Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 novembre 2016 3 02 /11 /novembre /2016 11:54

En ce moment, on joue au théâtre de la Porte Saint Martin à Paris "LES FEMMES SAVANTES" de Monsieur Molière... avec Jean-Pierre Bracri (chouette!) dans le rôle de Chrysale, bon bourgeois qui se fait mener par le bout du nez par sa femme (berk!)

    Dès la levée du rideau, deux jeunes filles discutent (se disputent!) au sujet du MARIAGE:

 

La plus jeune demande:

"Qu'a donc le MARIAGE en soi qui vous oblige, ma sœur...? 

- [....] Ne concevez-vous point ce que, dès qu'on l'entend, un tel mot à l'esprit offre de dégoûtant [...] et pouvez-vous, ma soeur, aux suites de ce mot résoudre votre cœur?!

- Les suites de ce mot, quand je les envisage, me font voir un mari, des enfants, un ménage... [...]

 

Et voici ce que, près de trois siècles plus tard,  Ariane Grimm écrit dans son journal sur le même sujet : 

 

Le 13 mai 1982 (elle a quinze ans): 

"Je me marre bien avec Myriam mais elle a tout de même de drôles de considérations ! Par exemple, elle est certaine que les types sont plus intelligents que les nanas, elle veut se marier plus tard à un mec et donc vivre à sa botte. Si elle pouvait, elle aurait maintenant des chiars! C'est dur quand même!   [...]

 

quelques pages du journal quelques pages du journal

quelques pages du journal

Partager cet article

Repost 0

commentaires

autobiographie 15/11/2016 14:23

avoir des chairs! language de 1982.... mais hélas, la mère d'Ariane, elle non plus ne voulait pas de chairs! C'est d'ailleurs à cause de ça elle a inconsciemment REFUSER Ariane en lui faisant détester la vie et souhaiter la mort. Et cela a en effet la mort qu'Ariane a trouvé au sortir de l'enfance. Shame on me!

autobiographie 15/11/2016 14:47

Ecris correctement! avoir des chiars! en 1982.... Hélas, la mère d'Ariane, elle non plus ne voulait pas de chiars! C'est d'ailleurs à cause de ça qu'elle a inconsciemment REFUSER Ariane et lui a fait détester la vie (par ses cris!) et souhaiter la mort. En effet, c'est bien la mort qu'Ariane a trouvé au bout de son enfance... à 18 ans dans un accident de moto. 'Mon accident pourrait très bien être évité et mon véritable intention était de me tuer, de me faire mal" écrit Ariane dans son journal... en 1982 justement!
Gisèle Grimm

autobiographie 06/11/2016 13:18

Hé oui! Ariane comme la plus âgée de ces deux jeunes filles pensent que le mot "pariage" a quelque chose de dégoûtant ! Dommage car j'aurais bien aimé avoir des petits enfants mais... hélas! sa mort en moto n'a pas permis de toute façon que cela soit!
Bonne lecture aux curieux
Gisèle Grimm

écureuil bleu 03/11/2016 10:53

Bonjour Gisèle. Cela prouve encore une fois la grande maturité d'Ariane. Quand j'étais ado je songeais à l'Amour mais pas au mariage et aux enfants. Par contre le besoin d'avoir des enfants est arrivé. Plus tard. Bonne journée et bisous

autobiographie 03/11/2016 14:30

hélas! Ariane comme toi pensait à l'amour et malheureusement pas aux enfants! Car j'aurais bien aimé avoir des petits enfants. Bises

jill bill 02/11/2016 12:45

Bonjour vous deux, ah le mariage tout un programme, ne pas s'y lance sans réfléchir à deux fois, surtout si jeunette, car c'est la perdre sa jeunesse et puis ses libertés aussi, un mariage ça vous lie, sans compter les mômes qui viennent après... rester "enfermer" au foyer n'est tjs si drôle que ça, on se coupe de la société et Ariane le comprenais déjà à son âge... ;-) Bon après libre à chacune de faire sa vie à la "botte" ou non.... sourire ! Belle journée Gisèle, bises

autobiographie 02/11/2016 12:52

Bravo! c'est exactement ça! Je ris encore après avoir lu ce chouette commentaire! Il faudrait l'ajouter à mon petit article en conclusion et pour faire rire les plus rétives au mariage!
Merci Madame Jill
Bonne journée,
Gisèle

Présentation

  • : autobiographie
  • autobiographie
  • : Je suis la mère d'Ariane Grimm (1967-1985) dont vous voyez ici la photo. Ariane est une petite-grande fille qui a commencé à écrire son journal ("mes mémoires" disait-elle) à partir de 7 ans et demi et jusqu'à 18 ans... Je travaille sur la publication en ligne de son journal, de ses écrits, de ses "mémoires", ainsi qu'elle appelait son journal. Ecrire et dessiner l'amusait beaucoup... et bien plus que ce qu'elle faisait à l'école!
  • Contact

Recherche