Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 octobre 2009 2 06 /10 /octobre /2009 17:15
Je vous ai déjà parlé de "l'enfance nue", comme l'a appelée dans son film Maurice Pialat (ICI). Même notre ami Liedich en a fait dernièrement un très beau et dramatique poème : CANIVEAU (ICI encore).
Il y a mille façon pour un enfant d'exprimer sa souffrance. Toute petite fille puis plus grande, Ariane Grimm ne s'en est pas privé, comme un besoin de dire, de parler et aussi d'écrire:

Jeudi 23 août 1979 - (elle vient de passer une partie des grandes vacances avec son père et son petit frère (5 ans) au Club Med à Roussalka, en Roumanie. Elle a 12 ans):

 

Ce soir, au dîner, Florian fait que de rester sur papa. Ils se câlinent, s'embrassent. Je reste seule dans mon coin. J'en ai les larmes aux yeux. J'ai envie de tuer Florian, lui faire mal!

Sale petit con! Il a tout! Les jouets, l'argent à 5 ans, trois maisons, trois chambres, pourri, gâté, gâteaux, bonbons, livres (au pluriel), habits... Et même de l'amour! beaucoup d'amour! Mais, dans tout ça, j'en crève qu'il m'enlève l'amour de mon père. C'est ce qui compte le plus pour moi.

Dès que j'ai quelque chose de plus que lui, je ne reste pas seule à l'avoir jusqu’au bout d'une journée... D’accord! Mais depuis qu'il existe, papa s’occupe moins de moi, parle moins de moi, même plus du tout!

Et quand j'étais petite, à un an, je n'avais pas de jouets d'anniversaire, pas tant de cadeaux, et papa ne m'aimait pas puisqu'il était avec Odile et j'étais seule avec maman. A 5 ans, je n'avais pas d'argent jusqu'à 200 francs mais 0 franc! Je n'avais pas de père, de chien, de compagnie. Je ne m'amusais pas comme lui.

Mais quelquefois, à la tour EVE, quand papa câlinait Florian, je restais bête à rien faire alors je m'asseyais à côté de Chloé (la chienne) lui administrant quelques caresses tremblantes de chagrin. Mais encore, je n'étais pas très jalouse. C'est à Roussalka que j'ai vu vraiment la vérité.

Papa a beau me rassurer mais je sais, je vois son comportement: il préfère Florian. Et maintenant, pour moi, il n'y a que papa qui compte, sauf si on me l'enlève.

Je suis horriblement triste. Alors à table, je sors et j’explique brièvement à papa que je vais au cabinet. Là, j’éclate en sanglots.

Il me console.

Bonsoir.

signe « bonne journée...» (Cahier de mémoire n°8)

 

Gisèle Grimm, la transcriptrice

Partager cet article

Repost 0
Published by Autobiographie - dans journal intime
commenter cet article

commentaires

jill bill 23/04/2013 21:36


Bonsoir Gisèle... Ah papa semble préférer l'enfant d'un autre lit, le petit mâle.... Je peux comprendre Ariane quand elle fait les rapprochements ou les reproches... Mais au fond elle l'aime bien
ce p'tit frère et ce papa là... Sinon on ne se montre pas jaloux !! Bonne nuit Gigri ! 

Autobiographie 23/04/2013 21:43



JILL - Tu as raison mais n'empêche qu'Ariane en a souffert! Faut dire que le cher papa ne lui a jamais donné confiance en elle-même - et moi , avec mes
colères permanentes! Ah! Pauvre enfant : l'enfance nue!!


Je te remercie et t'embrasse, Jill


Gigri



Nettoue 10/10/2009 14:26


La photo noire et blanche est émouvante ! Pauvre petite fille révoltée
Bisous Nettoue


Autobiographie 10/10/2009 16:55


Merci Nettoue. Comme elle aurait aimé ta "forêt terrifiante" et le récit que tu en fais (la forêt au Japon!). Tu sais bien que les enfants aiment les récits dans lesquel on a peur...
Je t'embrasse,
Gigri


marlou 10/10/2009 13:58


Je le relis encore et de nouveau je ressens toute sa peine...
Gros bisous...


