Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 mai 2021 3 12 /05 /mai /2021 12:22
LE GRAND ORAL, ÉPREUVE REINE DU BACCALAURÉAT RÉFORMÉ
 
Eh oui, prendre la parole est beaucoup plus anxiogène que de rendre une copie... et c'est un défi encore plus grand pour les femmes.

 

 
- Et pour Ariane, 15 ans, parler était-il anxiogène?
 
Avec son père en particulier, avait-elle vraiment le droit de s'exprimer? Dans son journal, pendant les vacances, elle écrit: 
J'ai beaucoup de conflits avec mon père... [au cours d'une discussion, il lui dit:] "Tu te tais, petite conne. Tu te gardes tes réflexions désagréables. Tu gardes ton vinaigre pour toi. Je n'en veux pas!" - J'étais complètement abasourdie. Comment ça?! J'ai bien le droit de m'expliquer. Je suis un être humain. C'est le mot «ridicule» qui l'a blessé, qui a blessé son orgueil? Moi aussi, j'ai mon orgueil personnel. Je veux tout de même qu'on me respecte. J'ai besoin de m'exprimer quand même... Cet homme est super orgueilleux. Il ne supporte pas un mot plus haut. Même de ses enfants. Bon Dieu, laisse-toi vivre, mec! Y’a pas que la face qui compte. Sois plus cool avec tes enfants, moins sévère."
 
Et avec ses camarades de classe... ou plutôt un petit ami?:
Eric m'a invitée chez ses potes, super, super  forts moralement... je peux vous dire! J'ai jamais vu ça. Dieu! C'est quelque chose. On se sent minable à côté. Et avec ces mecs si dingues, je n'ai pas osé dire un mot. Je n’ai rien sorti depuis qu’on est arrivé chez eux. Alors je me suis saquée pas fière. Eric a dû avoir les boules aussi. Ses potes ont dû lui dire: «Ta meufe, elle est pas bavarde!»
 
Cette peur de parler ou d'en dire trop, Ariane en a même fait une  histoire... ou plutôt réécrit cette histoire qu'elle adorait!: PANACHE L'ECUREUIL.
Partager cet article
Repost0

commentaires

tilk 30/05/2021 23:38

c'est peut être pour ça qu'elle a tant écrit !!!
muchos besos
fernando

autobiographie 01/06/2021 17:22

tu as bien compris, chic!

ecureuilbleu 22/05/2021 11:35

Grâce à toi, Gisèle, et tout le travail que tu mènes, Ariane continue d'exister et nous pensons à elle. J'ai même l'impression de la connaître un peu. Bisous et bonne journée

autobiographie 22/05/2021 19:44

Ce travail, c'est elle-même qui m'a recommandé de le faire en préparant sous dossiers tout ce qu'elle estimait utile de montrer : son journal, ses histoires, ses dessins, ses propres lettres (et les miennes). Je n'ai eu qu'à exécuter ce qu'elle avait désiré et préparé. Merci Brigitte, de me réconforter car c'est vrai, perdre son enfant, c'est soit mourir, soit faire vivre. Bonne journée à toi, Gisèle

.♥*¨*•.¸¸❤✿¸.¤*¨¨*¤.¸¸ 21/05/2021 07:56

un grand bonjour en passant ♥

autobiographie 21/05/2021 22:34

un petit bonsoir et dor bien ... il est trop tôt pour aller au lit! Bises, Gisèle

ecureuilbleu 18/05/2021 09:58

Bonjour Gisèle. Ariane aurait pu être auteur de bandes dessinées, mais je l'imagine bien scénariste. Bonne journée et bisous

.♥*¨*•.¸¸❤✿¸.¤*¨¨*¤.¸¸ 16/05/2021 12:43

un père qui parle ainsi à son enfant ..et en plus il l'insulte.....un PV en bonne et due forme !

autobiographie 16/05/2021 13:01

Oui, il l'insulte et la dévalorise. Hélas, je n'ai pas été meilleure que lui mais je lii ai donné le goût d'écrire et l'ai encouragée ! Pas étonnant qu'elle ait voulu mourir entre "des parents eux-mêmes à ma dérive?" : 4ème de couverture du livre "Journal intime d'une jeune fille"... le journal d'Ariane publié chez Belfond en 1987 puis j'ai lu en 1988. Triste et beau tout ça! Bonne journée, Gisèle

tilk 16/05/2021 01:10

c'est bien dommage qu'il ai réagit comme cela
a mon avis c'est une erreur
je n'ai jamais fait terre mes enfants
muchos besos
tilk

autobiographie 16/05/2021 13:04

hé oui! Dans son journal, Ariane écrire quelques lignes plus loin: "Le soir, il (mon père) est venu s'excuser en disant: 'J'étais énervé par tout ce qui s'est passé ce jour-là". Triste! Pauvre Ariane! BOnne journée et continuez à dessiner et à peindre. Gisèle Grimm

