Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 juin 2022 1 13 /06 /juin /2022 17:58
Pas d'idée aujourd'hui...
Alors, une lettre d'amour!... et me voilà rassurée !
Ariane était en colo. Elle avait 10 ans. Comme moi aujourd'hui, elle s'ennuyait mais elle pensait à moi. Alors  je pense à elle.
   "... Je t'aime tellement ma Noute. Pense à moi, je t'en supplie. Tu es belle. Je ne vois pas ce que j'écris en ce moment car mes yeux sont enlarmés. Je t'aime ma Noute.
 
  
Mince! Ma larme a coulé sur le papier et je ne peux plus écrire.
  
Je t'aime, je ne pense qu'à toi car je t'aime la Noute. J'ai besoin de toi, de t'embrasser et de parler avec toi. Je m'ennuie terriblement sans toi. Je t'aime, j'ai besoin de toi.

  Je suis malheureuse car mes larmes ont effacé ton mot si gentil. Le courrier prend longtemps à venir. Je pense toujours à toi. Je t'aime tellement ma noute.
   J'ai de la lavande pour toi et mon bonheur de t'embrasser. Je t'aime tellement ma Noute. Je te veux. Je voudrais t'avoir pour moi seule.
   J'ai une envie colossale, terrible, immense, gigantesque de te voir, j'ai besoin de toi, je te ferai tout ce que je peux pour toi. Je me tuerai nettement pour toi, je te veux ma Noute, j'ai besoin de toi et je m'ennuie [...]"
Transcrit par Gisèle Grimm, sa mère
Partager cet article
Repost0

commentaires

P
Que d'amour, cela fait du bien dans ce monde de fous.<br /> Et j'aime les mots d'enfants.<br /> Bonne soirée Gisèle
Répondre
E
bonjour Gisèle. Il fait 19° ce matin et ça fait du bien. Bonne journée et bisous
Répondre
A
Quel beau cadeau pour toi que cette lettre!! La différence du courrier et des courriels, on les garde, on peut les relire.......On peut pleurer dessus, pleurer le temps qui passe.<br /> Je pense à toi, Gisèle, je suis à collioure où le fauvisme est né, où est mort et enterré le poète Antonio Machado, où si bleue est la mer, où la douceur de vivre est plus douce que douce. Je t'envoie des baisers sur la voie des embruns!!!!
Répondre
A
Oui, tu fais bien de me le dire: c'est le cadeau qui enlève mes remord et mon mal-être pour toutes mes maladresses envers elle, pauvre enfant. Je ne connais pas malheureusement le poète Antonio Machado. Je chercherai! Merci pour tes baisers sympas. Bonne journée, Gisèle
É
Coucou Gisèle ! Je ne suis jamais partie en colo mais par contre avec des cours (mathématiques ) en plus et des vacances en moins :-))! Bises!
Répondre
A
pardonne-moi je devrais te consoler mais que tu aies suivi des cours de mathématiques à la place de randonnées ennuyeuses en colo, cela me fait rire! Pardon! Bonne journée, Gisèle
E
Bonjour Gisèle. Pour la colo je n'y ai jamais été. Je préférais partir en vacances avec mes parents, sur le Bassin. Mon père était instituteur et ma mère ne travaillait pas. Bonne journée et bisous
Répondre
E
Oui j'avais de la chance à ce niveau mais il n'y avait qu'un salaire et trois enfants : ma mère faisait attention à tout. Bonne journée et bisous
A
Tu avais bien de la chance. Annick-Ariane n'avait pas le choix! Seule avec elle, je m'en "débarrassais" en l'envoyait en colo, ce qu'elle détestait, pauvre enfant!! Et par gentillesse, elle m'écrivait: "Pour te faire plaisir, j'accepte d'aller à .....". J'en suis encore malade! Bonne journée, heureuse femme qui a la chance d'aller beaucoup de petits enfants. Bonne journée, Gisèle
A
salut! tu avais bien de la chance de pouvoir choisir. Hélas, Annicj-Aei
.
"en colo" oh comme je la comprends .....que d'amour .....
Répondre
.
j'étais en maison de repos pendant x temps....long long ... pas la colo pour moi ....terrible
A
Ah! la colo! Tu as connue toi aussi! Tu étais aussi triste que mon Ariane? Bonne journée, Gisèle
E
Quelle belle lettre d'amour d'une fille à sa mère ! A conserver précieusement et à relire chaque fois que le moral baisse. J'ai ma "boite à bravos" qui me sert d'anti-dépresseur. Bonne journée et bisous
Répondre
A
Une boîte à bravos ! Bravo! Je n'y ai jamais songé au contraire. J'ai un site à dire au contraire que ça va mal. Question mentalité, mais tu rejoins encore Annick qui avait la même idée . Bonne journée, Gisèle
J
L'absence est pénible pour une entant... je passe en coup de vent Gisèle, je retourne au lit, pneumonie m'oblige.... amitiés, JB
Répondre
A
Madame Jill Bill... Comme j'étais triste, me voilà moins triste mais j'ai quand même du chagrin: pneumonie oblige écrivez-vous! Comme j'aimerais vous soulager, faire quelque chose pour vous. Je comprends pourquoi nous vous voyons moins souvent en ce moment. Vous êtes la raison de la poursuite de mon blog. Merci. Tous mes voeux pour que vous garissiez très très vite. Je vous embrasse tendrement. Gisèle

Présentation

  • : autobiographie
  • : Description : Je suis la mère d'Ariane Grimm (1967-1985), dont vous voyez ici la photo. Ariane est une jeune diariste qui a beaucoup écrit et dessiné dès l’âge de sept ans et demi… et jusqu’à dix-huit ans. Après sa disparition dans un accident de moto, j’ai fait publier les dernières pages de son journal chez Belfond (1987), puis « j’ai lu » (1988), et je publie ici ce qu’elle avait précieusement « archivé » et qu’elle appelait ses «œuvres": des pages de son journal que je présente en liaison avec l'actualité, ses histoires inventées ou... qui se sont réellement passées, ses bandes dessinées, ses conseils donnés dans un "livre de potions"... Vous trouverez aussi toutes les actualités concernant cette petite fille "écrivaine" et dessinatrice.
  • Contact

Recherche