Autobiographie 10/10/2009 16:57


Marlou, c'est bien vrai que du chagrin, elle en as beaucoup eu!
Je t'embrasse,
Gigri


vince 09/10/2009 08:49


ça c'est un retour que j'apprécie!!!
Pas comme VGE et son bouquin sur ses fantasmes avec Lady Di!
Vive toi!


Autobiographie 09/10/2009 17:01


Merci! Alors là! J'apprécie.
A tout de suite,
Gigri et Ariane (of course)


Corinne 09/10/2009 00:27


oups une petite crise de jalousie, c'est très fréquent chez les engants
pas facile de partager son papa ou sa maman

bisous

je suis super contente de te relire


Autobiographie 09/10/2009 17:04


Merci Corinne d'apprécier mon retour (ou plutôt celui d'Ariane).
Sa maman, Ariane ne la partageait pas (pas d'autres enfants) mais son papa... Y'aurait à dire!
Je t'embrasse,
Gigri (et Ariane bien sûr)


marlou 08/10/2009 18:24


La jalousie fait tellement de mal dans le coeur d'un enfant, on peut le voir...
Bisous Gigri...


Autobiographie 08/10/2009 20:20


Oui Marlou, merci de dire cela: En effet, je viens de relire un cahier (celui qu'elle a écrit à 13 ans et demi), ce qu'elle a pu en souffrir... tout en adorant son petit-frère
(demi-petit-frère)!!!
Gigri


choupinette 08/10/2009 04:09


Bises gigri,

Un train de retard pour moi...
Ravie que tu puisses à nouveau nous faire partager les écrits de ta fille...


Autobiographie 08/10/2009 16:32


MERCI Choupinette.
A très bientôt
Gigri


Nettoue 07/10/2009 12:19


L'exemple type d'une petite ado ne trouvant pas ses repaires.
Je t'embrasse Gigri
Nettoue


Autobiographie 07/10/2009 17:20


Tu as raison! pas de repaires avec des parents divorcés et un père qu'on ne voit que pendant une partie des vacances et un petit demi-frère sûrement plus gâté qu'elle... qui ne l'est pas beaucoup
(faudrait pouvoir tout dire...)
Merci pour ton commentaire chère Nettoue.
A tout de suite, je t'embrasse,
Gigri


Lmvie 06/10/2009 22:45


Elle exprime fort bien sa jalousie...si seulement les adultes arrivaient à en faire autant !

Bisous


Autobiographie 06/10/2009 23:44


Merci d'être venue si vite lire ce qu'a écrit mon Ariane. Les adultes expriment-ils leur jalousie autrement, ô toi qui sais toutes ces choses!
Je t'embrasse Belle,
Gigri


marlou 06/10/2009 20:07


Bon retour Gigri, le cauchemar est terminé...
Je t'embrasse très fort...


Autobiographie 06/10/2009 23:47


Oui Marlou, il est terminé! Un vrai cauchemar! Avec un article que je pouvais écrire et qui disparaissait ensuite!
Merci de m'avoir vraiment soutenu. Je peux affirmer que sans toi, j'aurais abandonné!
Je t'embrasse Marlou, à bientôt,
Gigri


Présentation

  • : autobiographie
  • autobiographie
  • : Description : Je suis la mère d'Ariane Grimm (1967-1985), dont vous voyez ici la photo. Ariane est une jeune diariste qui a beaucoup écrit et dessiné dès l’âge de sept ans et demi… et… jusqu’à dix-huit ans. Après sa disparition dans un accident de moto, j’ai fait publier les dernières pages de son journal chez Belfond (1987), puis « j’ai lu » (1988), et je publie ici ce qu’elle avait précieusement « archivé » : des pages choisies de ce qu’elle appelaient ses «œuvres ». J'ajoute qu'Ariane sera très présente au cours du premier Festival du Journal Intime qui va avoir lieu à Paris les 15,16,17 septembre 2017.
  • Contact

Recherche