ANNE G 13/05/2021 14:17

Bonjour Gisèle, tu vois je lis un TRES grand livre, à des milliers de klms géographiques de mon monde, mais hier j'y ai lu ceci qui suit (qui suit). JE me dis que pour atteindre l'essenteil ,il faut pouvoir mettre des mots dessus, exprimer cet essentiel; mais ne peut- on s'exprimer avec soi- même seul? Est- il impératif d'changer en mots. Le regard ne suffit- il pas? LA tendresse, la connnivence? Cela ne passe -t-il que par le langage?
“Certains mots sont probablement aptes à changer le monde, ils ont le pouvoir de nous consoler et de sécher nos larmes. Certains mots sont des balles de fusil, d’autres des notes de violon. Certains sont capable de faire fondre la glace qui nous enserre le cœur et il est même possible de les dépêcher comme des cohortes de sauveteurs quand les jours sont contraires et que nous ne sommes peut- être ni vivants ni morts"..............

autobiographie 13/05/2021 14:26

Et vivants et morts! les deux mon Général! Mettre les mots... rien n'est plus agréable surtout si on ne censure rien! Bravo Anne, bonne journée, Gisèle

ecureuilbleu 13/05/2021 11:32

Bonjour Gisèle. Ariane n'était pourtant pas timide. C'est étonnant qu'elle n'ait pas aimé l'oral. Moi par contre je l'étais et je parlais très peu. J'ai lu son conte sur Panache l'écureuil, avec ses dessins. C'était bien écrit et prenant. Bonne journée et bisous

autobiographie 15/05/2021 15:54

merci Brigitte Ecureuil Bleu, je suis allée regarder les dessins de l'Ecureuil quand Ariane avait ré-inventé l'histoire de Panache l'Ecureuil. En effet, elle avait un bon coup de crayon. Quelle bonne auteure de bandes dessinées elle aurait été! Bonne journée à toi Brigitte, signé Gisèle

ecureuilbleu 15/05/2021 12:40

Bonjour Gisèle. J'adore les dessins d'écureuil d'Ariane. Elle était vraiment douée. Bonne journée et bisous

autobiographie 13/05/2021 18:03

Tu as lu le le conte sur Panache l'Ecureuil! Rien ne peut me faire plus plaisir. Tu imagines le travail qu'elle a fait... j'ai transcrit ce qu'elle avait tapé avec sa petite Rémington avec plaisir (le mien!) car en tant que bonne mère, j'aimais tout ce qu'elle faisait... bonne et mauvaise, tu es au courant. Vraiment, tu m'épates! Merci Brigitte. Si un jour tu viens à Paris, j'espère être encore vaillante pour te recevoir et d'héberger dans sa chambre bordélique car je suis désordre mais qui n'a pas changé... mais a été repeinte et insonorisée! Passe journée à toi, Gisèle

autobiographie 13/05/2021 14:31

si si! Elle était timide car hélas, prendre le parole en public (ou devant des camarades) nécessite confiance et estime de soi... ce que ni moi (!) ni son père ont su lui donner... et bien au contraire, père et mère l'ont culpabilisée en permanence! Voilà pourquoi je vis encore pour qu'Ariane vive encore "revalorisée". Bonne journée Brigitte

jill bill 12/05/2021 15:58

Bonjour Gisèle, il y a les bavards et les taiseux j'ai eu de tout dans ma famille, mais avouons que prendre la parole en public... sans papier !!! Je laisse aux politiciens et avocats... ,-) ah mais pauvre Auriane avec son père ! Bises

autobiographie 13/05/2021 14:32

oui merci Mme Jill Bill, pauvre Ariane... méprisée, dévalorisée, mal aimée. BOnne journée à vous, Gisèle

Présentation

  • : autobiographie
  • : Description : Je suis la mère d'Ariane Grimm (1967-1985), dont vous voyez ici la photo. Ariane est une jeune diariste qui a beaucoup écrit et dessiné dès l’âge de sept ans et demi… et jusqu’à dix-huit ans. Après sa disparition dans un accident de moto, j’ai fait publier les dernières pages de son journal chez Belfond (1987), puis « j’ai lu » (1988), et je publie ici ce qu’elle avait précieusement « archivé » et qu’elle appelait ses «œuvres": des pages de son journal que je présente en liaison avec l'actualité, ses histoires inventées ou... qui se sont réellement passées, ses bandes dessinées, ses conseils donnés dans un "livre de potions"... Vous trouverez aussi toutes les actualités concernant cette petite fille "écrivaine" et dessinatrice.
  • Contact

Recherche