Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 mars 2011 7 27 /03 /mars /2011 16:22

Lire ou ne pas lire un Journal Intime... ou PIRE : Publier ou ne pas oublier un journal intime... Par exemple celui d'un proche qui a disparu?!?! ... Indiscrétion... Viol... ou au contraire assurer la survie de ce proche qui vous est cher?

 

danger!

 

 

 

Dans son journal, à 12 ans, Ariane n'a-t-elle pas utilisé un avertissement ? :

 

La personne qui lira ce cahier sans la permission de son propriétaire ne sera pas hors de dangers (au pluriel)

 

 

 

 

 

 

    fidele-cahier-.png

 

  Mais n'a-t-elle pas écrit à 11 ans dans une lettre à sa chère maman (lien) que celle-ci pourrait lire son journal ? :


Le 23 juillet 1978 :


Je ne peux pas te raconter tout ce que je fais car ce n'est pas possible à écrire. J'écrirais alors plus que Balzac. Je te raconterai en rentrant en m'aider de mon fidèle cahier de mémoire. 

 

 

 

Et à 15 ans, Ariane s'adresse carrément au lecteur (imaginaire) de son journal et l'invite à lire attentivement  ce qu'elle écrit ... :

 

                   2 août 1982 :

 

Vous savez, ça me ferait du bien de dire ce que je pense de tout, de hurler mon pessimisme, d'inventer des choses négatives tellement je passe avec mon père mes pensées à la passoire. Vous savez (j'adore dire ça - ça vous permet d'être plus attentif et de faire très attention à ce que je dis), quand j'ai eu mon accident, tout le monde a été sympa avec moi. J'étais malade physiquement et on m'a réconfortée. Mais en fait, j'ai la même peine - même franchement pire - moralement, et on me délaisse.

 

 

Gisèle Grimm (la transcriptrice)

 

 


Partager cet article

Repost 0
Published by Autobiographie - dans journal intime
commenter cet article

commentaires

jill bill 27/04/2013 19:57


Bonsoir Gisèle... Une enfant qui a eu besoin très tôt de ce cahier intime, d'amis imaginaires.... moralement "délaissée" ah que dire, je ne sais... sauf que tu dois bien manquer à tout ton monde
Ariane....  Bonsoir maman Gigri, bises de jill

Autobiographie 29/04/2013 10:49



JILL - Eh oui! Tu as raison! C'est bien de cela dont Ariane a souffert : le manque d'attention des grandes personnes (sa mère... mea culpa! son père... sa
grand-mère quand elle était petite (avant ses 15 ans)... ses camarades à l'école...


Solitude, solitude qui caractérise son journal (de 7 ans et demi à 16 ans)


Merci Jill


Bises


Gigri



Lmvie 02/04/2011 17:46



J'entends ces hurlements !


Bisous toi



Chris Spé 31/03/2011 08:32



lire ou ne pas lire, c'est vrai que c'est une vraie question... la réponse... ben, je pense que les gens qui écrivent ont finalement envie d'être lu...



Nat 31/03/2011 07:25



lire le journal de son enfant son ado lorsqu'il est encore là sans en avoir l'autorisation... c'est impensable, il s'agit de son jardin secret, un jour peut etre le confiera t il


 


lire le journal de ta chère Ariane, c'est différent, elle n'est plus


tu lui offres une seconde vie, la possibilité d'exister pour toujours


n'a t'elle pas écrit en ce sens ? n'avait elle pas cette volonté de devenir écrivain ?


pour qu'un jour... ces cahiers puissent etre lus à l'école, par d'autres enfants ?


pour qu'un jour... on se souvienne d'elle ?


 


mais oui, petite fée qui c'est donné tant de mal à tout organiser, à classer pour que cela soit plus facile pour toi


n'a t'elle pas souhaiter partager ses états d'ame ? ses joies, ses chagrins ?


 


ne culpabilise pas ma grigri, elle vit en ton coeur pour toujours


elle vit, tout simplement


 


je t'embrasse fort



Autobiographie 31/03/2011 16:23



NAT - Alors là, J'en ai les larmes aux yeux. C'est idiot d'écrire ça mais c'est vrai! Ma gorge est bien
serrée.
Comme tu me fais plaisir!


Je t'embrasse affectueusement,


Gigri



justine 30/03/2011 23:04



Bonsoir Gigri,


Je ne peux te conter l'histoire qui est très personnelle... et mon fils a 32 ans.....


Je ne puis le faire sur le net.. sur le blog..


Mais sache que c'est l'histoire d'un enfant, qui,  dans le ventre de sa maman (moi)  a subi des épreuves que jamais je n'aurais voulu lui faire subir... et qu'il y a eu des
conséquences...après sa naissance... D'où ce mal être depuis sa plus tendre enfance...
Mais il est grand et fort maintenant et je l'aime car il est mon fils.
A bientôt.
Je t'embrasse
justine



Hervé 30/03/2011 05:44



Coucou Gisèle,


 


Avant de commencer, ça n'a rien d'important mais juste un petit détail qui me touche beaucoup, celui de la petite vignette autocollante d'un petit garçon et d'une petite fille. C'est trop mignon
et ça renvoie à l'enfance.


 


Quand Ariane est toute petite, son avertissement et je peux la comprendre est menaçant car pour elle, ce cahier de mémoire c'est un trésor que personne ne doit approcher. Il y en a qui sont
riches par l'argent et Ariane était riche avec des mots qui mis bout à bout formaient des phrases percutantes.


