Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 mars 2012 2 13 /03 /mars /2012 12:15

suite-lectures-00 Eh oui! Les archives des écrits et dessins d'Ariane Grimm sont parties de chez sa mère pour être désormais mises à la disposition des chercheurs dans la Médiathèque de l'Association pour l'Autobiographie à Ambérieu-en-Bugey.

Pour les curieux qui aimeraient bien connaître les études qui ont déjà été faites sur ce qu'a écrit la chère enfant, en voici la BIBLIOGRAPHIE.

Et pour les plus curieux encore que ses dessins intéressent, il suffit de... CLIQUER.

Et voilà l'image de ces 3 mètres cube d'archives: 15 cartons et  1 grande  et lourde valisette de dessins:

                                       photo-5.JPG

Ariane savait-elle que ses écrits lui survivraient ? Pas de doute! Elle l'avait ÉCRIT:

J'ai beaucoup inventé, imaginé depuis que je suis toute partie - en commençant par dessiner.

et aussi: 

Avant mes cahiers de mémoire, j'ai eu plein de petites feuilles volantes racontant ma vie.


Gisèle Grimm, mère d'Ariane Grimm.


 

Partager cet article

Repost 0
Published by Autobiographie - dans journal intime
commenter cet article

commentaires

acrostyche 23/03/2012 15:04


Vous me faites trop d'honneur, Gisèle.


Ce qui me ferait plaisir, c'est de pouvoir vous rencontrer et parler d'Ariane avec vous.


Bien à vous.

Autobiographie 23/03/2012 21:38



Steph.... Appelez-moi la semaine prochaine.Je vous communique mon tel.


Gise



Acrostyche 21/03/2012 22:46


Gisèle,


Je m’invite à nouveau sur votre site.


Vos visiteurs (et amis) connaissent bien Ariane. Moi, je la découvre. Je viens juste de me procurer « La flambe » (on trouve
l’introuvable sur internet). Lu en une journée, entre deux rendez-vous. C’est magnifique (on vous l’a sans doute déjà dit). En fait, le documentaire « Bonjour petit copper » est assez
partial. Il transforme la vie de son héroïne en tragédie grecque. Le réalisateur insiste à l’envi sur les motos et leur évocation prémonitoire dans les cahiers. (Pour enfoncer le clou, il
sélectionne le plus noir de Georges Delerue). Or, je découvre qu’Ariane ne met que six mois (de janvier à juin 1983) pour changer radicalement d’opinion sur ces engins. A partir de là, plus aucun
retour de flamme (ou presque), alors que se développe un autre genre de pâmoison. Voilà qui est propre à tous les adolescents, mais c’est là-dessus qu’elle s’exprime le mieux : mélange
saisissant d’une sensualité animale, instinctive, et de sa rationalisation systématique. Ariane est une intellectuelle à fleur de peau. Lorsqu’elle insiste sur le physique de ses
« mecs » (d’un Allemand en particulier), j’imagine Anne Comnène se pâmant devant Bohémond de Tarente.  Aucune trace, chez elle, de cette
niaiserie fleur-bleue, qui finit par suinter chez la plupart des jeunes filles lorsqu’elles parlent d’amour en confidence, toutes générations confondues. Si l’on peut supposer que les filles
d’aujourd’hui sont encore plus dévergondées qu’elle ne l’était (puisque « tout-fout-le-camp »), je suis sûr qu’elles n’en pensent rien. Ariane, au contraire, est hyperconsciente, et,
miracle, sans cette pesanteur de philosophe assez caractéristique des intellectuels mâles. Cette alchimie fabuleuse serait impossible sans le narcissisme viscéral dont elle fait preuve (de son
aveu même), et qui l’immunise contre la culpabilité et l’abstinence. L’un de vos amis dit qu’avec votre travail d’archivage, Ariane n’aura pas fini d’avoir des amoureux. J’en suis un, je vous
l’avoue, mais bien heureux de na pas avoir été l’un des pauvres gars qui l’ont sincèrement aimé. Elle pressait suffisamment l’orange pour que la pelure en souffre ! Vous reproduisez quelque part
sur votre blog une citation d’Ariane, où elle parle de son déses « inextricable » à côté d’une photo d’elle, hilare, et vous jugez que ce déses est parfaitement extricable, au
contraire. C’est un peu l’impression que j’ai eue à la lecture du livre. Ce qui me réjouit le plus chez elle (à distance, évidemment) c’est son côté Pomponette décomplexée, malgré tous ses états
d’âmes. Après tout, n’est-ce pas faire preuve du féminisme le plus juste, le plus égalitaire. Elle se comporte avec les hommes comme ils le font presque tous avec les femmes. Voilà la vraie
parité.


C'est un peu hors sujet ici, et un peu long, mais j'avais envie de vous donner mes impressions.


Sincèrement.

