Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
14 mai 2017 7 14 /05 /mai /2017 11:28

"WINTER IS COMING", un cri d'amour, obsédant et désespéré signé Pierre Jourde, dans lequel il raconte l'année qui a précédé la mort de son fils Gabriel, à 20 ans, d'un cancer. (Voir "Le Monde" du vendredi 12 mai 2017).)

On le sait: Tous ceux et toutes celles qui ont perdu un enfant ont exprimé la même douleur et ont eu le même besoin de le (de la) faire revivre en écrivant un livre, en créant un site... bref! en se démenant par tous les moyens possibles pour tuer la mort.

Mère d'Ariane, je n'ai pas échappé à ce besoin! Je l'ai fait dans la joie en dépit de ceux qui se sont moqué de moi et ont écrit des bêtises sur le journal et sur les petites créations d'Ariane dans des comptes-rendus mensongers.

Dans la joie de vaincre la mort, déjà quand Ariane avait 7 ans, en lui demandant:  

Au cas où tu ne pourrais pas m’envoyer de lettre, tu pourrais écrire sur un cahier ou sur des feuilles de papier des choses, des histoires, des impressions, tes malheurs, tes joies. Comme cela, je lirai tout ce que tu as écrit quand tu reviendras. Chic ! je serai contente ».

 

Et la mort fut vaincue!

 

Repost 0
Published by Autobiographie - dans Ecrire sa vie
commenter cet article
4 mai 2017 4 04 /05 /mai /2017 14:31

Non je ne suis pas une machine suisse! Mais j'adorais l'escalade! Eh oui! La preuve: je "grimpotais" à 72 ans, entre autre dans le dièdre de la Malet au Baou de Saint Jeannet dans les Alpes du Sud ... att! "en second" !!!

GISÈLE DANS LES ALPES DU SUD

Voilà pourquoi je suis bien triste d'apprendre que le grand alpiniste suisse allemand UELI STECK surnommé la « Machine suisse », a trouvé la mort dimanche dernier (30 avril 2017) dans une chute mortelle de 1000 m lors d’une ascension d’acclimatation près de l’Everest (Himalaya). ("acclimatation" (entraînement) à l'altitude: 7500 m sans oxygène. Il était en solo). le voici il y a quelque temps dans un dièdre. C'est plus fortiche que ce que j'ai fait... Mais il avait 38 ans!

OUI, C'ÉTAIT UN JGRAND GRIMPEUR ALPINISTE! ALPINISTE !!! CE QUE JE N'ÉTAIS PAS CAR LA HAUTE MONTAGE, C'ÉTAIT PAS MONDOMAINE, HÉLAS!

OUI, C'ÉTAIT UN JGRAND GRIMPEUR ALPINISTE! ALPINISTE !!! CE QUE JE N'ÉTAIS PAS CAR LA HAUTE MONTAGE, C'ÉTAIT PAS MONDOMAINE, HÉLAS!

Repost 0
Published by Autobiographie - dans Ecrire sa vie
commenter cet article
27 mars 2017 1 27 /03 /mars /2017 15:52

Qui est COLÉRIQUE ET TOUCHANTE ? C'est la mère de l'article précédent Ma mère, mon poison !

C'est aussi la mère d'un film brésilien que nous ne verrons pas en France, mais qui fait un triomphe au Brésil: Minha mäe é uma peça 2 ("ma mère est un cas 2").

Et c'est aussi et surtout la mère d'Ariane, petite fille qui en dresse un portrait cruel et aimant:

- dans une lettre (7 ans et demi) dans son journal (10 ans): de la mère d'Ariane... :

 

[...] Maman est conne, méchante, imbécile, sadique, emmerdeuse, rapporteuse, méchante, con, sale désordre mais surtout sadique elle est emmerdeuse cette brute cette emmerdeuse de con je préfère ceux qui me détestent à elle quelle connasse elle m'oblige à mettre une robe con courte si je la mets pas elle me bat elle m'oblige à mettre une robe pas belle et puis l'année dernière elle m'a aussi obligé à mettre une robe très courte quelle putasse j'avais pleuré sangloté elle m'a battue [...]

 

- dans une lettre (7 ans et demi):

Je t’aime tellement que quand je me sépare de toi, des fois je pleure dans mon lit la nuit. Tu verras quand tu seras morte, je temettrai plein de petits cadeaux. J’embrasserai ton beau squelette que je n’ai pas vu encore et que je vais voir dans si longtemps. Maintenant, je t’embrasse bien fort, toi qui es si gentille et m’a fait plein de belles choses que j’aime.
 
elle m'oblige à mettre une robe très courte!!!!

