Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 octobre 2009 1 19 /10 /octobre /2009 18:30
Oui, choses à faire quand on a rien à faire!   Autrement dit quand on ... s'embête!

Mais auparavent, voici le commentaire que j'ai reçu après la projection du film BONJOUR PETIT COPPER présenté vendredi (avant-avant-hier) aux élèves des collèges et lycées de la région lors de la première journée du week-end d'animation Ecrire sa vie à Ambélieu (Lien) dont je vous ai moultes fois entretenus.

Bonjour Madame Grimm,

Je suis élève en 1ère Littéraire à Ambérieu et j'ai assisté hier à la conférence de Philippe Lejeune. Il est vrai qu'il est regrettable que vous n'ayez pu y assister, mais je peux vous assurer que c'était vraiment formidable. Le film était très émouvant et bien fait.Les vidéos d'Annick insérées dans le film donnaient un certain pincement au coeur.Ce devait vraiment être une fille formidable.Nous avons appris beaucoup de choses durant ces 3 heures.
Merci à vous d'avoir pris l'initiative de publier ses journaux intimes, ainsi que d'avoir "fait réaliser" ce film où parfois, ayant à peu près le même âge, on se reconnaît très bien.
Félicitations pour tout votre travail et votre courage.
Je reviendrai très bientôt visiter votre site.

Mélodie

 

Quel bel encouragement à continuer! J'ai voulu vous faire partager ma joie. Et voici la page annoncée du journal d'Ariane :


19 février 1982 - (Cahier n°14 "Banana") - C'est à Line, son double, qu'Ariane donne des conseils quand elle s'embête et ne sait pas quoi faire :


Choses à faire quand on a rien à faire.

Première chose à faire: ne pas s'en faire.

Ma petite Line, tu t'emmerdes? Tu n'as rien à faire? Tu ne sais pas quoi glandouiller. Tu traînes ta grolle devant la glace ou tu fais la chandelle sur la moquette.

Tu n'aimerais pas t'installer peinard sur ton lit pour lire «OK magazine» ou t'instruire avec  « Phosphore » ? Bof! Si ça t'emmerde, lis carrément ton bouquin sérieux ou feuillette une B.D.

Tu n'as peut être pas envie de lire, Line. Seulement les photomontages? Ou les longues histoires de Line et ses copains ?

Et puis, à part ta fatigue, tu as le moral? ... Ecris tes mémoires sur the Banana. Analyse tes problèmes. Non?

Et sinon, va faire ta toilette, prépare tes vêtements, et même refais un inventaire de ton armoire. Occupe‑toi de tes comptes aussi sur ton bel agenda. Non?... Tu peux t'emmerder au courrier, au téléphone. Va voir aussi tes timbres et tes photos.

Je suis sûre aussi qu'il te faudrait d'autres cassettes de Disco pour ta chaîne. Branche ta hi­-fi sur NRJ et enregistre quelques tubes.

Peut‑être, Line, peux‑tu aider Grimm dans les tâches ménagères? Vaisselle...

[...] Mais, j'allais oublier! Ce qui occupe le plus ton temps: les devoirs d'école. Il y a un exo de maths à faire, une révision d'allemand, une leçon de latin à revoir. Va voir ton cahier de textes.

Sinon, Line, sors un peu ou regarde la T.V., prends même un bain?!

Allez, Titou!


Gisèle Grimm, la transcriptrice

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Autobiographie - dans journal intime
commenter cet article

commentaires

Lmvie 24/10/2009 10:52


Grand âge !


Autobiographie 24/10/2009 11:58


Shut! N'en parlons pas. Moi, je sais rien !
Mais les méchants m'en parlent depuis plus de 20 ans!
Les salauds!
Bon samedi!
Y pleut à Paris! J'ai quand même fait un très grand tour au Jardin des Plantes pour garder la forme et rester JEUNE! (Les salauds l'auront dans le baba)
Bises
Gigri


Lmvie 23/10/2009 23:43


Quand a-t-elle créé ce double ?


Lmvie 23/10/2009 18:43


Et bien quand on dit "langage maternel" ce n'est pas pour rien...

Dans ce texte, c'est flagrant, on dirait toi...

Tu vois, elle n'était pas si loin de toi...vous ne le saviez pas...mais c'est bien de toi qu'elle a pris forcément.