Autobiographie 22/03/2012 14:12



ACROSTYCHE -  Quel bel hommage! quel bonheur pour moi et... pour Ariane.
Quelle merveilleuse récompense pour mon travail, mon obstination à la faire RE-VIVRE!


"MERCI"... MOT FAIBLE.  C'EST PLUS QUE çA, VOUS VOUS EN DOUTEZ!


VOUS ÊTES MON PROCHAIN ARTICLE SUR OVER-BLOG. ALORS MERCI! OUI!


JE VOUS SALUE PROFONDÉMENT,


GISÈLE


 



Lmvie 21/03/2012 17:23


Que de kgs d'amour !


Je t'embrasse fort !

Autobiographie 23/03/2012 21:42



Chère Belle, tu aimes la vie! Cela me fait plaisir


Gigri



Lmvie 19/03/2012 18:38


Ma chère Gigri, je vais souligner ton lapsus "écrit" : Depuis que je suis toute "partie" tu as écrit, alors qu'Ariane avait écrit "petite"...tu vois l'inconscient lui "sait" et le dit et guide
même tes doigts sur les touches du clavier...


Je t'embrasse

Autobiographie 19/03/2012 20:05



LMVIE - alors là, BRAVO! Très fortiche, je l'admets chère LMVIE.
Très bien!


Et je t'embrasse,


Bonne soirée,


Gigri 



isabelle 17/03/2012 22:13


alors je suis très heureuse pour toi ... bisous du soir

Autobiographie 18/03/2012 14:07



ISABELLE - Merci belle Isabelle.
Bises


Gigri 



isabelle 17/03/2012 13:47


pas trop difficile pour toi gigri ? je t'embrasse très fort

Autobiographie 17/03/2012 18:36



Non Isabelle pas trop difficile mais au contraire je suis très contente! Et puis aujourd'hui, on peut
numériser beaucoup de choses. Je ne m'en suis pas privée!


Bonne soirée et... bon dimanche,


Gigri


 



Quadra 16/03/2012 18:50


Quel travail de titan ! Encore bravo à Ariane pour son oeuvre et à toi pour nous avoir rendu accessibles ces archives.

Autobiographie 16/03/2012 18:55



QUADRA - Merci pour ce "travail de titan"! J'apprécie bien sûr. Et merci aussi pour ce bel hommage à
Ariane,


A très vite,


Gigri



Pierre 14/03/2012 09:20


Avez-vous fait aussi le voyage pour bien vérifier que sa nouvelle chambre soit confortable ? En tout cas maintenant plus de raisons de ne pas se voir !


Bravo Gisèle pour ce travail, et maintenant il ne faut pas rester sans rien faire, j'ai plein d'idées pour vous !

Autobiographie 16/03/2012 19:15




Cher Pierre .... RESTER SANS RIEN FAIRE!!! hi hi hi hi!!!! dirait Ariane. LOL
comme on dit aujourd'hui!


Non PIerre, j'ai un boulot effrayant!  Et je suis
fatiguée!!!


A faire : Une nouvelle mise à jour du site : jetez-y un oeil: rien depuis juin 2011! Et une nouvelle
publication! Et le combat à poursuivre avec qui vous savez (j'ai gagné la première manche)! etc etc.


J'en ai encore pour un bout bon de temps avant de rendre mon tablier!


Je vous embrasse,


Gisèle




Oxygène 13/03/2012 17:48


Le  nombre de cartons est absolument impressionnant. Ariane vivra toujours dans les coeurs grâce à ces écrits qui se liront de génération en génération... 


Un grand bravo à toi Grigri pour cet énorme travail de tri et d'archivage. Tu peux être fière d'être venue à bout de ce travail.


Je t'embrasse et te souhaite une très bonne soirée.

Autobiographie 13/03/2012 21:12



OXYGENE - Ah! c'est chouette d'encourager les efforts et je t'en remercie à l'infini.


Ton tour de France du printemps qui arrive est génial!


Bonne soirée à toi aussi


Je t'embrasse,


Gigri
 



philippe 13/03/2012 14:47


je vais donc mettre en lien ton blog .

Autobiographie 13/03/2012 21:16



Philippe, c'est gentil. Alors à très vite sur ton blog pour regarder (je suis allée le voir)
Haïti!


Bises


Gigri



Présentation

  • : autobiographie
  • autobiographie
  • : Je suis la mère d'Ariane Grimm (1967-1985) dont vous voyez ici la photo. Ariane est une petite-grande fille qui a commencé à écrire son journal ("mes mémoires" disait-elle) à partir de 7 ans et demi et jusqu'à 18 ans... Je travaille sur la publication en ligne de son journal, de ses écrits, de ses "mémoires", ainsi qu'elle appelait son journal. Ecrire et dessiner l'amusait beaucoup... et bien plus que ce qu'elle faisait à l'école!
  • Contact

Recherche