existais pas. Un petit garçon appelé Bruno dit que son père a dit que (je) suis une vraie conne et tout est comme ça. LIEN


 

Gisèle Grimm: la transcriptrice

 

 


Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : autobiographie
  • : Description : Je suis la mère d'Ariane Grimm (1967-1985), dont vous voyez ici la photo. Ariane est une jeune diariste qui a beaucoup écrit et dessiné dès l’âge de sept ans et demi… et jusqu’à dix-huit ans. Après sa disparition dans un accident de moto, j’ai fait publier les dernières pages de son journal chez Belfond (1987), puis « j’ai lu » (1988), et je publie ici ce qu’elle avait précieusement « archivé » et qu’elle appelait ses «œuvres": des pages de son journal que je présente en liaison avec l'actualité, ses histoires inventées ou... qui se sont réellement passées, ses bandes dessinées, ses conseils donnés dans un "livre de potions"... Vous trouverez aussi toutes les actualités concernant cette petite fille "écrivaine" et dessinatrice.
  • Contact

Recherche