Elle m'oblige à mettre une robe très courte!!!!

Repost 0
Published by Autobiographie - dans Ecrire sa vie
commenter cet article
23 mars 2017 4 23 /03 /mars /2017 11:53

Je viens de lire que "L'écriture est un art comme les autres dont il faut maîtriser les outils, même pour une pratique amateur" (Cahier du "MONDE" 20 mars 2017).

Tiens!

Plus loin, je lis encore: "Un texte mérite les corrections les plus sévères si l'on veut que le lecteur le trouve souple et facile. Le naturel n'est pas spontané, on ne l'obtient qu'à force d'ajustements."

Mince !

Ariane Grimm ne s'est pas posé toutes ces questions. Elle écrit... comme elle parle:

 

Vendredi 30 juillet 1982

       Cette date est mémorable. Elle représente la journée la plus atroce que j'ai vécue dans ma vie. J'aimerais oublier à tout jamais l'abominable accident que j'ai eu en bécane ce midi.

       Quel souvenir amer!

       Quelle souffrance physique et même morale. J'ai l'impression de vivre une autre vie, je suis infirme. Je me sens faible, vulnérable, anéantie. Plus jamais je recommencerai mes exploits en meule. C'est fini de flamber à toute blinde sur la côte d'Azur! Mon engin est complètement morflé aussi. Moi, je suis traumatisée, je vis dans un cauchemar, je tremble à tout instant.

       Mais enfin que je vous raconte les circonstances terribles de mon massacre.

       Je roulais à vélo (plus haut, on peut croire qu'il s'agit d'une moto. Eh non! Heureusement d'ailleurs pour une fois) et puis je me disais: « Putain! quelle vitesse. Si j'avais une bécane, vous vous imaginez la flambe! Tiens, il n'y a pas de voiture, profitons-en pour tourner d'un seul coup sans freiner! »

       Et VLAM! Une caisse me saccage, me renverse sur la chaussée. Je suis traînée sur le trottoir sous les regards de tous les passants. C'est atroce. Je sens que j'ai un truc cassé tellement j'ai mal. C'est intolérable. Je râle de douleur. Une auréole gigantesque tache mon fut’ blanc. Le conducteur m'aide à le virer. Atroce! Je ne peux même plus regarder! Je tremble, je sanglote, je vois tout en blanc. Je m'allonge. Les secours sont appelés et j'attends, j'attends...

 

Dans ce cahier, Ariane raconte comment elle a trouvé la mort (lire le début de ce récit plus haut)

 

 

 

 

Et voici ce qu'elle écrivait à 7 ans et demi... sans passer par un atelier d'écriture!

 

Repost 0
Published by Autobiographie - dans Ecrire sa vie
commenter cet article
20 mars 2017 1 20 /03 /mars /2017 00:43

    Mon adresse e-mail a été piratée !!! donc si vous recevez un mail de moi qui proviennent de cette adresse... il ne s'agit pas de moi...  Et bien sûr, n'envoyez pas un rond !

    Mais rassurez-vous, j'ai tout changé: le nom de ma boîte mail, son mot de passe... oui oui ! Vous ne risquez désormais plus rien.

    Je vais aller aller me ré-inscrire chez chacune (chacun) pour recevoir encore vos précieux articles.

 

   Et, pour celles et ceux qui aiment Ariane... voici une petite histoire dans une de ses bandes dessinées

 

une bande dessinée faite à 12 ans

 

 

 

"l'Enlèvement,

Une aventure de Sylvie et Line"

 

 

Repost 0
Published by Autobiographie - dans Ecrire sa vie
commenter cet article
7 mars 2017 2 07 /03 /mars /2017 22:42

hé oui! hé non! Fin de la chanson!

Il ne faut pas croire, quand un enfant écrit un journal..."personnel"  qu'il se lamente, broie du noir, appelle au secours!  Non, non!!! La preuve:

 

Ah! Que c’est emmerdant l’école! […]

Début de la chanson: Hé oui! Hé non! Fin de la chanson!

(Il est 2 h 30, je suis pressée d'aller en récré, eh oui! eh non! eh oui! eh non! Il est 2 h 35.

Non! maintenant, il est 4 h - 5, eh oui! eh non! eh oui! eh non! bis. Fin de la chanson)

Ensuite à 4 h 30, je suis rentrée. Maman m'a donné du thé. J'ai fait des marionnettes, ensuite elle est partie au travail. Entre-temps, je suis allée à Codec faire ses courses. J'ai mis la table, rangé la salle de bain, fait son lit, etc. et là, je fais mes devoirs. Elle va revenir à 19 H.30 et repartir encore au boulot.

