Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 juin 2009 7 21 /06 /juin /2009 19:02
Toute petite et jusqu'à sa pré-adolescence, Ariane Grimm vivait avec sa mère dans une relation passionnée et anxieuse. Son premier usage de l'écriture fut d’envoyer – mot impropre, la plupart de ses lettres étant échangées à la maison – disons plutôt de lui adresser des mots d’amour pour être sûre de garder son affection. On trouve ces PREMIÈRES LETTRES (lien) écrites de 6 à 8 ans, dans le site consacré aux écrits et surtout au journal d'Ariane. Voici la première lettre pour laquelle elle a sans doute été aidée (elle sort juste de Maternelle) : « Maman, est-ce que tu n’es pas triste sans moi ? ». Ensuite, régulièrement, laissés sur la table du petit déjeûner, de nombreux billets d’amour : «Maman, tu es belle, je t’aime », « Souris-moi, ne te fâche pas maman » ... etc. etc.  De jolies lettres d'amour...

Mais ne figure pas une lettre écrite à 7 ans et bizarement retrouvée ces jours-ci (25 ans après!):

Maman, je ne t'aime plus. Je retaimerai demain à 3 heures et demi de la journée. Tu peux me faire plein de cadeaux, je t'aimerai pas autant ou alors je t'aimerai si tu es gentille pendant une heure. Je t'aime quand même (comème). Enfin, tu as quand même
(comème) de la chance.
JE T'AIME   JE T'AIME

           la mère d'Arianne a été gentille pendant une heure! C'est peu!

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Autobiographie - dans journal intime
commenter cet article

commentaires

jill-bill.over-blog.com 10/09/2012 15:21


Bonjour Gisèle !  Je n'ai lu ailleurs qu'ici cette relation mère/fille...  Le dernier mot retrouvé 25 ans plus tard...  comme tu le dis relation passionnée et étrange à la
fois....  A bientôt, jill

Autobiographie 10/09/2012 18:57



Jill-bill - Oui, passionnée et fusionnelle... tu comprends pourquoi pourquoi je ne peux laisser tomber!


Merci!


Gigri



Présentation

  • : autobiographie
  • autobiographie
  • : Description : Je suis la mère d'Ariane Grimm (1967-1985), dont vous voyez ici la photo. Ariane est une jeune diariste qui a beaucoup écrit et dessiné dès l’âge de sept ans et demi… et… jusqu’à dix-huit ans. Après sa disparition dans un accident de moto, j’ai fait publier les dernières pages de son journal chez Belfond (1987), puis « j’ai lu » (1988), et je publie ici ce qu’elle avait précieusement « archivé » : des pages choisies de ce qu’elle appelaient ses «œuvres ». J'ajoute qu'Ariane sera très présente au cours du premier Festival du Journal Intime qui va avoir lieu à Paris les 15,16,17 septembre 2017.
  • Contact

Recherche