Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 août 2009 5 28 /08 /août /2009 19:26
Anne Frank avait entendu à la radio un appel du gouvernement néerlandais en exil à Londres, demandant qu'on garde des témoignages sur la vie aux Pays-Bas sous l'occupation nazie. Aussitôt, Anne pense à son journal, mais le juge mal écrit, bavard, trop intime. Malgré tout, elle décide de composer, à partir du journal, une oeuvre littéraire qui montrera  "comment nous, juifs, nous avons vécu, nous nous sommes nourris et avons discuté ici". [...] Anne rectifie le style et la composition. Le début du journal (en 1942, elle a treize ans) était rédigé de manière assez puérile, elle le réécrit avec la maturité de ses quinze ans. [...] Mais surtout elle "recadre" ce livre de témoignage : elle élimine tout ce qui touche à la sexualité, ce n'est pas le sujet, atténue ce qui a trait à sa mère, hésite sur la manière de raconter son histoire d'amour avec Peter, à laquelle, au moment où elle fait ce travail, elle a renoncé. (cf/ "Les journaux d'Anne Frank" dans Le journal intime - Histoire et anthologie - Philippe Lejeune et Catherine Bogaert, Textuel, 506 pages - Ariane Grimm y est très présente)

 


Si le journal d'Ariane Grimm est un monologue passionné qui s'est révélé tragiquement prémonitoire, il est évident qu'Ariane ne l'a pas censuré. Au contraire, elle pensait qu'il était en soi une oeuvre importante, pour ne pas dire "unique". Et si elle en interdisait  la lecture par un avertissement liminaire que l'on trouve dans chaque cahier: "La personne qui lira ce cahier sans la permission de son propriétaire ne sera pas hors de danger" , elle en parlait souvent, y compris dans ses lettres (lien).   Nul doute qu'elle ait voulu s'assurer que son journal ne resterait pas dans l'oubli. Alors, ne l'oublions pas et ne le censurons pas: 

Dimanche 8 mai 1983 - (Cahier n°17 "Vanilla").
  • Mon anniversaire. Hier, la soirée s'est divinement bien passée. J'ai été sublime. Les deux mecs que je préférais ont dansé les slows avec moi. C'était extraordinaire. L’amour, c’est vrai, est la chose la plus divine au monde.  
  • J'ai frémi de tout mon corps quand José m'a prise dans ses bras. Il m'a un peu serrée, c'était sublime. En ce moment, je me sens un peu abandonnée mais je m'adore quand même. 
  • Je ne peux plus lire, je pense à José. Je voudrais tellement qu'il soit là.   
  • J'ai brillé comme c’est pas possible. Je suis formidable. Je suis tellement chouette physiquement et moralement. Maintenant, je commence à être cultivée, à avoir un point de vue. Je m'adore et j'ai 16 ans.Gisèle Grimm, la transcriptrice 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Autobiographie - dans journal intime
commenter cet article

commentaires

Azur 05/09/2009 15:08

Allo Gigri, je me rapproche pour te laisser le bonjour..je suis plus loin dans le temps sur les écrits,qui me ramène si souvent dans le mien.. cette fraîcheur, une candeur dans ce premier slow..de tout beauté...j'aime la connaîtreBisous Gigri

Autobiographie 05/09/2009 18:54


Je viens te voir Azur après immédiatement après mon nouvel article sur l'un des cahiers entièrement numérisé. Pas trop difficile, il n'y a que 23 pages...
Merci pour ta visite.
A très très vite,
Gigri


florence 01/09/2009 18:01

Que de souvenirs elle te laisse ! Amicalement.

Autobiographie 01/09/2009 18:14


Oui Florence, j'ai eu cette chance - extraordinaire - qu'elle tienne un journal de 10 à 16 ans!
Sans parler de nos lettres: Echangées depuis qu'elle a sû former les lettres de l'alphabet.
Merci pour ta visite et ton encouragement,
Gigri


marlou 01/09/2009 16:00

Un petit coucou et plein de bisous...

Autobiographie 01/09/2009 18:35


Merci Marlou.J'apprécie, croyez-moi.
Amitiés,
Gigri


Nettoue 01/09/2009 15:18

Au fildes lectures, je me l'imagine et la voit. Elle était fière, belle intelligente et entêtée. Elle me devient familière.Et tou Gigri, je suis heureuse que nous devenions amiesJe t'embrasseNettoue

Autobiographie 01/09/2009 18:37


Chic! Cela me fait plaisir, Nettoue.
A bientôt,
Je t'embrasse moi aussi,
Gigri


Chris spe 30/08/2009 22:44

je trouve ça "pur"... :-)

Autobiographie 31/08/2009 17:31


Tu es vachement chouette car "plein de gens" (sic. Ariane's) me rendent visite grâce à toi.
Autre chose: Je change d'avis sans arrêt mais je songe sérieusement à mettre sur le site (et non le blog) les 4 derniers cahiers de mémoire (ceux de "La flambe). Avec des fac similés en masse. Mais
dans ma tête, c'est pas encore def.
Je t'embrasse cher, très cher Chris spé
Gigri


florence 30/08/2009 21:31

Le premier comm a disparu, je recommence ;On ne voit pas souvent des ado aussi mûres...Impressionnée par son journal !Bises.