Ariane, pseudo d'Annick )

 

Ariane parle de sa chère maman qu'elle aime bien en fin de compte!

Repost 0
Published by Autobiographie - dans Ecrire sa vie
commenter cet article
5 janvier 2017 4 05 /01 /janvier /2017 14:27

Une chambre pour écrire... 

"Tous les types d'écritures conviennent à la chambre... Le journal de voyage, les méditations, l'autobiographie, la correspon-dance: la littérature "personnelle" , requiert le calme, le face-à-face avec la page blanche", écrit l'historienne Michelle Perrot,  professeure émérite d'histoire à l'université Paris-Diderot et militante féministe française, dans "Histoire de chambres" (Seuil, 2009) 

REQUIERT LE CALME ? 

Ariane qui n'avait pas lu ce livre écrit en 2009 (et pour cause...) l'a, elle aussi, écrit dans son journal:

10 Août 1982 : Papa est juste à côté de moi et je ne supporte pas les gens qui tournent autour de moi quand j'écris mon cahier. Je suis dans un état de solitude, de prise de conscience, de concentration, et je veux personne à mes côtés. 

 

[Plus tard:]

 

A part ça, je suis toujours aussi désespérée. J'ai compris pourquoi. II faudrait une solitude absolue pour pouvoir inscrire tout ça, car quand j'écris, c'est une véritable thérapie. Je pleure, je pense, je souris (je ris pas), etc. je m'occupe de moi. C'est un terrible travail. [...].   

 

  

Repost 0
Published by Autobiographie - dans Ecrire sa vie
commenter cet article
15 décembre 2016 4 15 /12 /décembre /2016 12:09

Il y a des gens qui n'aiment pas Ariane!!! Sûrement parce qu'ils (elles) n'ont pas lu son journal qu'elle a commencé à écrire à 7 ans et demi... Ils (elles) disent qu'elle n'a eu l'idée d'en écrire un qu'après avoir lu le journal d'Anne Franck!!! A 7 ans et demi?... Rigolo! La preuve:

 

Cahier de mémoire n°14: "Banana"

(quatorze ans et demi)

- entrée du jeudi 4 mars 1982

"J'ai terminé le "Journal" d'Anne Frank. C'est franchement chouette comme histoire.

Je me sens misérable avec "Banana" à côté. Une chose me chagrine vraiment pour elle. Si je comprends bien, l'ignoble Gestapo l'a arrêtée en août 44 et elle est morte en mars 45. C'est-à-dire qu'elle est restée six mois et plus dans un camp de concentration, sachant son journal resté à l'annexe sous les yeux de tous, et ces deux ans, cloîtrée, n'ont servi à rien, elle, cette pauvre Anne pleine d'espoir ! Qu'a t-elle pu penser ?"

 

J'ai transcrit cette page pour montrer à "ceux qui n'aiment pas Ariane" que ce qu'ils disent (et écrivent sur Internet) est faux et aussi parce que cela m'a énervée! Gisèle Grimm en colère (mais on le sait: "Grimm est con!").

 

Repost 0
Published by Autobiographie - dans Ecrire sa vie
commenter cet article
18 décembre 2015 5 18 /12 /décembre /2015 16:40

Ariane (dont le vrai nom est "Annick" n'est pas la seule personne à se parler à elle-même! Déjà, au 18ème, on peut trouver des "diaristes" qui parle à leur journal, l'embrasse (oui oui) et se donne des conseils! Ariane ne s'en est pas privée:

 

23 août 1983 (16 ans)

Tiens, je vais me faire une petite page pour me réconforter:
Annick,
D’abord, si tu as le cafard, va te regarder juste une fois dans la glace. Au moins, tu es belle, alors tu peux profiter de cette qualité d’une façon formidable.
Mais c’est le moral qui va pas?
[...]

 

Bien sûr, c'est sur son cahier de mémoire qu'Annick (Ariane) s'est écrit cette lettre.

Bien sûr, c'est sur son cahier de mémoire qu'Annick (Ariane) s'est écrit cette lettre.

Repost 0
Published by Autobiographie - dans Ecrire sa vie
commenter cet article

Présentation

  • : autobiographie
  • autobiographie
  • : Je suis la mère d'Ariane Grimm (1967-1985) dont vous voyez ici la photo. Ariane est une petite-grande fille qui a commencé à écrire son journal ("mes mémoires" disait-elle) à partir de 7 ans et demi et jusqu'à 18 ans... Je travaille sur la publication en ligne de son journal, de ses écrits, de ses "mémoires", ainsi qu'elle appelait son journal. Ecrire et dessiner l'amusait beaucoup... et bien plus que ce qu'elle faisait à l'école!
  • Contact

Recherche