 


Pour moi, il n'y a aucune violation de lire un journal intime après la disparition de la personne. C'est plus un hommage et on rembobine et on rembobine le film et on remonte le temps. On
découvre des choses qui nous paraissaient sans importance et qui du jour au lendemain, deviennent importantes. Quand on vit, on ne fait pas attention à certains détails de la vie. La vie est une
routine.


 


Pour Ariane non, chaque instant est important et elle est obscédée par le détail. J'adore sa manière de pensée qui est très vivante, dynamique, nous donne une bonne leçon de vie.


 


J'adore la lire et découvrir son univers avec ses personnages sortis de son imagination.


 


Gros bisous Gisèle et bonne journée.


 


Hervé



Oxygène 29/03/2011 22:07



Je pense qu'en lisant et en publiant les écrits d'Ariane, tu lui offres une seconde vie... Ce doit être douloureux pour toi parfois de revivre tous ces souvenirs, mais je suis sûre que tu souris
aussi devant certains écrits... 


J'aime quand Ariane écrit que celui qui lira son journal se met en danger... C'est drôle et touchant à la fois... Et j'aime énormément lorsqu'elle s'adresse à ce lecteur anonyme... Il y a tant de
vie et de force dans ses mots...


Gros bisous à toi Grigri et bonne fin de soirée.



Autobiographie 29/03/2011 22:51



OXYGENE - Une seconde vie, oui, c'est à cela que je pense... au point qu'il me semble qu'elle me sourit et
qu'elle est heureuse.
Je t'embrasse et te remercie (aussi!)


Gigri



Madame x 29/03/2011 11:42



c'est un viol si la personne est vivante, mais ce n'est pas le cas, donc...tu as bien fait. je t'embrasse Dame Gigri...



Autobiographie 29/03/2011 22:55



Salut Madame X - comment vas-tu? Pas trop de boulot... non, j'ai vu tes jolies photos et tes
ballades.


Tu dis que j'ai bien fait de lire son journal? Merci car, au tout début, je me suis fait engueulée par des copines... C'était il y a 20 ans!


Je t'embrasse,


Gigri



justine 28/03/2011 15:22



Lire le journal intime de sa fille ? de son fils ?


Cela parait impensable !


J'avoue que pour connaître les raisons de ce mal être, je serais tentée de le lire. Et c'est ce que j'ai fait avec un de mes fils...Non pas par curiosité, mais pour savoir , pour connaître ce qui
lui faisait mal ; et peut-être essayer de réparer, voire cicatriser cette douleur.


Ce n'est pas évident de lire un journal intime... Car ce journal est secret ...On fait intrusion dans le "moi"...de l'auteur.


Mais Ariane a écrit sans doute parce qu'elle voulait être lue... Tu ne dois pas regretter de l'avoir ouvert et l'avoir lu ce journal...


Si cela peut apaiser ta douleur, te délivrer de cette oppression, alors continue à transcrire les écrits d'Ariane. pour toi et pour nous lectrices et lecteurs.
Ta transcription nous la rend "vivante", nous la fait " présente", et c'est un bien qui apaise ..


Lire tous ses petis mots, regarder ses petits dessins ; non ne te sens pas coupable... Ce ne serait pas bien Gigri !


Je t'embrasse.
Justine


 



Autobiographie 28/03/2011 20:07



Justine - Merci our ce formidable encouragement. J'ai lu le long journal d'Ariane pour la même raison que toi
: "pour connaître ce qui lui faisait mal". Et que s'est-il passé avec ce fils bien aimé?


Dis-le!


A bientôt de te lire,


Je t'embrasse,


Gigri



corinne 28/03/2011 09:43



pour ma part, je sais que ma maman a lu mon journal intime, j'avais à peu près 15 ans, j'y avais écrit tout ce que je ne voulais pas dire, pas dévoiler.


En rentrant du lycée maman s'est moqué de certaines qu'elle avait lu, j'étais très en colère, plutôt blessée, je lui en ai toujours voulu.


Elle l'avait lu , elle n'aurait pas dû me le dire. Depuis ce jour là, je n'y écrivais plus rien


Bisous et belle journée



Autobiographie 28/03/2011 20:03



Corinne - Tu en as toujours coulu à ta chère maman.... je te comprends car il m'est arrivé la même chose : ma
mère a lu mon journal (j'avais 215 ans) et en plus, elle a fait des commentaires, comme la tienne, en me critiquant, en manifestant son mécontentement!


Quant au journal d'Ariane, tu le sais, je l'ai lu après sa mort... Elle m'en avait tant parlé. J'avais le devoir de le lire: 17 cahiers... J'en ai passé
quelques pages à une copine qui m'a conseillé de le faire publier. C'est fait... et je pense qu'Ariane serait contente!


Je t'embrasse,


Gigri



Présentation

  • : autobiographie
  • autobiographie
  • : Description : Je suis la mère d'Ariane Grimm (1967-1985), dont vous voyez ici la photo. Ariane est une jeune diariste qui a beaucoup écrit et dessiné dès l’âge de sept ans et demi… et… jusqu’à dix-huit ans. Après sa disparition dans un accident de moto, j’ai fait publier les dernières pages de son journal chez Belfond (1987), puis « j’ai lu » (1988), et je publie ici ce qu’elle avait précieusement « archivé » : des pages choisies de ce qu’elle appelaient ses «œuvres ». J'ajoute qu'Ariane sera très présente au cours du premier Festival du Journal Intime qui va avoir lieu à Paris les 15,16,17 septembre 2017.
  • Contact

Recherche