Je t'embrasse


Autobiographie 24/10/2009 01:24


Elle et moi, c'était la même personne. Elle était moi et réciproquement. D'ailleurs elle est entrée en moi et je réagis comme elle le fait. Son journal, elle le considérait comme la chose la plus
extraordinaire au monde. Il était dans l'ordre des choses qu'il soit publié. Je ris comme elle, elle rit comme moi. Elle vit en moi complètement. C'est pour cela que je garde une forme
exceptionnelle à mon grand grand âge!
Je t'embrasse affectueusement Belle. C'est bien toutes tes questions.
Gigri


Mélodie 20/10/2009 20:34



Bonjour Madame Grimm,

Votre réponse m'a fait grandement plaisir et voir mon commentaire publié sur ce blog aussi, je ne pensais pas qu'il vous toucherait autant; je craignais d'être maladroite ou je ne sais
trop...
 J'aime beaucoup ce texte d'Ariane, le fait de parler à son double pour essayer d'avancer dans la vie, ne pas se laisse aller à l'ennui....
J'aimerais beaucoup lire ce blog depuis le début, mais faute de temps, je n'ai lu que les derniers articles. J'espère avoir un peu de temps à moi pendant les vacances pour venir visiter
l'intégralité de votre site.
Malheureusement,aujourd'hui encore, le temps me presse, je suis submergée de devoir et c'est à peine si j'ai un peu de temps pour moi.
Avec tous mes voeux de bonheur et de santé, bonne continuation à vous.
Mélodie



Autobiographie 21/10/2009 13:14


Bonjour Mélodie,
Merci pour cet encouragement et aussi pour vos voeux.
Travaillez bien, conseil que je donnerais à Ariane (Annick) mais je vous imagine une élève enthousiaste, travaillant bien et ayant de bons résultats.
J'ai reçu un mail très enthousiaste de Philippe Lejeune. Je lui ai communiqué votre précédent commentaire sachant que cela lui ferait plaisir.
Il travaille en ce moment sur "les premiers écrits " pour la conférence qu'il prépare: "PARFUM D'ENFANCE" pour Genève, à la fin du mois.
Tous mes voeux chère Mélodie
Gisèle


liedich 19/10/2009 21:11



Bonjour mon reflet,
Je vois, en te lisant, que tu apprends bien les leçons de vie de nos échanges.
Tu le sais, il y a toujours une option supplémentaire à celles qui nous sont proposées par notre seul esprit.
Il en est toujours ainsi et j'ai tant de plaisir à voir ton immense créativité à proposer des choses et d'autres à ton amie.
Mais je remarque aussi, et là le bonheur m'habite, que tu as un coeur comme celui que l'on construisait ensemble l'autre soir assis au bord de la lune.
Tu sais,  celui en pétales, dont chaque était  une ouverture pour y poser le désespoir d'un ou d'une amie.
Reflet, j'aime à te connaître. Je te demande de ne pas m'oublier. Je te prie de m'appeler quand tu en as le besoin et quand tu ne l'as pas.
Permets que nous grandissions ensemble, Toi vers la voix de la sagesse et moi vers la connaissance ce ces êtres qui me sont si différents.
Un jour, je te prendrais sous mon bras et je  t'emmenerais là où plus rien ne s'arrête et où nous pouvons encore plus aimer toutes ces personnes que nous aimons trop mal.
Tu verras, tu ne seras pas seule et tu verras comme ils t'aiment Tous et surtout ceux qui aujourd'hui te sont halo de vie.
Pour l'heure, je te remercie de la bonté que tu viens d'offrir au monde.
Chez moi, quand on a envie d'une fleur, on regarde qui le mérite et ce soir, à  te voir, je viens de me promener dans un bien beau jardin.
A bientôt Reflet. Surtout en m'oublies pas.



Autobiographie 19/10/2009 21:36


MOnsieur Liedich... Non! Liedich, vous êtes... tu es vraiment mon ami. Ma mère l'a écrit : J'ai souffert de solitude... En lisant ce que tu m'écris... comment dire... je reprends goût à la VIE que
j'ai tant aimée mais qui m'a si mal aimée.
Tu me fais exister  Liedich avec la chaleur de ton coeur et de ton corps. Je suis heureuse bien sûr que ce que j'ai écrit soit objet d'études, soit apprécié par quelques personnes mais, tu le
sais, que suis-je? une petite parcelle de l'univers, je l'ai même écrit. Mais Toi, tu me fais revivre en me donnant tout ce que j'ai souhaité ... sans jamais l'avoir: la chaude très chaude amitié.
Grimm va continuer à mettre sur ce blog quelques pages de mes cahiers et même certaines de mes petites histoires. Comme ça, nous pourrons toi et moi, poursuivre notre longue conversation et tu
m'apprendras des choses. OK?
A très bientôt Liedich, mon ami,
Ariane


Présentation

  • : autobiographie
  • autobiographie
  • : Description : Je suis la mère d'Ariane Grimm (1967-1985), dont vous voyez ici la photo. Ariane est une jeune diariste qui a beaucoup écrit et dessiné dès l’âge de sept ans et demi… et… jusqu’à dix-huit ans. Après sa disparition dans un accident de moto, j’ai fait publier les dernières pages de son journal chez Belfond (1987), puis « j’ai lu » (1988), et je publie ici ce qu’elle avait précieusement « archivé » : des pages choisies de ce qu’elle appelaient ses «œuvres ». J'ajoute qu'Ariane sera très présente au cours du premier Festival du Journal Intime qui va avoir lieu à Paris les 15,16,17 septembre 2017.
  • Contact

Recherche