Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 octobre 2022 2 11 /10 /octobre /2022 13:22
La première lettre d'amour
Savoir écrire! Pas facile ! Avant qu'elle sache écrire, Ariane demandait aux grands un petit coup de main pour l'aider à rédiger    une lettre à sa chère maman.
 Au début, Ariane ne se cassait pas la tête  ! Elle dictait ses lettres à ses baby-sitters : (Voici ce que je faisais écrire à un baby-sitter. Je crois qu''à un moment donné, il y a un truc sur les femmes, leurs conditions. Regarde toujours....)

 

 Et le baby-sitter, docile, écrivait sous sa dictée:
Ma jolie petite maman,
[...] Toi, jolie petite, je t’aime tellement que quand je me sépare de toi, des fois je pleure dans mon lit la nuit. Tu verras quand tu seras morte, je te mettrai plein de petits cadeaux. J’embrasserai ton beau squelette que je n’ai pas vu encore et que je vais voir dans si longtemps. Maintenant, je t’embrasse bien fort, toi qui es si gentille et m’a fait plein de belles choses que j’aime. Cet appartement est si beau. Il y a des lampes qui sont magnifiques et que j’adore. Tu es la plus belle de tout le pays. Je voudrais que tu restes avec moi tous les jours.

 

Et puis un jour, Ariane sut écrire toute seule. Elle ne se gêna pas pour écrire ce qu'elle avait sur le cœur :
Maman, je ne t'aime plus. Je retaimerai [retaimerè] demain à 3 heures et demi de la journée. Tu peux me faire plein de cadeaux, je t'aimerai pas autant ces heures ou alors je t'aimerai si tu es gentille pendant une heure. Je t'aime comème [quand même].
Enfin, tu as comème de la chance [quand même].
JE T ' RAIME JE T'AIME

 

Ainsi s'explique ce que furent les relations passionnées et conflictuelles d'Ariane et de Gisèle, sa mère. Pour en savoir plus, cliquer ci-dessous:
Partager cet article
Repost0

commentaires

E
Bonsoir Gisèle. J'ai gardé quelques mots de mes fils petits mais ils n'écrivaient pas autant qu'Ariane. L'aîné disait que j'étais "un couteau suisse", et le petit "une hirondelle bleue". Bonne soirée et bisous
Répondre
A
Pas mal ce qu'on écrit tes enfants! Ils avaient eux aussi (comme ariane) pas mal d'imagination! Bises
.
belle occupation la petite ....pour meubler la solitude....ne crois pas trop....une façon de rêver.....par écrit....il n y a que les écrits qui restent....
Répondre
A
ah! rêver... dormir... tout un programme (bien connu). Bises et merci! Gisèle
P
L'écriture, ce fût bien compliqué pour tout le monde je pense, et même adulte, ce n'est pas simple pour tous.<br /> L'amour n'est pas un sentiment linéaire, quelque soient les relations, alors pourquoi serait-il différent pour les enfants ?<br /> J'ai aussi conservé les lettres de mes enfants dans une boîte.<br /> Bonne journée Gisèle
Répondre
A
Bravo: l'ur n'est pas un sentiment linéaire. C'est le moins que l'on puisse dire. Cela m'enlève des remorts que tu écrives cela! Merci!
E
C'est trop mignon !! Elle a un mode d'écriture bien à elle !
Répondre
A
Eglantine, aie la gentillesse d'annoncer ton nouvel article! Car on ne peut faire de commentaire sans accéder à ton blog! merci, Gisèle
A
Bien à elle et c'est pour ça qu'elle est maintenant objet d'études... ce qui me console grandement, tu penses!
.
génial toujours aimé ce courrier elle t'aime ...♥♥
Répondre
.
que du bonheur ...de telles lettres par ici également ....
E
Cette 1ère lettre d'amour est un beau souvenir. Bisous
Répondre
A
C'est terriblement émouvant. Bravo à elle; j'aime le fait qu'elle veuille embrasser ton squelette, mais dans très longtemps; elle a de l'imagination. Merci de nous la faire vivre, d'imaginer comme elle était pétulante, vivante.
Répondre
A
Votre commentaire me faite plaisir. Ariane avait beaucoup d'imagination, vous le savez. Embrasser un squelette, normal pour elle puisque c'est le mien! Bonne journée et merci et bravo pour votre beau travail de couronnes merveilleuses!. Gisèle
E
Bonjour Gisèle. Ariane alternait phases d'amour pour toi, ,si belle, et phases de colère contre toi, comme beaucoup d'enfants. Bisous
Répondre
A
Merci de me dire:"comme beaucoup d'enfants". Ça me console car je me culpalise, tu le sais. BOnne journée, Gisèle
J
Bonsoir Gisèle, oui je vois cela dans les dernières lignes en bleue, on peut dire qu'il y avait une atmosphère entre vous deux ;-) douce soirée, jill
Répondre
A
Oui hélas! atmosphère... j'ai bien une tête d'atmosphère et Ariane n'en était pas toujours très contente! Pauvre enfant! Merci Madame JILL BILL, psychologue, oui!

Présentation

  • : autobiographie
  • : Description : Je suis la mère d'Ariane Grimm (1967-1985), dont vous voyez ici la photo. Ariane est une jeune diariste qui a beaucoup écrit et dessiné dès l’âge de sept ans et demi… et jusqu’à dix-huit ans. Après sa disparition dans un accident de moto, j’ai fait publier les dernières pages de son journal chez Belfond (1987), puis « j’ai lu » (1988), et je publie ici ce qu’elle avait précieusement « archivé » et qu’elle appelait ses «œuvres": des pages de son journal que je présente en liaison avec l'actualité, ses histoires inventées ou... qui se sont réellement passées, ses bandes dessinées, ses conseils donnés dans un "livre de potions"... Vous trouverez aussi toutes les actualités concernant cette petite fille "écrivaine" et dessinatrice.
  • Contact

Recherche