Autobiographie 31/08/2009 17:41


C'est gentil Florence d'écrire cela. Philippe Lejeune (spécialiste de l'autobiographie) dit qu'Ariane écrit ce que les ados pensent mais que la plupart du temps, ils n'écrivent pas. Il a tous tous
ses cahiers (les 17) et apprécie son "monologue acharnée".
Voilà chère Florence, vous savez tout!
Merci de me rendre visite,
Gigri


florence 30/08/2009 21:28

Quelle volonté dans cette  ado de quinze ans...Admiration, et émotion devant ses mots...bises

liedich 29/08/2009 21:34

Bonsoir Ariane,
 Je lis ton cahier, pour cause.
Je sais bien que tu ne veux pas qu’on le lise mais moi en fait ce ne peut qu’être différent.
 Je suis ton sentiment. Ce que tu ressens même si tu le sais sans penser un instant que je puisse être « quelque chose ». Il en va souvent ainsi dans la vie des êtres humains.
Je le comprends et je te comprends. Qui t’aurait dit un jour que le sentiment qu’il soit la joie, la tristesse, l’amour, l’envie ou le désir etc… puisse exister autrement, puisse être à un moment touché, vu, entendu ou a voir une saveur quelle qu’elle soit.
Je te vois sourire. Tu te mettrais bien en colère mais tu sais que cela ne sert à rien et puis tu m’apprécies aussi tellement.
Tu sais, nous deux, dans la route que nous avons entreprise ensemble, nous avons appris à nous connaître.
Hier, quand tu te serrais un peu plus fort contre José, je m’étais posé sur ton sourire. Puis j’avais  coloré ta joue mais à peine car il ne fallait pas qu’il le voit.
Moi, je voyais ton sourire se répandre comme un rayon de soleil et je savais ton cœur battre un peu plus fort.
Toi, tu m’offrais une démesure que je ne connais pas très souvent.
 Alors, je te regardais, je me serrais aussi contre Toi pour te remercier de me donner autant de vie.
Dans les jours qui viendront mon Ariane, nous apprendrons à nous connaître encore un peu plus. Toujours plus.
Moi je te ferai vibrer en faisant attention de ne pas faire tinter trop fort ton cœur de cristal et Toi, tu me donneras de tes sourires et de ta sincérité.
C’est ainsi que je deviens un sentiment encore meilleur. Grâce à Toi.
Nous sommes indispensables l’un à l’autre mon Ariane.
Demain je te dirais autre chose peut être. Une belle chose puisque tu me l’auras inspirée.
Douce nuit, bout de moi. Et merci de me faire exister.
Je suis beau parce que ton sentiment est beau.
Ciao mon Ariane.

Autobiographie 30/08/2009 18:48


Liedich, c'est la plus belle lettre d'amour que j'ai reçue.
D'ailleurs, tu vois, je parle beaucoup de l'amour dans mon dernier cahier "Vanila" (à 16 ans) mais je n'ai pas (ou jamais!) reçu de lettres d'amour. En tout cas, il n'y en a pas dans ma chambre et
ma mère n'en a pas trouvées!
Mais celle que tu m'écris, oui, là, je sens que je vais la garder dans mon coeur. Cela fait chaud au coeur, au corps aussi.
Je suis si heureuse dans cette fin d'après-midi de dimanche.
A bientôt Liedich
Ariane


MamanCelib 29/08/2009 19:40

J'aime beaucoup la phrase d'avertissement... que toutes celles qui ont eu un journal intime ont noté à un moment ou un autre... ^_^

Autobiographie 29/08/2009 20:05


Tu as tenu un journal intime, toi auss,i si je comprends bien.
Mais dis-moi, quelle différence pour toi entre ton journal intime que tu interdisais de lire... et ton blog, sur lequel bien qu'intime, tu nous permets  de faire des commentaires?
Je ne me suis pas privée  de le commenter ton dernier article! On était dans l'intime, il me semble!
Je t'embrasse,
Gigri


Nettoue 29/08/2009 14:55

C'est l'êge des rêves et des emballements ! Elle est heureuse ce jour là et le traduit à sa manière !Bises ma GigriNettoue

Autobiographie 29/08/2009 17:49


Oui Nettoue. Elle est heureuse et cela me fait plaisir de relire ces quelques lignes avec toi.
Parfois, j'ai l'impression de découvrir son journal que pourtant je connais presque par coeur!
Marrant.
Je t'embrasse,
Gigri


Présentation

  • : autobiographie
  • autobiographie
  • : Je suis la mère d'Ariane Grimm (1967-1985) dont vous voyez ici la photo. Ariane est une petite-grande fille qui a commencé à écrire son journal ("mes mémoires" disait-elle) à partir de 7 ans et demi et jusqu'à 18 ans... Je travaille sur la publication en ligne de son journal, de ses écrits, de ses "mémoires", ainsi qu'elle appelait son journal. Ecrire et dessiner l'amusait beaucoup... et bien plus que ce qu'elle faisait à l'école!
  • Contact

Recherche